Une star japonaise se rase la tête pour avoir passé la nuit avec son mec

Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 4 février 2013     

Minami Minegishi, chanteuse dans le groupe AKB48, s’est rasé la tête pour se faire pardonner d’avoir dormi avec son petit ami.

À 20 ans, Minami Minegishi est membre du groupe de pop japonais AKB48, un groupe très populaire au pays des gyozas. Un groupe, ou plutôt un collectif composé d’environ 90 chanteuses qui se relaient sur scène. Un peu comme les Spice Girls, mais en version géante et renouvelable, quoi. Ou, pour une comparaison plus heureuse, comme le Mickey Mouse Club.

Une des règles strictes établies par le manager des AKB48, c’est de ne pas avoir de petit ami ni de relation sexuelle. C’est bon pour leur image de jeunes filles en fleurs. Oui mais voilà, Minami Minegishi a été prise en photo en train de sortir de l’appartement de son petit ami où elle avait visiblement passé la nuit. Les clichés ont été diffusés par un hebdomadaire nippon, rendant publique cette désobéissance.

En guise d’auto-châtiment, Minami Minegishi a posté une vidéo la montrant en train de s’excuser sur YouTube, peu de temps après que les photos ont été dévoilées. Elle y semble totalement désespérée. Plus frappant encore, elle apparaît avec les cheveux très courts et explique qu’elle les a rasés en guise d’acte de contrition. En pleurs, on peut l’entendre s’excuser auprès de ses fans, de sa famille et du staff, tout en réitérant son envie de continuer à faire partie du groupe (ce qui n’est à l’heure actuelle pas assuré). (Une traduction en français de la version anglaise publiée sur le site du Japan Daily Press est disponible en-dessous) :

« Je suis vraiment désolée d’avoir causé du souci aux membres, à vous, les fans, l’équipe et ma famille et beaucoup d’autres personnes avec l’article à propos de moi qui va paraître dans un magazine hebdomadaire.

Tout comme la première génération d’AKB48 formée en 2005, j’étais censée être un modèle pour les membres plus jeunes. Cependant, ce que j’ai fait était irréfléchi et immature.

[...] je ne savais pas quoi faire ou ce que je pourrais faire, mais j’ai juste vu le magazine et je ne pouvais pas rester tranquille alors j’ai décidé toute seule de me raser les cheveux sans même en parler aux autres membres ou à l’agence.

Je ne pense pas que cela suffira à me faire pardonner, mais ce que j’ai pensé en premier, c’était que je ne voulais pas quitter AKB48.

[...]

Tout est de ma faute. Je suis vraiment désolée.

Je laisse Akimoto-sensei et l’agence de management juger de tout cela. [...] Je voulais juste vous dire comment je me sentais en ce moment. »

Les clichés la montrant en train de sortir du domicile de son copain ont eu vite fait d’arriver aux globes oculaires des membres de l’agence de management du groupe, qui a fait descendre la jeune femme d’un échelon dans la hiérarchie. Alors qu’elle était chanteuse, elle est désormais rétrogradée au rang de stagiaire pour la punir d’avoir désobéi.

Au-delà de la tristesse dans les yeux de la chanteuse et de la « tradition » d’autopunition régulièrement évoquée pour justifier cet acte, cette histoire nous rappelle la pression exercée sur certaines jeunes stars qui se doivent de privilégier le « bon » exemple qu’elles doivent donner. La sévérité de l’agence de management et le fait que la jeune femme a décidé de se punir de la sorte a été (et est toujours) activement commenté sur les réseaux sociaux.

Ça vous a plu ? Partagez !

169 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :

Cet article a été pondu par Sophie-Pierre Pernaut - Tous ses articles

Sophie-Pierre Pernaut (dite SPP, dite Sophie) écrit pour madmoiZelle depuis l'an 2011. Elle s'est donnée pour mission de vous informer, de vous divertir et d'éventuellement vous faire rigoler avec son humour somme toute assez crétin. Elle aime la tartiflette et les chèques en blanc.

