Le tableau de visualisation, pour avoir des objectifs… Et s’y tenir

Par  |  | 3 Commentaires

Si vous en avez marre d'avoir des rêves sans jamais les réaliser, il y a peut-être une solution : se motiver un peu, tous les jours, grâce au tableau de visualisation !

Le tableau de visualisation, pour avoir des objectifs… Et s’y tenir

Je sais pas pour vous mais depuis que je suis gamine, un commentaire revient assez régulièrement dans ma vie. En gros, il y a toujours un moment où quelqu’un me dit :

« T’as du potentiel, mais t’es trop flemmarde pour l’exploiter vraiment. »


Moi à chaque fois qu’on me dit qu’il suffirait que je me sorte les doigts.

Ce n’est pas que je manque d’envie. Non, mon problème c’est que j’ai un vrai souci de motivation.

Alors quand je suis tombée ce week-end sur l’idée de réaliser un tableau de visualisation, je me suis dit que je devais vous partager tout ça.

Le principe est simple : créer un outil motivant, permettant à la fois de cibler des objectifs et de s’y tenir. Je vous explique comment se lancer.

Qu’est-ce qu’un tableau de visualisation ?

Un tableau de visualisation est en fait un support sur lequel on colle des images et des textes dans le but de se motiver à atteindre ses objectifs.

En ce qui concerne le format, il peut s’agir de ce que vous voulez : un dossier sur votre ordinateur, un photomontage, un blog, un tableau de liège ou encore un board Pinterest.

On peut en faire un global sur la vie en général, mais aussi un dédié à un objectif en particulier. Par exemple, il peut s’agir d’obtenir un diplôme ou bien de courir un semi-marathon.

Le but est alors de vous confronter très régulièrement à ce tableau pour stimuler votre motivation et vous mettre un joli coup de pied aux fesses.

Ce mec, c’est votre tableau.

Tableau de visualisation : commencez par définir vos envies

Avant de vous lancer, la première étape est de définir plus précisément vos attentes.

Il est bien beau de se dire qu’on a envie de « plus voyager », mais cela n’est pas vraiment un but, plutôt une idée. Alors, soyez plus précis : vous préférez partir une semaine à Barcelone ou en tour du monde pendant un an ?

Pour vous aider à définir vos objectifs, n’hésitez pas à vous poser tout un tas de questions :

  • Qu’est-ce qui vous rend heureux aujourd’hui, et qu’est-ce qui vous rendrait encore plus heureux dans le futur ?
  • Qu’aimeriez-vous avoir accompli d’ici la fin de l’année ? 5 ans ? 10 ans ?
  • Peut-être y a-t-il une activité dans laquelle vous souhaitez vous améliorer ?
  • Y a-t-il un aspect de votre personnalité que vous aimeriez faire évoluer ?
  • Avez-vous des objectifs relationnels et professionnels ? Comment pourriez-vous les atteindre ? Par exemple, ça peut être en prenant confiance en vous, en vous imposant plus ou en obtenant un diplôme en particulier.
  • Comment voulez-vous que les autres se souviennent de vous ? Par exemple : voulez-vous être une personne sans histoire ou, au contraire, devenir quelqu’un d’inspirant ? Et inspirant pour avoir fait quoi ?

C’est bon, vous avez les idées au clair ? C’est parti !

Rassemblez vos images pour former votre tableau de visualisation

Maintenant que vous avez fixé le thème de votre tableau ainsi que votre objectif, rassemblez toutes les images qui vous semblent pertinentes pour représenter ce but. Par exemple, cela peut être des personnes, des lieux, des situations, des couvertures de films ou de livres…

Vous pouvez également utiliser à ce moment là des citations. Oui, leur utilisation peut sembler nunuche aux yeux de certain•es, mais elles peuvent avoir un vrai pouvoir de motivation. Merci la méthode Coué.

Mixez le tout, arrangez vos éléments comme bon vous semble et voilà : vous avez votre tableau de visualisation !

Pour que le tableau de visualisation marche, il faudra y mettre du vôtre

Tout ceci n’a qu’un seul but : vous MO-TI-VER. Alors mettez votre tableau de visualisation à un endroit visible, devant lequel vous passez tous les jours. Passez du temps à le regarder, à vous souvenir de l’importance de chacun de ses éléments.

Voyez ce projet comme un parent qui vous surveille et vous met une pression positive. Ça aide énormément… Mais au fond, la seule chose qui changera vraiment la donne n’est pas ce tableau. Ce sera simplement vous.

Si vous vous motivez à faire des choses, vous les ferez ! Vous n’atteindrez peut-être pas l’ensemble de vos buts, mais vous vous en approcherez bien plus que si vous ne faites rien. 

Et toc la flemmarde que je suis !

À lire aussi : PODCAST — Bonnes résolutions 2017 : comment trouver et tenir des objectifs ?

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Grünkäppchen
    Grünkäppchen, Le 19 juin 2017 à 17h06

    C'est une chouette idée! :)

    Je vois bien des petits ajouts réguliers avec les petites réussites qui nous font approcher du but :-)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!