Live now
Live now
Masquer
interview-amy-poehler
Actu en France

L’interview d’Amy Poehler qui fait du bien par Vanity Fair

23 mai 2015 1

Vanity Fair a interviewé Amy Poehler au Festival de Cannes, et le résultat fait drôlement du bien !

Vanity Fair a rencontré Amy Poehler au Festival de Cannes, où elle est venue présenter Vice Versa (Inside Out). Une interview qui fait du bien par où elle passe ! L’échange étant en anglais, voici une petite sélection traduite autour de trois projets de l’actrice.

Vice Versa et le passage de l’adolescence

Vice Versa se déroule dans la tête d’une pré-adolescente, Riley. Amy Poehler est la voie de la Joie, la voix énergique et optimiste, et quand Julie Miller lui demande ce qui l’a conduite à accepter ce rôle, elle répond notamment :

« Quand j’ai vu en quoi l’histoire et son contexte consistaient, la tête d’une fille de onze ans, c’était vraiment génial. Parce que je sens vraiment que j’aime cette époque où nous n’étions pas encore polluées par les petits copains et la société et le fait de devoir définir qui nous sommes et ce que nous voulons faire. Quand nous étions juste ce corps transpirant d’onze ans. Les filles de cet âge sont juste super libres ; peut-être pas toutes, mais elles ne se sont pas encore imposées toutes ces limites. C’est vraiment une époque nostalgique, et vous n’avez pas besoin d’être parent pour comprendre le sujet.

[…]

Le film est tellement satisfaisant, parce qu’à un certain niveau c’est juste ce film Pixar super drôle qui est rempli d’émotions, et c’est sur ce groupe de personnages qui ne vont pas ensemble, mais qui font ce voyage pour changer une vie. Mais la plus grande dimension du film, ce sont ces très grandes choses conceptuelles comme qu’est-ce qui vous rend heureux et pourquoi essayons-nous d’être toujours heureux ? Pourquoi desservons-nous nos enfants en les empêchant de souffrir et de résister ? »

pixar inside out joy flower

À lire aussi : « Vice Versa » (« Inside Out »), le prochain Pixar : un nouvel extrait dévoilé !

Un discours optimiste sur les femmes

La journaliste Julie Miller évoque également la Smart Girls Organization, dont Amy s’occupe avec la productrice Meredith Walker. D’abord une émission en ligne, c’est devenu un lieu d’information et d’humour,  qui veut « procurer une alternative saine aux nombreuses dont on fait la pub aux jeunes sur internet ». Le mot d’ordre est « Change le monde en étant toi-même » – et Amy a confiance en le monde :

« D’un point de vue purement artistique, créatif et dramatique, j’ai tellement foi en la génération qui arrive, et les jeunes femmes sont tellement inspirantes pour moi. La façon dont certaines femmes utilisent leur capital, et trouvent en quoi leur crédibilité consiste – « Qu’est-ce que je veux faire de la crédibilité que j’ai gagnée ou qui m’a été donnée ? ». Et quand les gens l’utilisent d’une façon inattendue ou valorisante, ou qu’ils lui donnent encore plus de valeur… parce que ce n’est pas toujours notre premier instinct ou le chemin le plus facile. »

Quand Amy Poehler et Tina Fey jouent des soeurs dans Sisters

On vous en parlait, Amy Poehler et son amie et comparse de longue date Tina Fey ont les rôles principaux du film Sisters. Là encore, elle parle de leurs rôles avec intelligence et humour.

« On en sait tellement l’une sur l’autre. Cela fait vingt ans que l’on se connaît. Mais c’était fun, parce que nous n’avions jamais joué des soeurs, et que c’est une relation intéressante à jouer parce que des soeurs sont proches mais différentes, chacune est du côté de l’autre et en même temps on ne se fait pas de cadeaux. Aucune de nous deux n’a de soeur, donc c’était intéressant de trouver cette dynamique. Et puis, je ne sais pas si vous le savez, mais le film sort le même week-end qu’un petit film indépendant dont vous n’avez probablement jamais entendu parler appelé Star Wars. Donc ça va être un hit au box office. »

sisters film amy poehler tina fey

À lire aussi : Sisters, avec Amy Poehler et Tina Fey, a sa bande-annonce !

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais en ce qui me concerne j’ai hâte de voir ça, et j’espère pouvoir entendre et lire encore beaucoup d’autres réflexions d’Amy Poehler !

Pour lire l’intégralité de l’interview en anglais, vous pouvez aller sur le site de Vanity Fair.

À lire aussi : « Parks & Recreation » discutée en podcast par Margaux, Sophie et Mymy

Les Commentaires
1

Avatar de Margooniett
24 mai 2015 à 08h33
Margooniett
Raah je l'aime tellement
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu en France

Société
skam france – tenue vestimentaire

Et si on sortait enfin des polémiques sur les crop tops dans les écoles ?

Maëlle Le Corre

16 sep 2021

Actu mondiale
rickia young – the philadelphia inquirer

Aux États-Unis, l’histoire de Rickia Young montre que la police est prête à tout pour redorer son image

Maëlle Le Corre

16 sep 2021

Médias
women dont regret abortion usa – vertical format

Annuler un avortement, c’est impossible, mais les anti-IVG mettent la thune pour vous faire croire l’inverse

Maëlle Le Corre

16 sep 2021

5
Beauté
Emmaeus-ouvre-une-boutique-solidaire

Emmaüs ouvre sa première boutique beauté solidaire : un espace moins cosmétique qu’il en a l’air

Anthony Vincent

16 sep 2021

2
Psychologie
Conversation-mémoire-covid

« Je l’ai sur le bout de la langue » : la pandémie nous fait perdre nos mots

Psychologie
Consultation-psychologue-tarifs

Le coût de la thérapie : en France, aller voir un psy reste un luxe

Actu mondiale
nikkietutorials-met-gala

Le bel hommage de NikkieTutorials à Marsha P. Johnson, pionnière des combats LGBTQI+

Eva Levy

15 sep 2021

Ecologie
pancarte planet over profit

Crise climatique : 1 jeune sur 2 pense que l’humanité est condamnée

Aïda Djoupa

15 sep 2021

3
Actu mondiale
DoNotTouchMyClothes proclament des Afghanes sur Twitter contre les talibans

#DoNotTouchMyClothes : les Afghanes résistent au niqab imposé par les talibans

Anthony Vincent

14 sep 2021

8
Actualités
pinterest gateau christine martinez

Une influenceuse affirme être la co-créatrice de Pinterest… et elle veut sa part du gâteau

Maëlle Le Corre

14 sep 2021

La société s'écrit au féminin