Plus de Sophie-Pierre Pernaut sur le web :

Tous les articles Actu, Actu dans le Monde, Culture et aussi Musique
Les autres papiers parlant de , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. CherryHanaCherryHana

    Le 06 février 2013 à 17:25

    Posté par timestar
    Bon, je suis une ancienne fan de j-pop, maintenant passée à la k-pop et heureuse de cela. Je veux dire. Sérieusement autant les groupes de garçon (Arashi) n'ont pas cette pression puisque ce sont des garçons. Mais quand on voit les remous provoqués par une seule simple petite photo.. Il y a de quoi se poser des questions. J'avais trouvé un blog français qui recensait chaque rumeur sur des célébrités japonaises, et ça donnait quasiment l'impression que rendez-vous = mariage. En plus les filles doivent se marier jeune la-bas, pour ensuite arrêter de travailler (et j'espère vraiment que je suis en train d'écrire un cliché. Mais apparement non.) en Corée, donc de l'autre côté de la mer, leur présidente est une femme. Le dernier scandale sexuel qui a eu lieu… Venait du Japon (en gros un chanteur a couché avec une japonaise qui s'est empressée de tout déballer à un magazine avec photos à l'appui, ce sont les fans qui ont démontré que les photos étaient des montages). Qui a eu une énorme, réelle influence sur le membre en tout cas, qui s'est d'un coup retrouvé rejeté par tout son groupe. Ensuite un autre scandale a été fait il y a quelque mois par une jeune fille à l'allure virginale, à peine majeure, (IU) (une de ses chansons: https://www.youtube.com/watch?v=0RfU6pyjilY ) qui avait par erreur posté une photo d'elle au lieu avec un autre chanteur de kpop de presque dix ans de plus.. Sachant que des rumeurs disaient qu'elle était avec avant même d'être majeure. Elle était surnommée la petite soeur de la nation, c'est dire combien elle a chuté. Mais jamais, JAMAIS, elle ne se serait abaissée à ce genre de choses. Et on parle d'un pays en face du Japon. Dont l'industrie musicale et les médias sont tout aussi présents. Sauf que la-bas l'interdiction commence à s'effriter, certains groupes sont en couple et n'hésitent pas à le dire. On en est loin..
    Je n'ai au passage jamais apprécié ni les AKB, tout autre groupe de fille japonais qui me donne juste l'impression d'être soit trop gamines, soit des fantasmes pour vieux pervers. En espérant que les mentalités changent, très rapidement.

    Justement, en parlant d'Arashi, un article intéressant sur DozoDomo : http://dozodomo.com/bento/2013/02/06/la-rumeur-scandale-idole-du-jour/
  2. CherryHanaCherryHana

    Le 06 février 2013 à 17:31

    Posté par ziggie
    L'argument de la culture me défrise toujours. L'excision aussi c'est culturel… ça n'en reste pas moins une mutilation inacceptable.

    J'ai un peu de mal avec les curseurs ici, il faut changer le nom de l'école maternelle et supprimer "Mademoiselle", par contre la contrition des femmes au Japon, c'est culturel.

    Moui.


    Justement, si tu avais lu les commentaires déjà laissés, tu aurais vu qu'il n'y a pas de contrition des femmes au Japon. Les femmes s'imposent certaines choses, les hommes également et le rôle des hommes au Japon est une fois de plus, pas plus enviables, selon notre vision des choses.

    Quant à la culture, si, c'est important de la prendre en compte. Ca ne fait pas accepter l'excision qui est une torture, que ce soit une tradition ou non. En revanche, ça fait comprendre qu'on ne fera jamais renoncer les américains aux armes et qu'ils ne comprendront jamais qu'on interdise le voile à l'école ou tout ce qui a trait à la laïcité. Ca ne fait pas aller le monde moins bien, je ne sais pas si quelqu'un a plus raison que l'autre (même si j'ai mon opinion, entièrement influencée par mon éducation et mon pays de naissance). En revanche, pour l'excision, le fait que des filles dans le monde n'aient pas accès à l'école, qu'elles n'aient pas le droit de conduire, ça, ça n'est pas de la culture, c'est une tradition qui doit changer et ce n'est pas négociable.
  3. ZiggieZiggie

    Le 06 février 2013 à 18:28

    Posté par cherryhana
    Posté par ziggie
    L'argument de la culture me défrise toujours. L'excision aussi c'est culturel… ça n'en reste pas moins une mutilation inacceptable.

