« Sayonara Football », un manga dynamique… contre le sexisme dans le sport

Par  |  | 1 Commentaire

Sayonara Football est un manga qui a l'intelligence d'aborder les questions du sexisme dans le domaine du football. Une lecture bienvenue en cette période d'Euro 2016 !

« Sayonara Football », un manga dynamique… contre le sexisme dans le sport

Sayonara Football est un manga de Naoshi Arakawa paru aux éditions Ki-oon au début du mois de juin. C’est une série courte en deux tomes, dont le second est prévu pour le début du mois de juillet 2016.

sayonara-football-couv

Sayonara Football, c’est l’histoire de Nozomi, une adolescente de quatorze ans passionnée par le football. Mais ce n’est pas seulement sa raison de vivre : la jeune femme est aussi et surtout très douée dans cette discipline.

À lire aussi : Je suis une fille et j’aime le foot

C’est bien là que le problème réside : aucune équipe féminine de foot n’existe, et les filles n’ont pas le droit de participer aux championnats.

Nozomi excelle dans l’équipe de son collège… composée uniquement de garçons.

La raison ? Les garçons seraient plus forts que les filles, c’est physique. Leur ossature les rendrait plus performants, et cette seule condition serait incontestable, d’où le fait qu’aucune femme ne soit acceptée dans l’équipe — il s’agirait de mettre toutes les chances de son côté, comprenez bien.

sayonara-football-visuel1

SAYONARA FOOTBALL © Naoshi Arakawa / Kodansha Ltd

Nozomi est donc recalée du championnat pour la seule raison qu’elle est une fille. Cela est d’autant plus révoltant qu’elle est la meilleure de son équipe grâce à sa technique qui surpasse celle de ses coéquipiers !

L’adolescente se retrouve confrontée à Yasuaki, un garçon qu’elle a connu dans son enfance et à qui elle a tout appris niveau ballon rond. Le petit garçon a bien grandi et fait désormais une bonne tête de plus qu’elle.

Il fait partie de l’équipe que va affronter le collège de Nozomi pendant le championnat, et fait preuve d’insolence face à son ancienne amie et entraîneuse, prétendant pouvoir la battre — ce qui n’est pas sans échauffer l’esprit de la jeune compétitrice…

Sayonara-Football-visuel4

SAYONARA FOOTBALL © Naoshi Arakawa / Kodansha Ltd

Sayonara Football se lit comme on regarde un épisode d’Olive et Tom, avec ses embrouilles et ses suspenses, son humour et son tout petit soupçon de romance collégienne. Le manga traitant de sport, il ne manque pas de dynamisme, et certains matchs et entraînements ont de quoi essouffler les lecteur•trices !

Nozomi est un personnage féminin qui fait plaisir à voir par sa détermination et son inventivité.

Nozomi s’est fixé un objectif et fera tout pour y parvenir, quitte à employer des moyens peu conventionnels (comme intimider le sélectionneur en lui envoyant un colis de soutiens-gorge), ce qui fait d’elle un modèle de volonté. En plus d’un mental d’acier, elle a très bon esprit, c’est une joueuse compétitrice mais fair-play et qui sait aussi s’amuser !

Sayonara-Football-visuel3

SAYONARA FOOTBALL © Naoshi Arakawa / Kodansha Ltd

À l’heure où l’Europe se passionne pour l’Euro 2016, le manga interroge sur de vraies questions de société : qu’est-ce qui fait le talent sportif de quelqu’un ? Sa force physique ? Son agilité ? Son mental ?

Peut-on imaginer une équipe mixte dans laquelle chacun•e aurait une place attitrée en fonction de ses capacités ?

Peut-on imaginer une équipe mixte, dans laquelle chacun•e aurait une place attitrée en fonction de ses capacités ? Peut-on imaginer avoir des hommes et des femmes dans une seule équipe, plutôt que de continuer à se conformer à des modèles qui existent depuis… toujours ?

Sayonora Football met en lumière tout le sexisme et les préjugés qui peuvent entourer le sport. Alors que Nozomi fait des merveilles sur le terrain, suscitant la jalousie de ses collègues mâles, ces derniers ne trouvent rien d’autre à faire que de la traiter de « planche à pain » ou de « harpie ».

Difficile de se faire une place dans un milieu dit masculin quand on se fait attaquer uniquement sur son genre ! Heureusement, Nozomi ne se laisse jamais intimider et n’hésite pas à répondre, ce qui est très réjouissant.

À lire aussi : Zlatan méprise le football féminin (et il a tort)

Sayonara Football a donc l’intelligence et l’originalité de poser de vraies questions sur la société et le sport aujourd’hui. Il participe — à sa hauteur — à la reconnaissance du sport féminin, et rien que pour ça, bravo !

7 surprises culinaires personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Gabelote
    Gabelote, Le 28 juin 2016 à 16h32

    Kojima de Whislte est donc enfin vengée !! :rainbow:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!