Live now
Live now
Masquer
inscription-bibliotheque-conseils
Pop culture

Cinq épatantes raisons de t’inscrire à la bibliothèque cette année

Autant on peut se rendre naturellement à la bibliothèque quand on est enfant, autant c’est une habitude qui se perd souvent en grandissant. Lucie t’explique pourquoi c’est un bon plan de s’y réinscrire !

Ça y est, la rentrée est lancée, c’est le moment de retrouver son petit quotidien, ses habitudes, sa classe ou son bureau.

Il est aussi temps de prendre de nouvelles résolutions ! Si tu souhaites te remettre au sport, désolée, je n’ai aucune expertise dans le domaine pour te conseiller d’une manière ou d’une autre, mais fonce, mon soutien est indéfectible.

En revanche, je peux te proposer autre chose que je connais déjà mieux : et si tu t’inscrivais à la bibliothèque cette année ?

Tu hésites ? Alors voici quelques raisons de bon aloi de remettre un pied au milieu des rayons de livres.

Ton compte bancaire te remerciera

Si tu es féru•e de lectures mais que ton compte bancaire l’est beaucoup moins, la bibliothèque est précisément l’endroit qui te comblera de joie.

Allais-tu dans ta jeunesse « à la bib » dévorer toutes les BD de Yakari et te rassasier des aventures de Tom-Tom et Nana qui venaient clore les revues J’aime lire, tranquillement calé•e dans un pouf coloré au milieu des gens qui chuchotent ?

Tu en conviendras, c’était de bons moments ! Pourtant, on tend à ne plus mettre les pieds à la bibliothèque quand on grandit, et c’est bien dommage : elle propose pourtant des ouvrages pour tous les goûts, tous les âges, tous les styles.

Ces livres sont sélectionnés avec soin par les bibliothécaires qui se feront une joie de conseiller des œuvres adaptées aux envies de chaque lecteur et lectrice !

Si tu vis par exemple dans un 9m2 et que tu gagnes un petit salaire de stagiaire, la bibliothèque te permettra donc de continuer à assouvir ton besoin de lecture sans te forcer à manger des nouilles instantanées pendant 6 mois ni encombrer ta cabine de douche à force de ne plus savoir quoi faire de tes bouquins.

À lire aussi : Avoir une bibliothèque chez soi, ce petit luxe plein d’avantages

Cela te demandera un pécule d’une petite dizaine d’euros par an au moment de ton adhésion, voire rien du tout si tu es étudiant•e, au chômage, au RSA selon les législations, ou si tu habites une ville où l’inscription aux bibliothèques est gratuite (comme à Paris !).

La bibliothèque : un lieu pour se changer les esprits et se remettre à la lecture

Si ton quotidien, étudiant ou autre, est constitué de lectures d’essais et autres livres de théories, ton cerveau a peut-être besoin de s’aérer et de se relâcher pour être plus efficace par la suite.

Il est donc bon de t’inscrire à la bibliothèque pour offrir à ton esprit autre chose que des connaissances à accumuler et retenir !

Cet établissement tient lieu de jungle sauvage, foisonnante et pleine de merveilles à explorer ! C’est un nouveau loisir à découvrir si tu n’es pas familier•ère avec la pratique, ou si tu as envie de te remettre à la lecture en expérimentant de nouveaux types d’intrigues.

Cela te permet de tester tout un tas de genres de livres différents de façon extrêmement économique : laisse-toi tenter par le polar, la romance, la fantasy, le roman classique ou contemporain, ou même la litté jeunesse, et ce sans avoir à exploser ton PEL.

Fais tes recherches en toute tranquillité à la bibliothèque

Tu as des recherches à mener ? Internet est un outil pratique mais pas forcément très fiable au niveau de ses sources.

Selon la taille de la bibliothèque où tu te rends (et même dans les plus petites tu peux avoir des surprises), tu seras en mesure de trouver des références solides de chercheurs, de scientifiques et autres théoriciens de renom sans avoir à dépenser 53 euros dans l’achat d’une obscure thèse qui ne te servira qu’une fois !