    J'ai un peu de mal avec les curseurs ici, il faut changer le nom de l'école maternelle et supprimer "Mademoiselle", par contre la contrition des femmes au Japon, c'est culturel.

    Moui.


    Justement, si tu avais lu les commentaires déjà laissés, tu aurais vu qu'il n'y a pas de contrition des femmes au Japon. Les femmes s'imposent certaines choses, les hommes également et le rôle des hommes au Japon est une fois de plus, pas plus enviables, selon notre vision des choses.

    Quant à la culture, si, c'est important de la prendre en compte. Ca ne fait pas accepter l'excision qui est une torture, que ce soit une tradition ou non. En revanche, ça fait comprendre qu'on ne fera jamais renoncer les américains aux armes et qu'ils ne comprendront jamais qu'on interdise le voile à l'école ou tout ce qui a trait à la laïcité. Ca ne fait pas aller le monde moins bien, je ne sais pas si quelqu'un a plus raison que l'autre (même si j'ai mon opinion, entièrement influencée par mon éducation et mon pays de naissance). En revanche, pour l'excision, le fait que des filles dans le monde n'aient pas accès à l'école, qu'elles n'aient pas le droit de conduire, ça, ça n'est pas de la culture, c'est une tradition qui doit changer et ce n'est pas négociable.


    J'ai lu les commentaires, merci de ne pas prendre pour une abrutie. Et la culture n'excuse rien, contrairement à ce que tu sembles croire. Les humains sont doués de raison et capables d'esprit critique, tous les américains ne sont pas pour le port des armes, bonjour les clichés. Si la population s'impose ça par culture, ce n'est pas pour autant que c'est acceptable. Il y a une pression culturelle, mais elle ça n'est pas un fait immuable. Où que ce soit. Certains Japonais doivent bien se rebeller, alors peut-être qu'ils font partie d'une minorité silencieuse mais ça ne veut pas dire que personne ne remet en cause la culture.
    Alors évite de me faire la morale, merci.

    Et je rajouterai que je ne trouve rien de glorifiant à exhiber des adolescentes à moitié à poil pour ensuite jouer les vierges effarouchées. Ou d'accepter l'érotisation des enfants (faut arrêter de parler de jeunes filles, parce qu'elles adoptent les codes des écolières), et de venir taper un scandale parce qu'une fille couche de façon consentie avec son mec.
    Je ne vois pas en quoi je devrais dire que c'est normal parce que c'est leur culture. Et dans la mienne, des choses me déplaisent tout autant. Je ne vois pas en quoi je devrais m'empêcher d'avoir un avis sur ce qui m'entoure sous prétexte que c'est LEUR culture.
  4. CherryHanaCherryHana

    Le 06 février 2013 à 18:40

    Posté par ziggie

    Je ne t'ai ni prise pour une abrutie, ni je ne t'ai fait la morale, je n'ai fait que donner mon avis ! Je n'ai pas dit que la culture excusait tout mais qu'il fallait faire la différence entre culture et tradition. C'est tout. Donc pas la peine de t'exciter ! :clin:
  5. ZiggieZiggie

    Le 06 février 2013 à 18:42

    Posté par cherryhana
    Je ne t'ai ni prise pour une abrutie, ni je ne t'ai fait la morale, je n'ai fait que donner mon avis ! Je n'ai pas dit que la culture excusait tout mais qu'il fallait faire la différence entre culture et tradition. C'est tout. Donc pas la peine de t'exciter ! :clin:

    Si tu ne veux pas de malentendu, évite de partir du principe que les gens qui réagissent différemment aux commentaires qui vont dans ton sens ne les ont pas lu…

