« Sur La Route » de Kerouac : la version complète non censurée

Sur La Route est un classique incontournable de la littérature américaine, une étape à franchir pour tous les lecteurs de ce monde, et qui se recommande chaudement, encore aujourd’hui. Mais si on nous disait que cette œuvre qu’on a relue mille fois, qu’on a passé des heures à commenter et qui a trôné quelques temps […]

« Sur La Route » de Kerouac : la version complète non censurée

Sur La Route est un classique incontournable de la littérature américaine, une étape à franchir pour tous les lecteurs de ce monde, et qui se recommande chaudement, encore aujourd’hui. Mais si on nous disait que cette œuvre qu’on a relue mille fois, qu’on a passé des heures à commenter et qui a trôné quelques temps sur notre table de nuit n’était en fait qu’une version largement allégée ? C’est pourtant ce qu’on vient d’apprendre. Cinquante trois ans après sa sortie, Sur La Route est sur le point de s’offrir une nouvelle jeunesse et de nous renvoyer à la case départ pour nous permettre de découvrir le roman tel que Kerouac l’avait écrit.

Petit retour en arrière tout d’abord. Si Sur La Route a été édité en 1957, c’est entre le 2 et le 22 avril 1951 qu’il a été écrit, d’une traite, de façon limite névrotique, raconte-t-on. Mais l’idée avait germé dans l’esprit de Kerouac bien avant ça, puisqu’il en parlait déjà dans son Journal en 1948 : « «Sur la route», qui m ‘occupe l’esprit en permanence, est le roman de deux gars qui partent en Californie en auto-stop, à la recherche de quelque chose qu’ils ne trouvent pas vraiment, au bout du compte, qui se perdent sur la route, et reviennent à leur point de départ pleins d’espoir dans quelque chose d’autre. » Un travail de longue haleine qu’il finira par saigner en 21 jours, après quatre ans d’ébauches, de réflexion, et de blocages.

Malgré toutes les modifications apportées par les éditeurs, qu’on pourrait paraît-il qualifier de mutilations, le livre est devenu culte, l’emblème de toute une génération et le fantasme des suivantes. Grandir en lisant des œuvres telles que Sur La Route ne peut que nous faire rêver, tout en nous rendant souvent nostalgiques d’une époque qu’on n’a pas connue – mais bon sang, qu’est-ce qu’on aurait aimé ! L’effet produit par la lecture de cette nouvelle version promet d’être exceptionnel.

A découvrir en librairie le 27 Mai 2010 chez Gallimard (510 pages, 24 euros), le temps de relire nos vieux exemplaires pour une lecture comparative.

– Retrouve la revue complète de Sur la route sur madmoiZelle !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Willy Wool
    Willy Wool, Le 3 juin 2010 à 12h40

    C'est bête je viens de le lire dans sa version "classique", comme L'Orage j'attendrai qu'il sorte en poche pour le relire en version complète.

    J'ai bien aimé ce bouquin, même si je l'ai trouvé un un peu trop sage parfois pour notre époque. Cette nouvelle version devrait me plaire du coup, mais je vais laisser passer un peu de temps entre mes deux lectures.

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)