Live now
Live now
Masquer
harcelement-de-rue-lance-flammes
Actu mondiale

Contre les harceleurs et les pervers, adoptons le chalumeau de poche !

20 juil 2017 13
Pourquoi mettre un coup de genou dans les couilles d’un harceleur ou utiliser un taser sur un frotteur du métro alors qu’on peut dégainer un lance-flammes de poche ? On se le demande.

Quelles options a-t-on à notre disposition quand on est victime de harcèlement de rue, d’un frotteur du métro ou autre relou inquiétant ?

Ça fait peur de dire « non » car parfois, le refus génère une colère et une violence contre lesquelles on est fort vulnérable. Alors certaines femmes ont décidé de s’armer.

Les armes anti-harceleurs

J’ai des amies qui ne sortent jamais sans un taser ou une bombe au poivre dans leur sac à main. Heureusement, elles n’ont jamais eu à s’en servir, mais ont parfois menacé des hommes avec pour qu’ils les laissent tranquille.

À lire aussi : Votre taser, vous le prendrez rose ou pailleté ?

Posséder et utiliser ce genre d’arme n’est pas toujours légal, mais elles préfèrent risquer une amende que risquer leur peau.

D’autres femmes font de leur corps une arme, en prenant des cours d’arts martiaux ou d’auto-défense.

Et rien de tout ça n’est récent, malheureusement. Au tout début du XXème siècle, des femmes américaines se servaient de leurs épingles à chapeau pour blesser et éloigner les agresseurs…

https://twitter.com/vixlingr/status/868511848978538496

Le chalumeau anti-harceleurs

En Chine, où le harcèlement sexuel est très répandu, on vend même… des mini-chalumeaux, élégants et discrets, pour se débarrasser des agresseurs, comme l’explique le Telegraph.

Ces outils peuvent diffuser une flamme de 50 cm de long et se vendent en ligne pour des prix accessibles.

Vice précise qu’il n’est pas légal de transporter ni d’utiliser ces chalumeaux, qui se vendent malgré tout. La flamme peut sérieusement blesser, et une utilisation maladroite pourrait causer un départ de feu.

À tous les gens qui pensent que le harcèlement n’est pas un problème « si grave », voilà la réalité de la situation : certaines femmes s’équipent littéralement de lance-flammes par peur d’être agressées.

Vivement que la société change, y a pas à dire.

À lire aussi : Ce monde sexiste m’épuise

Les Commentaires
13

Avatar de JessFin
26 juillet 2017 à 09h51
JessFin
@ben quoi ? un flacon vaporisateur
1
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 15.10.28
Actu mondiale

Qui est Nasrin Sotoudeh, l’avocate iranienne lauréate du prix Robert-Badinter ?

Camille Lamblaut

23 nov 2022

mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

hana iran enquete cnn
Actu mondiale

En Iran, le viol est devenu une arme pour étouffer la mobilisation contre le régime

Maëlle Le Corre

23 nov 2022

1
raphael-renter-wuxdtGMNYaU-unsplash
Actu mondiale

Droits LGBTQI+ : des avancées significatives en passe d’être votées en Allemagne et en Belgique

Camille Lamblaut

22 nov 2022

markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

anastasiia-chepinska-cO2ObHGJBHI-unsplash
Sport

Qatar 2022 : carton jaune pour les joueurs qui oseront porter le brassard « One Love »

La société s'écrit au féminin