Shutter Island (De Metter & Lehane)

Il était une fois un asile de fous. Il était une fois des docteurs un peu louches. Il était une fois une enquête… Boston, 1954. Deux marshalls fédéraux font route vers la petite île de Shutter Island, qui abrite un hôpital psychiatrique pour fous criminels. Leur mission : enquêter sur l’évasion d’une dangereuse schizophrène, internée […]

Shutter Island (De Metter & Lehane)

Il était une fois un asile de fous. Il était une fois des docteurs un peu louches. Il était une fois une enquête…

Boston, 1954.
Deux marshalls fédéraux font route vers la petite île de Shutter Island, qui abrite un hôpital psychiatrique pour fous criminels.
Leur mission : enquêter sur l’évasion d’une dangereuse schizophrène, internée pour avoir noyés ses trois enfants.
Mais très vite, nos deux marshalls prennent conscience d’une chose étrange : il n’y a pas que les patients qui semblent marcher sur la tête, ici. Tout est louche : les circonstances de la disparition, le personnel, même les docteurs n’ont pas l’air bien nets dans leurs blouses.

Et alors que l’enquête s’élargit, une tempête séculaire coince les deux marshalls sur cet étrange îlot.  

Quel genre d’expériences mène-t-on ici, exactement ? Pourquoi n’y a-t-il pas moyen de consulter les dossiers des patients ? Que cachent les docteurs au fond du phare, derrière le bâtiment C ? Et qui est donc le patient 67 ?
Entre ces patients, tous de dangereux criminels souffrant de graves troubles mentaux, et les étranges médecins de Shutter Island, de qui doit-on le plus se méfier ? Des fous, des toubibs… ou de soi même ?

 


Un thriller psychologique illustré par une aquarelle sombre et oppressante : je vais peut-être pas dormir toute seule ce soir, moi…

Shutter Island, c’est d’abord un scénario en béton. Il faut dire qu’avant d’être une BD, c’est avant tout un roman. D’un auteur bien connu pour ses ambiances lourdes et angoissantes : Lehanne a déjà signé plusieurs romans dont les titres te parleront sûrement, puisqu’ils ont été adaptés au cinéma avec succès : Gone Baby gone et Mystic River, c’est lui.

Ensuite, il y a le dessin de Christian De Metter. Après lecture, on se demande bien comment on aurait pu choisir un autre artiste pour illustrer l’histoire de Lehanne, tellement l’ambiance est parfaitement retranscrite dans le trait. Aquarelles sépia, plans rapprochés, atmosphères sombres, le graphisme rend parfaitement l’ambiance d’angoisse poisseuse et de folie latente du scénario.
Un seul petit regret : les deux personnages principaux se ressemblent trop, et on l’on perd un peu le fil du qui-est-qui dès les premières planches. Fort heureusement, dès qu’ils ôtent leurs chapeaux, ça va aller mieux (l’avantage des bouclettes sur la gomina !)

La somme de ces deux talents, ça nous donne une BD étrange, noire, angoissante, dont le thème premier, et on le comprend vite, c’est la folie.
Doublé qu’une enquête policière, autant te dire qu’il faut rester concentré sur sa lecture !

Mais c’est un vrai plaisir d’y rester scotché, de la première à la dernière page. Même si l’on ne sort absolument pas indemne de cette histoire…

L’adaptation cinéma de Shutter Island est actuellement en cours de tournage, et sortira en septembre 2009. A la réalisation : Martin Scorsese. Devant caméra : Leonardo DiCaprio. Que du gros.
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire