#TakeBackTheMetro encourage les femmes à se réapproprier les transports en commun

Rejoins-nous sur notre chaîne

Par  |  | 19 Commentaires

Osez Le Féminisme part à la reconquête des transports en commun, avec la campagne #TakeBackTheMetro. Elle vise à sensibiliser tou•te•s les usager•es contre le harcèlement sexiste, et interpeller la RATP sur la nécessité de les combattre.

L’idée est partie d’une enquête réalisée par Osez le féminisme en juillet 2014, sur les femmes et les transports en commun. Bien que portants sur un échantillon restreint de femmes interrogées (150 répondantes), les résultats (consultables ici) sont préoccupants :

94% des 150 femmes interrogées indiquent avoir déjà subi des comportements sexistes, du sifflement à l’agression sexuelle.
Par peur d’agression, près des trois quarts d’entre elles adaptent leur comportement ou leurs tenues vestimentaires lorsqu’elles sont dans le métro.

#TakeBackTheMetro !

C’est pour attirer l’attention de tou•te•s les voyageurs•ses, mais aussi et surtout de la RATP, que des militantes de l’association Osez le féminisme ont investi hier une rame de la ligne 7bis. L’objectif ? Faire « une teuf de meufs », dans un espace bien souvent synonyme de peur et de danger pour les femmes.

Mais alors que la RATP a récemment mené des campagnes de sensibilisation contre diverses incivilités commises dans les transports, le problème du harcèlement et des agressions n’a pas été abordé.

Osez le féminisme a entrepris de pourvoir à ce regrettable oubli, en proposant une série de visuels informatifs :

Interdiction de mendier, vigilance pickpockets, alertes colis abandonnés, rappel à la loi en cas de fraude… le métro regorge de recommandations, d’injonctions, de messages anxiogènes. Aucun de ces messages ne concernent les agressions sexistes et sexuelles.

Lorsque la RATP communique sur les incivilités, elle pointe les papiers gras, les bousculades et les retardataires. Jamais elle ne pointe les frotteurs, les harceleurs et les agresseurs.

tbtm-lapin-giffle

Il faut bien reconnaître que cet avertissement fait cruellement défaut à la variété de recommandations affichées dans les wagons…

Relayez la campagne !

Chacun•e à son échelle peut participer à cette campagne, en signant la pétition visant à interpeller la RATP, ou en partageant les visuels sur les réseaux sociaux !

Retrouvez la campagne #TakeBackTheMetro, ainsi qu’un album sur Facebook, qui reprend ces nouveaux visuels indispensables :

tbtm-affluence tbtm-attouchement-sexuel-delit tbtm-regles-securite tbtm-cristal

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
  • Marinus
    Marinus, Le 2 novembre 2014 à 20h33

    Quelle oratrice cette dame !
    Je viens juste rajouter mon ptit grain de sel concernant le "8 femmes sur 10 pensent que personne ne va les aider si elles se font agresser"
    Ben franchement je me reconnais parfaitement dans cette statistique ! Quand en cours on me présente des études sur l'impact de la présence d'autrui sur les comportements, qui racontent (en gros) que des phénomènes d'inaction se produisent lors d'agressions, ou d'accidents, ou d'autres choses plus banales (quelqu'un qui tombe en pleine rue que personne ne va ramasser, etc..) ça fait peur !
    (je suis pas très compréhensible, je sais, mais grain de sel rajouté ! :top:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!