Faut-il passer aux vernis « sains » ?

Le vernis, c'est des heures de bonheur en perspective, mais c'est aussi parfois un gros doute sur la toxicité de la chose. Certaines marques se lancent alors dans le vernis "sain"... Que choisir ?

Faut-il passer aux vernis « sains » ?

Je suppose que vous avez toutes vécu l’expérience du vernis qui sent la mort ? Mais si, vous savez, ce vernis qui a l’air de refouler le kérosène, le gaz moutarde et la térébenthine en même temps. Autant dire que ce vernis, vous avez un peu de mal à vous le mettre sur les ongles sans penser à Tchernobyl. Plusieurs marques proposent désormais des vernis « safe », si vous flippez d’attraper un troisième bras vers 40 ans.

Pourquoi choisir un vernis safe ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à délaisser les vernis traditionnels pour vous tourner vers des solutions plus naturelles :

– Avoir les yeux sensibles : eh oui, vous ne faites peut-être pas la corrélation entre vernis et yeux sensibles, mais il peut arriver que le vernis « normal » provoque des soucis. Par exemple, si vous avez tendance à avoir les yeux très sujets aux allergies, le fait de vous frotter les yeux avec des doigts vernis peut provoquer une mauvaise réaction. Dans ce cas, le vernis sain est une très bonne alternative. En revanche, si bous n’avez aucun souci de ce type, vous pouvez parfaitement continuer à utiliser un vernis normal !

– Être soucieuse de l’environnement : les vernis traditionnels sont réputés comme plus ou moins polluants. Oui bon, évidemment vous ne les jetez pas dans l’eau des toilettes (n’essayez même pas sous peine de tuer définitivement votre cuvette), mais il arrive qu’un flacon de vernis devenu sec ou pâteux finisse à la poubelle… Les vernis plus sains réduisent le risque de pollution.

– Privilégier les bonnes compos : si vous utilisez déjà des produits aux compos saines pour le reste de vos soins, il paraît normal de chercher la même chose en maquillage et en vernis à ongles.

Relativisons un chouïa : ce n’est pas parce qu’il existe des vernis avec moins de produits chimiques que les autres vont vous donner un cancer dans l’année. A chacune de voir ses envies et ses priorités, sans forcément tomber dans la paranoïa ! Si les solvants ou encore le formaldéhyde sont réputés pour ne pas être bons pour la santé, vous ne risquez pas non plus votre vie en posant votre vernis une fois par semaine, sauf si vous décidez d’avaler la bouteille pour le plaisir (car oui, ça existe).
vernis sain

Comment reconnaître un vernis safe ?

Il y a plusieurs catégories de produits :

Les vernis 3/4/5 Free sont les plus courants : 3-free signifie qu’ils sont sans toluene, sans formaldehyde et sans DBP. Les vernis 4-free et 5-free sont plus rigoureux (ils omettent la résine de Formaldéhyde pour les 4-free, et le camphre également pour la dernier catégorie). Sans le savoir, il y a pas mal de marques du commerce qui proposent ces types de vernis ! Parmi elles : Eyes Lips Face (eh oui !), Butter London (que vous trouvez en France chez Univeda), China Glaze, Mavala, Sally Hansen, Revlon, Essence, Catrice, Orly, Innoxa, Avril…

Les vernis à l’eau : de moins bonne qualité que les vernis classiques (la tenue n’est pas fabuleuse), les vernis à l’eau sont très peu répandus en France. Ils sont cependant les plus sains possibles : la compo se résume à des polymères, des colorants non toxiques et de l’eau. Le prix est élevé : 24€ pour la marque Acquarella, dispo sur bazar-bio.fr

Les vernis bio/naturels : un vernis 100% bio n’existe pas, tant il est difficile à formuler. En revanche, quelques marques bio proposent leurs vernis comme Santé ou Elysambre. Ils sont 3-free et ne contiennent pas non plus de colophane mais attention, ils ne sont pas forcément certifiés bio… ils s’engagent juste à être les plus naturels possibles. Dernièrement, la marque Kure Bazaar lançait ses vernis à 85% naturels, avec des solvants d’origine végétales. Le plus de Kure Bazaar, ce sont les coloris qui n’ont rien à envier aux autres vernis du marché.

Faut-il donc passer aux vernis « sains » ? Oui et non : c’est selon votre envie, vos moyens… La seule chose de certaine, c’est que le vernis totalement sûr à la tenue d’enfer et à la brillance miroitante n’existe pas encore !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • XMarnie
    XMarnie, Le 14 janvier 2013 à 11h38

    Alors les filles, cet article a été publié le jour de mon embauche dans ma société et donc du coup, vis à vis de son activité, ca m'a tout de suite sauté à l'oeil !
    En effet, mon entreprise est un laboratoire environnemental vis à vis des polluants dans l'air, des pesticides dans le corps etc..
    Et donc, qui dit polluants, dit formaldéhyde et toluène présents dans les vernis SAUF les 3/4/5 free...

    Enfin BRF, voici un article qui en parlent, avec un reportage suisse
    et aussi un lien vers un site américain qui recense les marques de vernis 3/4/5 free !

    Spoiler

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)