Live now
Live now
Masquer
On, BTS
Actualités

Les fans de K-pop s’unissent en soutien à #BlackLivesMatter

Les fans de K-pop qui soutiennent le mouvement #BlackLivesMatter rivalisent d’inventivité pour mettre leur force de frappe au service de l’anti-racisme !

Tu te demandes peut-être quel est le rapport entre la K-pop (« pop coréenne » et genre musical à part entière) et le mouvement #BlackLivesMatter qui lutte contre les violences policières aux États-Unis suite à la mort de George Floyd ?

Ces deux sujets qui semblent au premier abord si éloignés sont pourtant bien liés : je t’explique tout !

La mort tragique de George Floyd et #BlackLivesMatter

Tu n’as probablement pas pu passer à côté de la mort tragique de George Floyd, un homme afro-américain âgé de 46 ans qui a été interpellé par la police le 25 mai 2020 à Minneapolis.

Ce jour-là, un officier blanc nommé Derek Chauvin a placé son genou sur son cou et n’a pas relâché la pression, pendant de longues minutes, jusqu’à ce que George Floyd perde connaissance puis perde la vie dans l’ambulance l’emmenant à l’hôpital.

La scène a été filmée et massivement diffusée, déclenchant des manifestations dans toute l’Amérique ainsi qu’un ralliement mondial, notamment sur les réseaux sociaux.

Et aussi étonnant que ça puisse paraître, les fans de K-pop (ou plutôt les « stans », des fans très très impliqués voire obsessionnels, comme dans le titre Stan d’Eminem) jouent un rôle important dans ce combat anti-raciste sur Internet.

Comment les fans de K-pop soutiennent #BlackLivesMatter

La technique de la communauté K-pop pour lutter soutenir le mouvement #BlackLivesMatter ?

Des tactiques de spamming et de hacking consistant à bombarder les réseaux sociaux et certaines plateformes d’images et de vidéos de leurs idoles, aussi appelées « fancams ».

J’arrive pas à y croire : l’Histoire se souviendra que les stans de K-pop ont fait tomber des hashtags racistes, franchement j’ai hâte de raconter ça à mes enfants et à mes petits-enfants

Les fans de K-pop spamment ainsi des hashtags racistes sur Twitter, en les inondant de vidéos, de memes et d’images de leurs idoles !

Plusieurs hashtags racistes se sont en effet retrouvés dans le top 10 de Twitter en réaction au mouvement #BlackLivesMatter.

Parmi eux, on retrouve #WhiteLivesMatter, #BlueLivesMatter en référence aux uniformes bleus des policiers américains, ou encore#WhiteOutWednesday en réaction au #BlackOutTuesday, un hashtag de protestation qui consistait à poster une photo noire sur les réseaux sociaux.

Ces hashtags ont été inondés de fancams de K-pop pour faire taire les suprémacistes blancs, comme tu peux le lire dans ce tweet explicatif :

Pour tous ceux qui ne comprennent pas : ce hashtag était rempli de posts de suprémacistes blancs et anti-BlackLivesMatter.

La communauté K-pop est alors arrivée et a inondé le feed avec des vidéos de K-pop afin de les dégager, et a transformé tout ça en blague !

Merci. ♥ #WhiteLivesMatter

Voici quelques fancams

que tu peux trouver sur le feed du hashtag :

https://twitter.com/jenniesliftboob/status/1268670397182029826

L’attaque d’une appli de police par la communauté K-pop

Les K-pop stans ne se sont pas contentés de cette technique pour lutter contre le racisme.

Selon MEL magazine, la communauté est également parvenue à faire crasher l’appli de la police de Dallas, qui appelait les citoyens à dénoncer des manifestations illégales en postant des vidéos sur leur plateforme.

https://twitter.com/YGSHlT/status/1267205296197419012?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1267205296197419012&ref_url=https%3A%2F%2Fmelmagazine.com%2Fen-us%2Fstory%2Fwhat-we-can-learn-from-k-pop-stans-about-fighting-fascism

« Les gars téléchargez cette appli et INONDEZ cette merde avec des fancams, pour que ça devienne IMPOSSIBLE pour eux de trouver autre chose que nos danses préférées. »

Au bout de quelques heures de cette attaque, l’appli ne fonctionnait plus !

