Josée l’Obsédée casse une bite en festival

Par  |  | 9 Commentaires

La saison des festivals bat son plein et Josée en profite pour s'adonner aux plaisirs charnels sous la tente. Sauf qu'un accident est vite arrivé dans un endroit si exigu.

Josée l’Obsédée casse une bite en festival
Qui est José·e l'Obsédé·e ?
C’est le nom de plume que n’importe qui peut prendre pour raconter une partie de jambe en l’air un peu spéciale, quel que soit votre genre ! (Les hommes aussi sont bienvenus, donc !)

Tu as vécu des histoires de sexe qui mérite d’être entendues selon toi ? Des anecdotes insolites, amusantes, surprenantes ? Et si tu (te) racontais sous la plume de José·e L’Obsédé·e ?

Envoie-nous un mail à jaifaitca [at] madmoizelle.com avec « Josée L’Obsédée » en objet.

Jeune étudiante en vacances, je décide avec des amis de partir en festival de musique pendant une semaine.

Qui dit festival, dit peu de confort, des tentes crades et la promiscuité avec les centaines de milliers de festivaliers.

À lire aussi : Kit de survie pour Coachella (et tous les autres festivals en fait)

Le José en question était un ami d’ami qui faisait parti du groupe de potes avec lequel j’avais établit mon campement.

Nous nous sommes donc dragouillés pendant les deux premiers jours.

Un soir, je parviens à me rapprocher très très près de ce charmant jeune homme.

Nous dansons toute la nuit au rythme de la musique, nous nous embrassons et je décide de le ramener dans ma tente afin de continuer la nuit à l’horizontal.

Scène sanglante dans le camping du festival

Je vais dans des festivals tous les ans et j’avais déjà tenté le sexe en tente auparavant.

J’ai donc l’habitude des petits soucis habituels comme le manque de place ou la chaleur étouffante (et les gens qui tombent sur ta tente, allô ?!? )

Bref, revenons à notre sujet. On était bien bourrés, il devait déjà être 8h ou 9h du matin.

Tout commence bien. Les choses se poursuivent, nous voilà maintenant emboîtés depuis plusieurs minutes.

Et là, je baisse les yeux et une marre de sang nous recouvre tous les deux intégralement.

Ah. Merde.

La surprise est immense !

« Putain je t’ai cassé ton frein ! », m’écriais-je.

Il n’a pas l’air d’avoir mal du tout, mais semble avoir assurément très peur.

Depuis j’ai cru comprendre que cette fameuse position de l’amazone (la fille au dessus) pouvait provoquer des fractures de pénis.

Les lingettes à la rescousse du pénis

En G.I. Joe de la baise, je garde mon sang-froid (ahah) et je trouve tout de suite des lingettes dans ma tente.

Efficace et concentrée, je commence à nettoyer pendant que mon partenaire panique, pâlit et tutti quanti..

À lire aussi : Fracture de bite, effet ventouse… 5 accidents de sexe qui peuvent t’emmener à l’hosto

Je le calme, mais malheur ! Nous venons à bout de notre stock de lingettes, et la tente et nos corps font toujours penser à une scène de crime.

Il faut donc que je sorte de ma tente pour aller chercher de quoi essuyer dans celle des voisins.

Il est 9h du matin et, dans le festival, il y a du passage partout. J’enfile un grand t-shirt et me glisse dehors tel un animal.

MODE NINJA ACTIVÉ.

Du sang me recouvre des pieds jusqu’aux seins et je rampe presque lorsque je m’aperçois que du sang continue de couler. Il vient clairement de mon intimité.

Nous avions mis un moment à réaliser l’accident et le sang avait du s’accumuler en moi. Miam.

Mission lingettes difficilement achevée en toute discrétion, je retourne dans la tente en espérant que le jeune homme ne s’est ni vidé de son sang, ni n’a fait une crise de panique.

Est-ce que ça va ?

Il va mieux, mais nos corps et la tente sont toujours dans un sale état. On passe presque 1h à enlever tout ce sang, en rigolant.

Enfin, surtout moi, car lui se trouve un peu hébété ne comprenant pas tout à fait ce qui lui était arrivé.

J’essaye quand même de le rassurer un peu, puis nous nous rendormons ensemble.

Pauvre José au pénis cassé en festival

Le lendemain matin, mes copines se mettent à chercher les lingettes. Elles ne trouvent que les paquets vides et se mettent alors à rager : « Roooh, qui a finit toutes les lingettes en cachette putain ?! »

Moi et le José nous pâmons (surtout moi).

Oups…

Une fois seule avec mes copines, je leur raconte que c’est moi qui ai fini les lingettes et tout le récit qui va avec.

Une semaine plus tard, une amie en commun me raconte la suite de l’histoire :

Mon partenaire d’un soir est allé consulter. Comme il a continué à profiter du festival après l’incident, son pénis a eu le temps de se réparer… mais mal.

Aïiiiiiiiiiie !

Il lui a fallu attendre que le frein cède à nouveau pour subir une intervention en règle car non, nettoyer le sang avec des lingettes ne suffisait pas.

Moralité : casser des freins en festivals, c’est pas l’idéal.

Soyez prudents les p'tit culs

Tu viens de lire une histoire qui j’espère t’a fait sourire ou rire.

Néanmoins, sache qu’en cas de cassage de pénis, de douleur intense pendant la pénétration, ou présence de sang, le mieux est d’appeler le SAMU (le 15) ou se rendre aux urgences si c’est possible et que cela ne te mets pas plus en danger toi ou ton/ta/tes partenaire/s.

Les accidents pendant le sexe, ça arrive et il est important d’avoir les bons réflexes !

À lire aussi : Josée l’Obsédée a niqué sur un bateau (et c’est tombé à l’eau)

Josée L'Obsédée

Josée l'Obsédée n'est pas qu'une personne (sinon, elle aurait eu 17 premières fois et 6 sodomies ratées, ce qui fait beaucoup pour un seul corps). C'est la plume des madmoiZelles voulant nous parler de leurs plus folles histoires au lit... ...et au fait, peut-être es-tu toi aussi une Josée l'Obsédée dans l'âme ? Si oui viens témoigner !

Tous ses articles

Commentaires
  • Léona B.
    Léona B., Le 21 juillet 2018 à 0h14

    D'ordinaire, les gens cassent les couilles normalement :cretin:
    #blague #fatigue #c'estçaouToto

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!