    Bref ! Fin du HS
  6. Matou-shiMatou-shi

    Le 11 février 2013 à 00:17

    Posté par timestar
    Bon, je suis une ancienne fan de j-pop, maintenant passée à la k-pop et heureuse de cela. Je veux dire. Sérieusement autant les groupes de garçon (Arashi) n'ont pas cette pression puisque ce sont des garçons. Mais quand on voit les remous provoqués par une seule simple petite photo.. Il y a de quoi se poser des questions. J'avais trouvé un blog français qui recensait chaque rumeur sur des célébrités japonaises, et ça donnait quasiment l'impression que rendez-vous = mariage. En plus les filles doivent se marier jeune la-bas, pour ensuite arrêter de travailler (et j'espère vraiment que je suis en train d'écrire un cliché. Mais apparement non.) en Corée, donc de l'autre côté de la mer, leur présidente est une femme. Le dernier scandale sexuel qui a eu lieu… Venait du Japon (en gros un chanteur a couché avec une japonaise qui s'est empressée de tout déballer à un magazine avec photos à l'appui, ce sont les fans qui ont démontré que les photos étaient des montages). Qui a eu une énorme, réelle influence sur le membre en tout cas, qui s'est d'un coup retrouvé rejeté par tout son groupe. Ensuite un autre scandale a été fait il y a quelque mois par une jeune fille à l'allure virginale, à peine majeure, (IU) (une de ses chansons: https://www.youtube.com/watch?v=0RfU6pyjilY ) qui avait par erreur posté une photo d'elle au lieu avec un autre chanteur de kpop de presque dix ans de plus.. Sachant que des rumeurs disaient qu'elle était avec avant même d'être majeure. Elle était surnommée la petite soeur de la nation, c'est dire combien elle a chuté. Mais jamais, JAMAIS, elle ne se serait abaissée à ce genre de choses. Et on parle d'un pays en face du Japon. Dont l'industrie musicale et les médias sont tout aussi présents. Sauf que la-bas l'interdiction commence à s'effriter, certains groupes sont en couple et n'hésitent pas à le dire. On en est loin..
    Je n'ai au passage jamais apprécié ni les AKB, tout autre groupe de fille japonais qui me donne juste l'impression d'être soit trop gamines, soit des fantasmes pour vieux pervers. En espérant que les mentalités changent, très rapidement.

    Eh non, même pour les garçons les règles sont extrêmement strictes: les membres de Arashi n'ont pas le droit d'avoir de copines (du moins, officiellement), et chaque contrat qu'ils ont est réglé par leur manager, impossible pour eux de jouer dans les drama qu'ils veulent ou quoi que ce soit.
    Le Japon ne rigole pas avec les règles, les chanteurs et chanteuses doivent être de vrais modèles vivants pour les jeunes et sont soumis à une vie réglée par des lois drastiques. Mais en échange, fortune et gloire sont pour eux.

    Ta position est à mes yeux assez choquante, et paradoxale. Quel besoin as-tu de dénigrer à ce point là la chanson japonaise ? Surtout qu'elle est beaucoup moins formaté que la chanson coréenne. N'oublions pas les groupes de Visual Kei et de rock, libres et audacieux. Il ne faut pas tout réduire aux idoles, par pitié.
    D'autant plus que les chanteuses coréennes sont quasiment toutes obligées de passer par la chirurgie esthétique, je vois pas en quoi c'est mieux comme position.

    Enfin, faire l'apologie de la K-pop féminine me met vraiment mal à l'aise. La position de la femme en Corée est bien pire que la position de la femme au Japon, elles n'ont presque aucun droit (officieusement), subissent une pression énorme de la part de leur famille et de leur belle famille, les mariages arrangés sont monnaie courante. Pour avoir des amies coréennes je les plains quand je vois la pression qu'elles ont de faire un bon mariage, bien plus que mes amies japonaises.


    Donc diaboliser un côté pour en aimer un autre, je ne vois pas trop l'intérêt. Bien sûr au Japon il y a encore des choses à faire pour le féminisme, je ne dis pas le contraire. Mais c'est quand même pas le cauchemar absolu non plus hein.
  7. vamaflovamaflo

    Le 12 février 2013 à 06:57

    @timestar :

    Je suis un peu surprise par l'image ultra positive que tu as de la Kpop et de la place de la femme en Coree. Selon moi c'est encore pire qu'au Japon !
    Ils sont un sentiment de piete filiale tres développée, et la femme est soumise en permanence : a ses parents, son frère, son mari et son fils…
    Quant a l'exemple d'IU que tu utilises, son entreprise a juste utilise une super mauvaise excuse, mais n'a en aucun cas confirme sa relation avec le garçon en question. Donc officiellement elle n'a rien fait.

