Live now
Live now
Masquer
forfait-mobile-gratuit-blu
Société

Ce nouveau forfait mobile « gratuit » n’utilise pas votre argent, mais votre attention

Une nouvelle offre téléphonique « gratuite » pour les jeunes, ça te tente ? Désormais, ça existe.

Tu galères à payer toutes les factures à la fin du mois, entre Internet et l’électricité, tout en continuant à remplir ton frigo ?

Une nouvelle offre peut faire baisser le montant, en te proposant un service de téléphonie mobile « gratuit ».

À lire aussi : L’affiliation sur Madmoizelle

Payer son forfait téléphone… en regardant de la publicité

Le principe est simple : chez Blu, plutôt que de payer ton opérateur toi-même, des annonceurs le rémunèrent. En échange, ils te présentent des pubs.

Toi, pour pouvoir gagner des « éclairs » te permettant de communiquer, il faut donc que tu regardes les publicités, que tu répondes à des sondages, teste des applications ou encore télécharge et partage des applis.

Le fait de parrainer d’autres personnes pour qu’elles adhèrent aussi à l’offre permet également de remporter les « éclairs ».

Le tout se présente sous la forme d’une appli que tu télécharges et dans laquelle tu t’inscris pour recevoir une carte SIM. Dès qu’elle est arrivée, tu peux commencer à utiliser Blu !

Utiliser Blu, c’est facile ?

C’est l’opérateur mobile virtuel Prixtel qui propose Blu, et dans Le Monde, son fondateur estime qu’il ne s’agit pas d’une offre low cost car le réseau est de qualité : Blu s’appuie en effet sur le réseau de SFR.

Cette qualité est confirmée par le site 01net qui a testé le service. L’offre peut donc être alléchante pour quiconque ne souhaite plus débourser un centime dans son forfait mobile !

Cependant, entre la promesse qui est faite et la réalité de l’utilisation, 01net semble trouver un vrai fossé…

Il semble difficile de gagner des éclairs, et surtout, Blu est un service très intrusif qui « siphonne les données personnelles » (à noter qu’il s’agissait d’un test de la version bêta, qui a pu être améliorée depuis).

Le forfait Blu est-il vraiment « gratuit » ?

Perso, je n’arrive pas à avoir un avis tranché.

Je pense que si cette offre peut permettre à celles et ceux qui en ont besoin d’accéder à une offre téléphone sans débourser un centime, c’est cool.

Cela dit, de la publicité, toujours plus de publicité, en particulier visant les jeunes car Blu se veut être une offre à destination des 15-25… je ne suis pas fan.

Mais finalement il faut sans doute être simplement conscient de ce que l’on consomme : pour moi ce service est loin d’être gratuit, il est rémunéré grâce à l’attention qu’on donne à ces annonceurs.

Ce qui n’est pas sans me rappeler la phrase de Patrick Le Lay, à l’époque PDG de TF1, qui affirmait en 2001 que « ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».

En somme ce n’est ni bien ni mal, c’est une monnaie d’échange qui existe déjà pour quantité d’autres services. D’ailleurs, c’est la ligne de défense du fondateur qui explique, toujours dans Le Monde :

« De toute façon, la réalité, c’est que les jeunes sont déjà habitués à regarder de la publicité pour accéder à des contenus », se défend le fondateur de Prixtel, prenant l’exemple de ses propres pré-ados, prêts à regarder des publicités insérées dans le jeu vidéo sur mobile à succès Clash of Clans pour obtenir des objets supplémentaires ou passer plus rapidement les étapes. »

Et toi, tu serais prête à économiser de l’argent en échange de publicité pour pouvoir utiliser ton téléphone ? Est-ce que c’est déjà quelque chose que tu fais pour de nombreux autres services, ou tu es plutôt team #antipub ?

