Le récit fascinant d’un homme de 83 ans qui raconte sa vie sexuelle

Par  |  | 4 Commentaires

À quelle sexualité les personnes âgées peuvent-elles aspirer ? Jean Marin, 83 ans, a témoigné au micro d'Arte Radio, et ça donne un témoignage profond et fascinant.

Le récit fascinant d’un homme de 83 ans qui raconte sa vie sexuelle

Il y a des questions que je pose à haute voix, et puis il y a celles que je n’ose même pas me poser.

La vie sexuelle des personnes âgées en fait partie. Je crois que je rattache trop ça à mes parents, ou à des personnes que je ne veux surtout pas sexualiser.

Pourtant, si tout va bien, comprenez si je ne meurs pas entre-temps, j’aurai moi aussi un jour leur âge… Et j’espère bien que j’aurai alors toujours une sexualité épanouie. En fait, je crois que l’idée qu’un jour mon âge me force à mettre un terme à ce pan de ma vie me terrifie.

Et c’est au milieu de toutes ces pensées que je suis tombée cette semaine sur un témoignage précieux : celui d’un homme de 83 ans qui nous raconte sa vie sexuelle.

« Je pense que pour faire évoluer les mentalités, il faut témoigner. (…) Et je témoigne qu’à 10 ou 90 ans, l’amour nous concerne tous. »

Le récit de la vie sexuelle d’un homme de 83 ans

Jean Marin a été interrogé par une journaliste d’Arte Radio en 2010. Il a alors 83 ans et raconte sa vie sexuelle comme épanouie et libérée.

Lui qui confesse avoir connu pas moins de 100 partenaires au cours de sa vie précise que ce n’est pas parce qu’il a aujourd’hui cet âge qu’il n’a plus de rapports sexuels, au contraire.

« Je crois qu’on y met plus de temps, plus de tendresses et de paresses, ce qui n’exclue pas la montée au rideau. Il y a plus de saveur, plus d’intensité… Enfin je crois ! (…) »

L’homme parle également sans tabou de ses problèmes de prostate.

« Un autre de mes voisins qui a également été opéré de la prostate m’a dit : « tu verras, après c’est fini. » (…)

Je suis gentil, je ne l’ai jamais détrompé en lui disant que ce n’était pas fini du tout !

La seule différence si vous voulez, et là on va parler en biologiste, c’est qu’il n’y a plus l’orgasme (…) mais ceci mis à part le plaisir est tout aussi intense et beaucoup plus durable, ce qui n’est pas négligeable du tout. »

Jean Marin, 83 ans, son couple libre et ses conseils sur l’amour

La force de ce témoignage est surtout qu’il dénote totalement de ce que l’on pourrait imaginer de la vie sexuelle d’un homme de cet âge. Il raconte ainsi très calmement avoir à la fois une femme et une « amie ».

« Une mère peut aimer plusieurs enfants en même temps, alors pourquoi diable un homme ou une femme ne pourrait pas aimer plusieurs hommes, plusieurs femmes en même temps ?

Pour moi c’est une évidence mais on est dans une civilisation judéo-chrétienne qui fait que c’est UN pour la vie (…)

La liberté que je revendique pour moi, il est évident que je l’accorde à l’autre. Ma femme a également eu une relation très forte avec quelqu’un qui était mon ami et que j’aimais beaucoup. Et sa disparition nous a touché tous les deux, de manière différente bien évidemment. »

Jean Marin est finalement un éternel amoureux, plutôt contre le mariage, qui conseille à chacun•e de ne pas vivre avec sa moitié. Il se considère comme heureux et donne le conseil suivant :

« On ne fait jamais assez de compliments, on ne dit jamais assez qu’elle est belle, qu’on aime telle partie de son corps ou à quel point on aime faire l’amour avec elle. »

À lire aussi : La sexualité positive, c’est l’avenir : voici comment vous y mettre !

Et si la morale de l’histoire était simplement de suivre ses envies ?

Malgré certains de ses conseils qui peuvent sonner comme des injonctions, j’ai particulièrement aimé la fraîcheur et le ton de ce témoignage. Jean Marin apporte un récit que je n’avais jamais entendu ailleurs.

Finalement, si je ne devais conserver qu’un seul ressenti de ce témoignage, c’est celui qu’il faut suivre son cœur et ses envies profondes.

Cet homme est fait pour les relations libres et il a l’air très honnête dans sa démarche. En revanche, contrairement à lui, je ne pense pas que vouloir être exclusif est un problème. C’est une possibilité parmi tant d’autres.

Ce qu’il faut surtout, c’est d’être à l’aise avec la situation dans laquelle on est.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Naelia
    Naelia, Le 17 avril 2017 à 11h36

    Comment ne pas habiter ensemble et avoir des enfants? ça me semble compliqué (ou alors avoir un job qui demande d'être dans une autre ville avec un pied à terre, mais c'est pas possible pour tout le monde)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!