Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal Édito (10)
Actu mondiale

Aux États-Unis, de fausses cliniques spécialisées dissuadent les femmes d’avorter

08 juil 2022 4
Aux États-Unis, des « centres de crise pour grossesse » se font passer pour des cliniques d’avortement et piègent des femmes souhaitant avorter.

Tests de grossesse gratuits, rendez-vous avec une « infirmière » : les centres de crise pour grossesses ressemblent à s’y méprendre à des cliniques d’avortement. Il ne s’agit pourtant que d’un trompe-l’œil dissimulant une arnaque aux conséquences dévastatrices. En particulier dans un contexte où le droit à l’avortement a été supprimé dans de nombreux États américains.

De fausses cliniques dissuadent les femmes d’avorter

L’objectif de ces fausses cliniques est d’entrer en contact avec des femmes souhaitant avorter, pour les en dissuader.

Aux États-Unis, de nombreuses personnes alertent sur les pratiques extrêmement violentes mises en place par ces structures. Elles dénoncent notamment des techniques consistant à faire croire à la personne enceinte que la grossesse est plus avancée qu’elle ne l’est en réalité, que l’avortement augmente l’infertilité ou encore à jouer sur la corde sensible en faisant entendre le « battement de cœur du bébé ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon France 24, en 2022, le site Crisis Pregnancy Center map recensait près de 2500 centres de crise pour grossesse contre seulement 1500 qui pratiquaient effectivement des avortements (en 2017).

« Vous faire franchir le pas de leur porte, par tous les moyens possibles. »

Ces fausses cliniques sont prêtes à tout pour attirer les personnes souhaitant avorter. Profitant du fait que les Américains n’ont pas de sécurité sociale, elles misent sur une publicité mensongère et prétendent proposer de nombreux services gratuits. Jennifer, une Américaine de 38 ans alerte sur les risques que représentent ces cliniques à travers les réseaux sociaux. Elle témoigne pour France 24 :

« Les fausses cliniques se placent souvent à proximité des vraies cliniques ou du planning familial. Les personnels s’habillent comme des médecins, mais ils ne le sont pas (…) Ce sont juste des gens avec de fortes convictions religieuses.

Ils ne diront pas qu’ils sont contre l’avortement avant que vous ne soyez dans leur établissement. Si vous appelez avant, ils diront : « Venez confirmer votre grossesse, nous vous ferons passer une échographie », et proposeront toutes sortes de choses gratuites. L’objectif, c’est de vous faire franchir le pas de leur porte, par tous les moyens possibles, pour ensuite tout faire pour vous dissuader d’avorter. »

Jennifer, militante pour le droit à l’avortement
[Site web] Template Produit – Paysage (12)
© Gayatri Malhotra / Unsplash

Selon France 24, au Texas, il y a une vraie clinique pour dix CPC (Crisis Pregnancy Center). Ces derniers restent légaux et sont même financés par une partie de l’argent public malgré leurs pratiques frauduleuses. Dans certains États, des comtés leur imposent simplement de mentionner le fait qu’elles ne sont pas des établissements médicaux.

À lire aussi : « Ni nécessaire ni utile » : quand LREM ne voulait pas inscrire l’IVG dans la Constitution

Crédit de l’image à la Une : Clay Banks / Unsplash


Construisez avec nous l’avenir de Madmoizelle en répondant à ces questions !

Les Commentaires
4

Avatar de lafeemandarine
8 juillet 2022 à 11h53
lafeemandarine
@Guerrière-75 Aucune idée. Je trouve juste assez ironique que des anti-IVG aillent tagguer des insultes sur une "clinique" appartenant à d'autres anti-IVG. J'espère de tout cœur que la soi-disant clinique a été fermée depuis mais il y a peu de chances...
5
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

GGNZ_Swearing_of_new_Cabinet_-_Jacinda_Ardern_2
Actu mondiale

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, démissionne, à la stupeur générale

Anthony Vincent

19 jan 2023

5
Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
trans rights terfs fuck off flickr mat hrkac
Actu mondiale

Pourquoi une loi pour les personnes trans en Écosse a été retoquée par le Royaume-Uni

Maëlle Le Corre

17 jan 2023

Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

Femme dépitée
Psychologie

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

16 jan 2023

25
Le footballeur français Benjamin Mendy a été reconnu non-coupable de six viols
Actu mondiale

Le footballeur français Benjamin Mendy reconnu non-coupable de six viols

Anthony Vincent

13 jan 2023

11
lisa marie presley
Pop culture

Lisa Marie Presley, fille unique du King est morte à 54 ans

Maya Boukella

13 jan 2023

libraire jaredd craig unsplash
Actu mondiale

Filippo Bernardini, l’éditeur qui volait des livres très attendus avant leur publication

Maya Boukella

10 jan 2023

Le palais de Westminster, chambre des députés britanniques © NenonJellyfish de la part de Getty Images Signature
Actu mondiale

Sept députées dénoncent le sexisme toxique au Parlement britannique

Anthony Vincent

10 jan 2023

golden-globes-2021
Pop culture

Enlisés dans les scandales, les Golden Globes misent sur des mesures inclusives (et des stars) en 2023

Maya Boukella

09 jan 2023

docu netflix complot
Pop culture

Ce documentaire est une théorie du complot, mais Netflix ne fait rien

Maya Boukella

09 jan 2023

5

La société s'écrit au féminin