En plus, l’avantage c’est que contrairement à la BU de ta fac, tous tes potes n’y vont pas et n’ont pas déjà emprunté les exemplaires du livre qui t’intéresse.

Cela dit, peut-être qu’après la lecture de cet article ils vont tous vouloir aller à la bibliothèque, donc impose-toi !

Aller à la bibliothèque pour faire de nouvelles rencontres

Le savais-tu : les bibliothèques organisent des rencontres, des cafés littéraires, des lectures, tout un tas d’animations très enthousiasmantes autour de la littérature en somme.

T’inscrire à la bibliothèque et participer à ces animations va te faire découvrir des livres et te permettre de transmettre ton enthousiasme pour ceux que tu as adorés (ou de débattre sur ceux qui ne t’ont pas plu), de rencontrer des auteurs.

Plus généralement, tu vas pouvoir faire la connaissance de visiteurs qui partagent les mêmes goûts que toi, ce qui peut se révéler utile si tu débarques dans une ville où tu ne connais personne.

S’inscrire à la bibliothèque, c’est participer à la vie culturelle de ta ville

Cette dernière raison est en lien très étroit avec celle du dessus !

Si tu aimes la culture, et que tu souhaites que ta ville agisse dans sa promotion, dis-toi que t’inscrire à la bibliothèque est un acte important pour œuvrer en ce sens !

Faire partie des adhérent•es, c’est permettre à l’établissement de peser un peu plus lourd dans sa quête de sous auprès de la municipalité afin d’acquérir de nouveaux ouvrages, pour recevoir des auteur•es, permettre aux scolaires de faire des ateliers ou encore organiser des salons du livre.

Adhérer à une bibliothèque, c’est prouver que la culture fait partie de ta vie, qu’elle est importante pour toi, et qu’elle ne doit pas être délaissée ! Alors, tu es tenté•e ?

À lire aussi : J’ai testé pour vous… être bibliothécaire

Les Commentaires
11

Avatar de SilverSky
22 septembre 2017 à 09h05
SilverSky
@Tapioca Si jamais, la/le bibliothécaire est souvent gourmand(e) et peut facilement être soudoyé(e) avec du chocolat/gâteau/fromage/charcut' (rayer la mention inutile... ou pas)

OH QUE OUI!

(J'ai déjà eu des crèpes tunisiennes mais j'adore la bouffe
2
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Culture Web
Monika Kozub / Unsplash

Comment parle-t-on des règles à l’étranger ? Réponse dans ce podcast du Courrier international

Aïda Djoupa

25 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

Sélection de films
L’HORREUR ÇA FAIT PEUR

Les 10 meilleurs films d’horreur cultes qui font toujours aussi peur

Maya Boukella

24 sep 2022

8
Musique
L'artiste Tamino photographié par Jeton Bakalli

Interview de Tamino qui sort son 2e album, Sahar : « Mon introversion fait ma force »

Anthony Vincent

23 sep 2022

3
Cinéma
knock at the door

Toc toc : Knock at the Cabin, le nouveau film de M. Night Shyamalan a sa bande annonce

Maya Boukella

23 sep 2022

Interviews cinéma
Motlys ninjababy

« Pourquoi les gens donnent leur avis quand on ne veut pas être mère ? » entretien avec la réalisatrice de Ninjababy, Yngvild Sve Flikke

Maya Boukella

21 sep 2022

Daronne
wish-disney

Ce qu’on sait déjà sur Wish, le prochain Disney tout mielleux

Manon Portanier

20 sep 2022

Mode
5
Sponsorisé

Les vêtements peuvent-ils impacter la créativité ? Rencontre avec l’artiste et comédienne Claire Romain

Oscar Staerman

19 sep 2022

Série télé
blade runner warner bros

La série Blade Runner 2099, produite par Ridley Scott, débarque sur Prime Video

Maya Boukella

19 sep 2022

1
Daronne
Couverture du livre jeunesse Cheveux mouillés, de Joshua Servier

Ce livre jeunesse autour d’une sirène noire qui apprend à aimer ses cheveux va inspirer petits et grands

Anthony Vincent

18 sep 2022

6

La pop culture s'écrit au féminin