Les étudiantes reprennent le pouvoir sur leur contraception

À l'Espace Santé de l'université de Bordeaux, nombreuses sont les jeunes femmes désireuses d'être respectées dans le choix de leur contraception.

Les étudiantes reprennent le pouvoir sur leur contraceptionReproductive Health Supplies Coalition / Unsplash

La contraception, c’est un choix éminemment personnel.

À l’espace santé de l’université de Bordeaux, les étudiantes trouvent une écoute et un conseil pour décider de ce qu’il leur convient le mieux, loin des jugements des gynécos vieux jeu.

L’espace santé de Bordeaux, engagé pour la santé des étudiantes

Les nouvelles générations seraient en train de s’émanciper des schémas de contraception classiques, si l’on en croit ce reportage du Monde à l’espace santé de l’université de Bordeaux.

Parmi les patientes interrogées, nombreuses sont celles qui ont dû faire face au manque d’écoute ou aux jugements de leur professionnel de santé.

Mais à l’espace santé, les sages-femmes et les médecins généralistes qui reçoivent les étudiantes promettent une approche individualisée pour des prescriptions moins normées et le respect des besoins de chacune. 

Grâce au tiers payant intégral, les étudiantes ne déboursent rien pour leur consultation de 30 minutes, une durée rassurante qui laisse la place au dialogue.

Difficile néanmoins de généraliser ce constat encourageant, car l’espace santé de Bordeaux fait figure de centre modèle en France.

L’institution s’est notamment illustrée avec des campagnes de sensibilisation aux stéréotypes de genre dans la séduction, ou encore autour de la santé sexuelle masculine.

Choisir sa contraception en toute liberté

L’article donne tout de même matière à espérer que les jeunes femmes sont de mieux en mieux accompagnées dans le choix de leur contraception. 

Mathilde Lafaysse, médecin généraliste à l’espace santé de Bordeaux, explique son approche :

« On part du principe que la patiente sait mieux que nous ce qui est bien pour elle. »

Pas de schéma préétabli, pas de hiérarchie entre les moyens de contraception : chacune est aiguillée selon ses préférences, partant du principe qu’il n’existe pas de contraception idéale pour toutes les femmes.

Rassurant pour des étudiantes qui doivent déjà supporter la charge mentale de la contraception

Pour aller plus loin : Chez les étudiantes, un nouveau rapport à la contraception, à lire sur LeMonde.fr

Et toi, tu as été bien conseillée au moment de choisis ta contraception ? 

À lire aussi : Comprends ENFIN comment ta contraception fonctionne

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!