Soul Eater Tomes 1 et 2 de Atsushi Okubo

Soul Eater, c’est le nouveau shônen évènement de chez Kurokawa. Petite note pour les non-initiées au manga. Au Japon, les mangas sont catégoriées selon leur ‘public’ potentiel. Les deux types les plus connus sont le shônen (manga pour garçon ado, plutôt tourné vers la baston, et avec en général une quête intiatique, les exemples les plus connus de shônen […]

Soul Eater Tomes 1 et 2 de Atsushi Okubo

Soul Eater, c’est le nouveau shônen évènement de chez Kurokawa. Petite note pour les non-initiées au manga. Au Japon, les mangas sont catégoriées selon leur ‘public’ potentiel. Les deux types les plus connus sont le shônen (manga pour garçon ado, plutôt tourné vers la baston, et avec en général une quête intiatique, les exemples les plus connus de shônen sont Dragon Ball ou Naruto) et le shôjo (manga pour fille ado, qui est en général plutôt romantique). Bref, un shônen ça veut dire baston, gags cartoonesques et filles à moitié à poil une fois par chapitre, mais quand c’est bien écrit ET bien dessiné, on ne boude pas son plaisir.

Bienvenue chez les dévoreurs d’âme

Je vais essayer de t’expliquer le principe de Soul Eater. Bon, vu que je perds systématiquement toute personne me demandant son chemin, c’est pas gagné, mais j’aime les défis.

Ce manga a pour personnages principaux trois duos. Chaque duo est composé d’un combattant et d’une arme (un humain qui se transforme en arme en fait), et leur but est de combattre 99 méchants et que l’arme en dévore les âmes, afin qu’elle devienne le nouveau Death Scythe, c’est à dire l’arme de la Mort (un mec très sympa). Bon après avoir mangé toutes ces âmes, et avant de devenir Death Scythe, ils auront aussi à dézinguer une sorcière mais n’allons pas trop vite en besogne.

Bon là j’éspère que t’as compris, j’ai donné tout ce que j’avais.

Les duos sont donc : Maka, une minette plutôt normale en apparence, malgré son père complètement taré (qui est accessoirement l’actuel Death Scythe, l’arme de la Mort, tu suis ou bien ?) et Soul Eater (comme de par exemple le titre du manga !), qui est un mec un peu blasé mais qui se transforme en faux pour bousiller les méchants / Black Star, un jeune homme à l’égo légèrement surdimensionné, qui préfère avoir la vedette que gagner un combat, et Tsubaki, sa très pulpeuse arme / Death the Kid, qui est en fait (c’est très surprenant vu son nom) le Fils de la Mort et qui triche puisqu’il a deux armes, Patty et Liz Thompson, deux soeurs qui se changent en revolvers à l’occasion.

Après ce loooong résumé du principe de Soul Eater, je peux finir en t’expliquant que ces trois duos vont être amenés à faire équipe ensemble pour combattre le Mal.

Lâmes tranchantes et jolies pépées

Je te le dis tout net, je viens de faire un long résumé mais le scénario tient sur un post-it (enfin pour l’instant). N’empêche que ça fonctionne, grâce à un dessin hyper maitrisé (même les ‘gribouillages’ sont stylés), à un rythme soutenu, à un humour qui ferait marrer un enfant de 6 ans (et moi) et à des personnages bien travaillés (même les personnages secondaires ont une vraie personnalité).

Soul Eater n’est pas juste un blockbuster, c’est aussi une vraie bonne surprise. Du genre qui fait marrer. Pas mal en ces temps où tout le monde fait la gueule, nan ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Elsa
    Elsa, Le 3 avril 2009 à 14h25

    Beyondzewords;994345
    C'est cool d'avoir un avis sur ce manga. Ca faisait quelques temps qu'il me faisait de l'oeil mais je voulais avoir un avis dessus.. Ce qui fait que je suis allée les acheter cet aprem - cémal.
    Héhé, je suis en même temps désolée et ravie de t'avoir tentée :d dis-moi vite ce que tu en as pensé !

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)