Les Commentaires
12

Avatar de Esther
25 janvier 2018 à 10h38
Esther
Alors, bonjour ici. J’ai effectivement écrit cet article pour lancer un débat, et pas pour dicter la bonne pensée face à ce genre de choses. De mon point de vue, non, mon boulot de rédactrice chez madmoiZelle n’est pas de vous mettre toujours tout, tout cuit, dans la bouche. Pour moi, c’est davantage de vous présenter des infos, d’éveiller votre curiosité, effectivement c’est de dénoncer parfois, ça dépend des sujets et des angles choisis. À mon avis, c’est ce qui fait la richesse de mad : que ses lectrices se fassent mutuellement grandir, et fassent également grandir les rédactrices à travers les débats qui suivent les articles.
Il y a des fois où je vais clairement prendre position et d’autres où je vais présenter les choses de manière plus factuelle. Dans les deux cas, j’ai régulièrement face à moi des lectrices qui m’expliquent comment j’aurais dû traiter le sujet, de manière plus neutre, ou de manière plus engagée selon les circonstances, selon leur sensibilité… L’illustration parfaite avec le commentaire de Nyxi dans ce même sujet du forum, un peu plus haut ! Et franchement, c’est tant mieux : vous avez le droit d’avoir un avis, de le présenter, on a le droit de ne pas être d’accord ! Moi je suis ravie que tu viennes présenter ton point de vue, que tu apportes des précisions.
L’ironie ici c’est qu’effectivement, je ne souscrirai jamais moi même à un forfait comme celui-ci, je suis assez sensible à cette question de protection des données, raison pour laquelle je pose la question par exemple quand je parle de Cleanfox : avertir nos lectrices à ce sujet, on le fait déjà dans d’autres contenus comme tu le mentionnes, donc effectivement je n’ai pas tout réexpliqué ici, et effectivement j’attendais de voir le sujet développé dans les commentaires ! Peut-être que ça ne répond pas à tes attentes, mais ça fait vivre cette discussion.
Autre raison pour laquelle je ne tire pas à boulets rouges sur Blu : la pub, ce n’est pas obligatoirement fait pour entourlouper le client. C’est comme ça qu’on fonctionne sur mad, c’est ce qui me permet aujourd’hui d’écrire des articles et d’avoir cette discussion sans que vous ayez à payer pour avoir accès à ce contenu. On a un manifeste, qu’on respecte, et d’ailleurs l’exemple de Cleanfox est parlant encore une fois : je n’ai pas eu peur de poser les questions potentiellement sensibles à l’annonceur parce que je tiens à ce que le produit que je présente à mes lectrices soit fiable, je tiens à être transparente.
Bref, cet article je le fais parce que je pense que c’est un sujet de société intéressant et cet échange de commentaires le montre. J’ai aussi des choix à faire au sein de la rédaction en termes de sujet, des urgences plus ou moins importantes à gérer, et j’ai préféré vous parler du sujet sans en avoir intégralement fait le tour et en ouvrant le débat pour vous permettre de compléter, plutôt que de ne pas vous en parler du tout. De mon point de vue, ça s’arrête là. Peut-être aurais-je dû être plus claire sur un certain nombre de points. Mais si je l’avais fait, tu n’aurais peut-être pas eu l’article abordant le rapport sur le harcèlement de rue, ou les photos de la grosse teuf, ou le témoignage du jour…
Je m’arrête là, j’espère que ma position est plus claire, et merci pour avoir enrichi la discussion !
5
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Société

Actu en France
Mat Napo / unsplash

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Aïda Djoupa

04 oct 2022

1
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

Société
julien bayou lcp

Julien Bayou contre-attaque et dénonce une « croisade » féministe

Maëlle Le Corre

04 oct 2022

7
Santé
Une femme atteinte de cancer dans une chambre. © Thirdman de la part de Pexels via Canva

La pollution de l’air augmente les risques de cancer du sein, selon une nouvelle étude

Anthony Vincent

04 oct 2022

Société
adrien quatennens

Adrien Quatennens : sa femme a déposé plainte

Arts & Expos
Parisiennes citoyennes, l’exposition sur les luttes féministes à Paris

Cette expo retrace les luttes féministes à Paris de 1789 à 2000, et ça redonne de l’espoir pour demain

Anthony Vincent

02 oct 2022

2
Actualité mode
Deux femmes en train de déplier des vêtements pexels-polina-tankilevitch-5585849

Le gouvernement français envisage 5 mesures pour des vêtements plus durables et contre le gaspillage

Anthony Vincent

30 sep 2022

1
Daronne
lyceen-marchent-couloir-ecole

Les enfants transgenres pourront désormais porter le prénom de leur choix à l’école

Chloé Genovesi

30 sep 2022

40
Actu en France
Charles Deluvio / Unsplash

Le premier rapport parlementaire sur le porno en France s’appelle l’enfer du décor, et ses constats sont glaçants

Aïda Djoupa

30 sep 2022

14
Actu en France
[Site web] Visuel horizontal Édito (28)

Dominique Boutonnat, patron du cinéma français, sera jugé pour agression sexuelle sur son filleul

Maya Boukella

30 sep 2022

La société s'écrit au féminin