Une fois qu’elle a été remise sur pied, la communauté K-pop a imaginé un nouveau subterfuge : camoufler leurs vidéos avec 20 secondes d’images de manifestations prises au hasard, afin de tromper la technologie.

Enfin, les fans de K-pop ont submergé les avis de l’appli de commentaires négatifs.

Comment cette lutte de la communauté K-pop a-t-elle vu le jour ?

Maintenant que tu as découvert cette facette inattendue de la lutte anti-raciste qui agite les Etats-Unis, tu te demandes peut-être comment un tel mouvement a pu prendre cette ampleur.

MEL apporte à ce sujet des explications intéressantes.

Selon le magazine, ce type d’activisme sur Internet n’a rien de nouveau et fait partie d’une culture bien ancrée aux États-Unis, présente depuis les années 80.

Le journaliste de MEL explique :

« Alors que les manifestations dans la vraie vie se déploient avec de la violence et des emprisonnements, ceux qui restent à la maison agissent de plus en plus en semant le désordre en ligne, dans une forme de désobéissance civile. »

Il rappelle également que les tactiques utilisées par la communauté K-pop ne sont pas l’apanage des seuls activistes : de nombreux trolls et suprémacistes blancs ont ainsi lancé des attaques en utilisant le logiciel de visioconférence Zoom depuis le début de la crise du coronavirus.

Selon lui :

« La moralité d’un outil dépend de qui le détient, et les militants à travers le pays sont en train d’essayer et de réussir à occuper les espaces virtuels autant que les espaces réels. […]

Ça vaut le coup de penser sur le long-terme à comment utiliser ce combat en ligne pour le bien.

Mais il y a des risques aussi : des données et des comptes sur les réseaux sociaux ont ainsi été utilisés pour persécuter des opposants en Chine, en Moyen-Orient et en Europe. »

C’est un revirement de situation aussi délicieux qu’inattendu : les fans hardcore de K-pop n’ont pas toujours bonne réputation sur le Web, mais avec ces actions, ils et elles ont mis leur force de frappe au service d’une cause noble !

À lire aussi : Un appel à témoignages pour mettre en collage le mouvement « I was [âge] »


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

8
Avatar de skippy01
6 juin 2020 à 17h06
skippy01
Mais je me pose une question: après cette mobilisation, les fans de k-pop ne risquent-ils pas de devenir de nouveaux boucs-émissaires pour la fachosphère, donc de recevoir des raids de harcèlement de la part de cette dernière ?
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actualités

"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après Roe v. Wade

5
Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Humanoid Native
C'est au collège Arthur Rimbaud qu'a eu lieu l'agression de Samara, 13 ans, suite à des semaines de cyberharcèlement via des comptes Fisha // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Actualités France

Agression de Samara, 13 ans, à Montpellier : c’est quoi un compte fisha, au cœur de l’affaire ?

"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Dnalor 01
Actualités France

Qui est Mélanie Berger-Volle, choisie pour porter la flamme olympique ?

Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Actualités France

Fin de vie : les cinq conditions à remplir pour avoir recours à l’aide à mourir

Maryse Condé photographiée lors du Calabash Literary Festival 2007 // Source : Creative Commons : Georgia Popplewell via Flickr
Livres

Maryse Condé, grande autrice guadeloupéenne, aura-t-elle un hommage national ?

6
Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

femme-de-dos // Source : URL
Société

Les discriminations envers les personnes intersexes reconnues par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

4
chocolats-oeufs
Société

Inflation : les prix des chocolats de Pâques ont (eux aussi) flambé

La société s'écrit au féminin