    Pour ce qui est de l'histoire des AKB48, ca m'a vraiment revoltee, mais en meme temps ca ne me surprend guere. Je vis et travaille au Japon depuis deux ans et j'ai ete marquee par le role tres special que dois jouer la Japonaise.
    je m'explique : les filles sont tres vite sexualisee. Des petites de 10 ans en mini jupe + chaussettes hautes + bottes a fourrures a talons (oui oui !) c'est assez courant ici.
    Des quelles ont 14 ans elles sont en mini short, talons, se maquillent bref sont assez indissociables des filles plus agees.
    Apres on aime ou on n'aime pas, chacun ses gouts.
    Mais ce qui me derange c'est que bien que sexualisees tres tot, elles ne sont pas sensées avoir conscience de leurs fringues sexy et doivent degager une attitude enfantine.
    Le Japon, tout le monde le sait, c'est le culte du mignon du kawaii. Donc beaucoup de japonaises ont cette attitude enfantine, timide face a l'homme viril qui lui tapotera gentiment la tete quand elle aura fait un truc mignon.

    Par contre une Japonaise qui assume sa sexualite et en joue au Japon, c'est tres mal vu !
    Une fille qui se trimballe avec des preservatifs dans son sac ? Impensable ! Qui aime le sexe ? Une trainee !
    Apres oui je generalise tous les japonais/japonaises ne sont pas comme ca mais c'est la mentalite courante.

    Ce n'est pas pour rien que les journaux qui publiaient les photos de cette AKB sortir de chez son copain titraient "la marche de la honte". Ca veut tout dire TToTT.

    (Regardez les pornos japonais et les hentai, la fille est rarement active, et c'est tres courant qu'elle ne soit pas consentante)
    Donc en fait, la Japonaise se doit d'etre sexy pour etre agreable a regarder pour la gente masculine, mais ne doit surtout pas agir en tant que tel.
    Donc pour la AKB je ne sais pas si les fans vont la pardonner. Deja elle a enfreint les regles d'entreprise, ce qui est deja tres grave au Japon, mais en plus elle s'est "salie" du point de vu des fans. (Ce qui n'Est pas du tout mon point de vue attention !)
  8. TatsueTatsue

    Le 16 février 2013 à 16:36

    Posté par vamaflo
    @timestar :

    Je suis un peu surprise par l'image ultra positive que tu as de la Kpop et de la place de la femme en Coree. Selon moi c'est encore pire qu'au Japon !
    Ils sont un sentiment de piete filiale tres développée, et la femme est soumise en permanence : a ses parents, son frère, son mari et son fils…
    Quant a l'exemple d'IU que tu utilises, son entreprise a juste utilise une super mauvaise excuse, mais n'a en aucun cas confirme sa relation avec le garçon en question. Donc officiellement elle n'a rien fait.

    Pour ce qui est de l'histoire des AKB48, ca m'a vraiment revoltee, mais en meme temps ca ne me surprend guere. Je vis et travaille au Japon depuis deux ans et j'ai ete marquee par le role tres special que dois jouer la Japonaise.
    je m'explique : les filles sont tres vite sexualisee. Des petites de 10 ans en mini jupe + chaussettes hautes + bottes a fourrures a talons (oui oui !) c'est assez courant ici.
    Des quelles ont 14 ans elles sont en mini short, talons, se maquillent bref sont assez indissociables des filles plus agees.
    Apres on aime ou on n'aime pas, chacun ses gouts.
    Mais ce qui me derange c'est que bien que sexualisees tres tot, elles ne sont pas sensées avoir conscience de leurs fringues sexy et doivent degager une attitude enfantine.
    Le Japon, tout le monde le sait, c'est le culte du mignon du kawaii. Donc beaucoup de japonaises ont cette attitude enfantine, timide face a l'homme viril qui lui tapotera gentiment la tete quand elle aura fait un truc mignon.

