Live now
Live now
Masquer
ecriture-inclusive-education-nationale
Actu en France

314 profs s’engagent à ne plus enseigner que « le masculin l’emporte sur le féminin »

314 membres du corps professoral ont décrété ne plus vouloir enseigner que « le masculin l’emporte sur le féminin ». Et rassurez-vous, les alternatives sont loin d’être des « périls mortels » pour la langue française !

Si tu suis l’actualité, notamment féministe, tu n’es probablement pas sans savoir que l’écriture inclusive – qui permet de rendre le genre féminin plus visible dans la langue – fait débat depuis un moment.

Récemment, ce sujet est allé jusqu’à mobiliser l’Académie Française. Tu sais, les « sages » qui se réveillent une fois par an pour émettre un avis sur telle ou telle évolution de la langue vivante qu’est le français ?

Eh bien cette année, cette institution a estimé que l’écriture inclusive présentait un « péril mortel » pour la langue française.

Écriture inclusive et langage non-sexiste

Sur madmoiZelle, on te parlait de la grammaire non-sexiste (et on décidait par la même de l’appliquer dans nos articles) dès 2012.

Ces derniers temps, le sujet a pris de l’ampleur, et beaucoup d’articles ont expliqué les différentes façons d’écrire sans imposer le masculin : l’accord de proximité (lire ci-dessous), les néologismes, les points médians…

À lire aussi : Pourquoi la réforme de l’orthographe est une bonne chose pour la langue française ?

Plusieurs centaines de professeurs ont décidé d’agir à leur façon.

La fin du « masculin l’emporte sur le féminin » .

N’en déplaise à l’Académie Française, 314 membres du corps professoral ont décrété cesser d’enseigner que le masculin l’emporte sur le féminin.

Dans une tribune publiée sur Slate et faisant l’objet d’une pétition sont énumérées trois raisons pour lesquelles les signataires ont décidé d’enseigner désormais l’accord de proximité, de majorité, ou l’accord au choix :

  1. La règle « le masculin l’emporte sur le féminin » est récente
  2. Elle a été créée pour des raisons politiques et non par une volonté de faciliter la langue ou une évolution « naturelle »
  3. Continuer à enseigner cette règle crée des schémas mentaux encourageant les inégalités hommes-femmes.

À lire aussi : 8 nouveaux signes de ponctuation totalement indispensables

Pour rappel, l’accord de proximité consiste à accorder au substantif le plus proche (« un homme et deux femmes apprêtées »).

L’accord de majorité, c’est dans le cas de plusieurs substantifs, accorder selon la majorité (« dix hommes et trois femmes apprêtés »).

Au choix, eh bien, c’est : comme on veut !

À lire aussi : Les signes de ponctuation méconnus qui mettront du piquant dans vos écrits

Cette pétition incite chacun•e, quelque soit sa position, à appliquer l’une de ces règles.

Tu peux y apposer ta signature sur Change.org, et retrouver un autre article chez Slate dont rédaction a décidé d’appliquer dès aujourd’hui l’accord de proximité !

À lire aussi : Communiquez sans stéréotypes genrés grâce au guide du Haut Conseil pour l’Égalité !

Les Commentaires
58

Avatar de Maud Kennedy
14 décembre 2017 à 18h20
Maud Kennedy
@Aqua ,il y a des gens,même beaucoup qui se fichent pas mal que le masculin l'emporte sur le féminin parce que pour ces gens,c'est simplement une règle de grammaire,c'est une chose.
Il y a de très rares exceptions qui sont neutres et qu'on utilise effectivement tous les jours mais qui restent très limitées. A part pour parler du temps et quantifier/décrire (il y a...) il n'y a rien de neutre en français. Même les objets sont genrés.
Le masculin ne peut pas avoir en même temps la valeur du masculin et du neutre et encore moins dans une langue qui ne reconnait pas le neutre.
2
Voir les 58 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Pop culture
Interview d’Elsa Miské, co-créatrice du jeu Moi c’est Madame

Lutter contre le sexisme dès l’adolescence, c’est la promesse du jeu de cartes Moi c’est Madame

Anthony Vincent

25 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
livres unplash

Fin de la quasi-gratuité des frais de livraison de livres : mauvaise nouvelle pour le marché du livre ?

Maya Boukella

23 sep 2022

12
Actu en France
Affaire PPDA, des plaintes s’ajoutent, mais l’impunité continue

Affaire PPDA  : les plaintes pour violences sexuelles s’accumulent, mais l’impunité persiste

Anthony Vincent

21 sep 2022

Actu en France
Corinne Masiero s’exprime sur l’inceste, au micro de France Inter

Corinne Masiero sur l’inceste : « C’est sous couvert d’amour qu’on t’agresse »

Anthony Vincent

20 sep 2022

1
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Actu en France
adrien quatennens

Le député LFI Adrien Quatennens visé par une main courante pour violences contre son épouse

Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2
Cinéma
Jean-Luc Godard contre une grosse caméra

Jean-Luc Godard s’est éteint à 91 ans et son cinéma questionne encore les féministes

Anthony Vincent

13 sep 2022

1
Actu en France
Nicolas_Hulot_Generations_climat

MeToo : l’enquête qui visait Nicolas Hulot pour viol et agression sexuelle classée sans suite

Maëlle Le Corre

12 sep 2022

4
Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4

La société s'écrit au féminin