Live now
Live now
Masquer
humour-feministe
Féminisme

Comment faire des blagues à ta meuf féministe en toute sécurité

Tu apprécies la galéjade mais tu es malheureusement entouré de féministes qui, comme chacun sait, n’ont pas d’humour ? Mymy te dédie cet article.

Le 7 novembre 2018

Il y a quelques temps, j’ai reçu un message d’un certain Romain, qui me disait :

« Bonjour, je suis avec une féministe et du coup je sais pas quelles blagues je peux faire, parce que j’en connais plein et ça serait dommage de pas partager… »

En tant qu’amatrice de tout ce qui est blagues, j’ai décidé d’aider Romain à sortir de sa détresse.

Quelles blagues faire à une féministe ?

C’est sûr qu’une féministe, olala, tu peux pas lui sortir la dernière sur la blonde qui sait pas se garer ou le gay qui sirote une caïpirinha.

Heureusement pour toi Romain, il existe dans notre beau monde plein de blagues feminist-friendly, comme celle-ci que j’affectionne particulièrement :

— Tu connais la blague du pingouin qui respire par le cul ? Un jour, il s’assoit et il meurt.

Je te suggère également de te pencher sur ma blague préférée, celle de la grosse mite.

« C’est un mec qui erre dans le désert et tombe soudain sur un inconnu assis au bord d’une dune, accompagné d’une énorme mite voletant nonchalamment autour de lui.

Notre héros est curieux, et son interlocuteur lui explique avoir trouvé une lampe magique faisant apparaître un génie un peu moins sympa que celui d’Aladdin puisqu’il n’exauce qu’un unique vœu.

Interloqué, le mec frotte la lampe et badaboum, l’imposant génie s’en échappe.

— Fais un vœu, humain, un seul, et je l’exaucerai. Choisis bien.

Notre héros n’a pas à réfléchir bien longtemps, car il est cupide. Frémissant d’excitation, il s’exclame :

— Je veux un milliard !!!

Le génie annonce « qu’il en soit ainsi » et disparaît dans un volute de fumée, laissant derrière lui… un billard. Un BILLARD ?

— Mais j’avais pas demandé un billard, j’avais demandé un milliard ! — Et moi, ducon, tu penses vraiment que j’ai demandé une grosse mite ?! »

Voilà alors moi tu me sors cette blague je roule de rire, j’ai du mal à la raconter moi-même car je pleure à la moitié en pensant à la chute, elle est 12/10.

Tu vois, y a plein de sujets passionnants sur lesquels faire des blagues, comme l’anus et la bite.

J’ai dit que j’étais féministe, pas que j’étais mature, hein.

Le féminisme et l’humour sont-ils incompatibles ?

Allez, un peu de sérieux, parce que je sens bien que je ne t’aide pas tant, Romain.

Il est possible qu’une personne aux convictions féministes ne se tape pas sur les cuisses quand tu fais une blague qu’elle estime être sexiste.

Bon déjà, en soi c’est pas grave, ça arrive à tout le monde de faire un bide. Tu t’en remettras.

Et puis vois ça comme une occasion d’élargir ton spectre humoristique. Si le ressort principal de tes vannes c’est « les hommes et les femmes sont si différents », alors tout un UNIVERS de lol différent n’attend que toi !

Ça peut aussi être le moment de réfléchir aux mécanismes de l’humour : pourquoi tu trouves ça drôle ? Parce que « c’est quand même vrai » ?

Pourquoi ta copine ne trouve pas ça drôle ? Parce que c’est pas si vrai ? Insultant ? Parce que ta vanne « femme au volant, danger au tournant » lui indique que tu la trouves incapable de conduire ?

Je te lance des pistes, là, tu en fais ce que tu veux !

Et je te laisse avec un vivier d’humour qui devrait plaire à ta meuf5 spectacles de stand-up par des femmes à voir sur Netflix, les vidéos du YouTube Squad de madmoiZelle, et notamment celles de Charlie, féministe hilarante de son état.

À lire aussi : #sorryfeminists : qui a dit que les féministes n’avaient pas d’humour ?


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

96
Avatar de wolfa
10 août 2019 à 11h08
wolfa
J'avais déjà big upé le post de Jorda avant son EDIT.
Du coup, je cite partiellement les compléments apportés, dont j'approuve chaque mot :
EDIT :

Par contre, blaguer sur la mort de toute une catégorie de personnes, pour moi on n'est plus dans la blague sexiste, on est dans l'incitation à la haine. Ce type de blague non seulement ne va certainement pas pousser les hommes à réfléchir, mais c'est précisément ce genre de choses qui vont inspirer une grande méfiance envers le mouvement (pour ne pas dire plus), même de la part de femmes...

Comme l'observait également @Sophie L , certaines blagues (?) contribuent à entretenir un contexte malsain entre femmes et hommes.
Que l'on m'explique comment cela pourrait-il profiter aux femmes, au féminisme ??

Par ailleurs, le sexisme, c'est le sexisme, systémique ou pas.
Il ne l'est peut-être pas à l'égard des hommes. Et alors ? En quoi cela le justifie-t-il ?
A part par esprit de revanche ("tenez, prenez ça dans la tronche, les gars, c'est votre tour !", je ne vois pas..
4
Voir les 96 commentaires

Plus de contenus Féminisme

Source : Canva
Déclic

Elia, 26 ans : « J’ai fait une croix sur beaucoup de milieux dont je sais qu’ils sont remplis de personnes oppressives »

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

femmes-boivent-café // Source : URL
Société

Pourquoi le phénomène de la « Girl’s girl » est tout aussi problématique que la «Pick Me» ?

9
Source : Canva
Féminisme

Lily, 21 ans et son éveil féministe : « Je n’ai plus de jugement face à la personne sexiste que j’étais »

Source : Canva
Féminisme

Comment l’autodéfense féministe a changé ma vie

1
Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1

La société s'écrit au féminin