    Par contre une Japonaise qui assume sa sexualite et en joue au Japon, c'est tres mal vu !
    Une fille qui se trimballe avec des preservatifs dans son sac ? Impensable ! Qui aime le sexe ? Une trainee !
    Apres oui je generalise tous les japonais/japonaises ne sont pas comme ca mais c'est la mentalite courante.

    Ce n'est pas pour rien que les journaux qui publiaient les photos de cette AKB sortir de chez son copain titraient "la marche de la honte". Ca veut tout dire TToTT.

    (Regardez les pornos japonais et les hentai, la fille est rarement active, et c'est tres courant qu'elle ne soit pas consentante)
    Donc en fait, la Japonaise se doit d'etre sexy pour etre agreable a regarder pour la gente masculine, mais ne doit surtout pas agir en tant que tel.
    Donc pour la AKB je ne sais pas si les fans vont la pardonner. Deja elle a enfreint les regles d'entreprise, ce qui est deja tres grave au Japon, mais en plus elle s'est "salie" du point de vu des fans. (Ce qui n'Est pas du tout mon point de vue attention !)

    Mon fiancé est japonais et en plus il a 40 balais, mais il est vraiment contre tout ça. D'ailleurs je me suis frittée avec lui pas plus tard qu'hier parce que justement il supporte pas les filles en mini-jupes (ni les garçons qui tombent la chemise d'ailleurs) et que j'ai pris ça comme du slut shaming bien que je sache que d'un point de vue japonais sont aversion est justifiée : la femme est vraiment vue comme un objet de désir, une petite princesse coconne qui sert à faire bien et à se soulager. Il déteste cette version de la fille hyper sexualisée qui s'assume pas. Genre faut attirer tout les désires tout en étant complétement à côté de tout ça. Une fois avec des potes dans un contexte que j'ai complétement zappé mais qui était forcément débile ya quelqu'un qui a dessiné une bite sur le sol et une amie japonaise a planté genre "hein quoi ? pourquoi vous riez qu'est-ce que c'est ?" j'ai jamais su si elle faisait semblant mais je crois pas…

    donc en fait son point de vue est un mélange de tabou du sexe et de l'anti femme-objet.
    Parce que oui en plus le sexe est tabou mais les filles sont toutes à moitié nues dans la rue et les magazines porno sont à même le sol, d'où la frustration et la mauvaise interprétation de tout le monde, les problèmes de sexualités qui débouchent sur du harcèlement…
    lui est libéré sur le sujet mais dans le cadre du couple, on en parle sans tabou et ça lui plait mon côté français de ce côté, mais pour lui ça doit rester dans la stricte intimité. Je comprends très bien son point de vue qui ne me déplait pas mais j'ai pas aimé qu'il généralise et qu'il manque de respect, y'en a qui le font pas forcément dans ce cadre d'hypersexualisation, juste elles s'en foutent et ça fait partie de leur look.

    Donc tout n'est pas perdu mais y'a vraiment un souci de paradoxe, selon moi, entre l'omniprésence du sexe et l'interdiction d'en parler. Et selon moi et mon homme, AKB48 est une véritable honte, et je conseille à cette jeune fille de fuir, on les vois en chemise mouillée en grand dans le métro à 16 ans, et les japonais trouvent ça parfaitement normal et "mignon" alors qu'elles sont uniquement formées à permettre les vieux pédophiles de se branler. Mais comme ce phénomène est complétement tabou ils vivent dans le parfait déni sous prétexte que non enfin, c'est mignon c'est tout…
  9. kitsukitsu

    Le 19 février 2013 à 13:53

    Dans toute cette affaire qui a mis AKB48 sur le devant de la scène de l'actualité, je n'ai vu aucun commentaire ou très peu sur l'âge de certaines de ces "chanteuses" (quand on les entends chanter en life à la TV, on a juste mal aux oreilles, ce ne sont pas des artistes mais des produits). Je rappelle que la fille qui s'est rasée la tête est entrée dans le groupe à l'âge de 12 ans !
    Dans le clip en petite culotte certaines filles ont 14 ans ! Elle ne doivent même pas comprendre ce qu'elles chantent quand elles piaillent "I love you, I need you, I want you". Je pense que quand elles rentrent dans le groupe, elles ne savent même pas quel type de contrat elles signent, ce sont tout juste des gamine même pas pubères.

    En France, on appellerai cela de la pédophilie ou du moins un appel à la pédophilie. De toute manière le CSA, les services de la DASS et de la protection des mineurs passeraient par là pour faire le ménage et juste purement et simplement interdire cela (avec un bon procès dans la tronche des parents).

    Je rappelle que l'âge de la majorité au Japon est de 20 ans.

    Je crois que le sommet du gerbatoire avait été atteint il y a quelques années avec le groupe C-UTE créé par le manager des morning musume où certaines chanteuses n'avaient que 9 ans !
    Quid de la législation sur le travail des enfants au Japon ? Parce que là encore, en France, tout ceci est strictement contrôlé (ça ne doit pas dépassé en durée la moitié des vacances scolaires) et pour avoir été au Japon l'été dernier, et vu le véritable battage médiatique qu'il y a autour des AKB48 et sous groupes (tu peux juste pas passer à côté, affiches partout, publicité omniprésente, chansons diffusées en boucle, présence hebdomadaire à la TV du groupe dans une émission etc.) je peux vous dire que je soupçonne ces filles de ne pas suivre de scolarité ou alors sur leurs heures de sommeil.
    C'est pas le premier scandale à avoir eu lieu autour d'une idol, il y a eu des affaires de drogues, d’alcoolisme, une d'entre elle a fini dans le porno. Du côté de la Corée, il y a quelques années, une idol a fini par se suicider car son manager l'obligeait à se prostituer auprès d'hommes influents.
    http://coree.aujourdhuilemonde.com/le-suicide-dune-starlette-jette-une-ombre-cruelle-sur-le-show-business-coreen
    Que deviennent ces filles quand elles sont jetées à la poubelle parce qu'elles atteignent l'âge de 21 ans (périmé donc) ce que l'industrie de la chose appelle pudiquement "graduation" (ex: l'ex leader du groupe Atsuko Maeda, jetée l'été dernier) ? Sans éducation et après avoir été coupée du monde réel durant 5 années?
    Le monde des idols est loin d'être rose bonbon.
  10. AngelTenAngelTen

    Le 26 juillet 2013 à 16:22

    J'ai lu la quasi totalité des messages (mais je n'y réponds pas, je crois que tout à été dit sur la plupart des sujets abordés.)

    Personnellement je me sens surtout triste pour cette chanteuse. Aller jusqu'à se faire du mal (parce qu'on voit bien qu'elle ne s'est pas rasé la tête de gaieté de cœur), c'est révélateur d'une souffrance. Je n'irais pas jusqu'à porter un jugement sur qui/quoi est la cause de cette souffrance, s'il s'agit de la pression de la culture et du show-biz, sur la validité des termes du contrat qu'elle a signé, ses sentiments, l'image de sa sexualité, ou l'avancée féministe de la culture japonaise… je n'y connais pas grand-chose de toute manière.

    Moi ce que je vois surtout dans cet article et surtout sur la photo et dans la vidéo, c'est une fille qui a mal et qui à mon sens mériterait de l'aide de la part de ceux qui l'entourent plutôt que d'être fustigée par eux - en la rétrogradant par exemple. Certains peuvent dire "oui mais elle avait le choix blablabla et puis elle fait peut-être de la comédie". Alors je suis peut-être naïve mais je crois que non. Même si c'est de la comédie justement ça montrerait un problème autre (mais de toute manière, il y a un problème et une souffrance.)

    Je ne juge personne, je donne juste mon sentiment envers une affaire qui m'a assez secouée parce que je n'aime pas voir quelqu'un se faire du mal. Même si je ne sais pas comment elle est ni son caractère, que je n'irais pas à me risquer de dire que je la comprends, je ressens une profonde empathie pour elle et j'espère qu'elle va se remettre.
    C'est tout ce que je lui souhaite.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !