La repousse des cheveux courts, cette période de transition bien bâtarde

Quand on laisse sa coupe courte repousser, on passe par plusieurs étapes... plus ou moins fun.

La repousse des cheveux courts, cette période de transition bien bâtarde

Oui, oui, je sais. Je vous ai bassiné•es avec mon amour pour les cheveux courts, et mon affection pour les femmes aux cheveux courts. On vous a aussi expliqué à quel point les cheveux longs c’est RELOU.

Mais voilà. J’avais envie de changer de tête. Et donc de me laisser pousser les cheveux. À la suite d’un chagrin d’amour, hein, parce que quitte à être un cliché ambulant autant y aller à fond.

J’avais oublié à quel point c’était relou la repousse.

Les médocs contre la crève me rendent moins stable que ces putain de cheveux

A photo posted by Mymy Haegel (@mymyhgl) on

Maelström Coiffure vous salue.

Nuque longue & frange douteuse

Une coupe courte, c’est rarement 5 cm de longueur tout autour du crâne et basta. C’est structuré, parfois bien plus qu’une longue crinière parce que le moindre épi, trou ou ratage se voit très vite. Qu’on aime la coupe garçonne toute simple façon Jean Seberg dans À bout de souffle ou le sidecut badass de Ruby Rose dans Orange is the New Black, le court, c’est une vraie création !

Du coup, quand ça repousse, tous les côtés ne sont pas à la même longueur. Ça commence à recouvrir les oreilles, les sourcils…

Et la nuque. Qui se fait longue. En mode années 80 ma gueule.

hugh-jackman-chappie

ÇA REBIQUE, HUGH

Un de mes trucs préférés quand j’ai les cheveux courts, c’est de pouvoir caresser l’arrière de ma tête, sentir ma nuque dégagée, la douceur derrière mes oreilles. Alors cette phase-là de la repousse, elle me pourrit la vie.

Quand les petits cheveux se mettent à rebiquer derrière mes oreilles pour me caresser la nuque comme si on vivait dans une pub 118 218, quand ma frange (car oui j’ai une frange, bien obligé) me pique les yeux et que mes lobes disparaissent sous des pattes devenues trop longues, je me sens peu fraîche. Je vous le dis comme c’est.

Élastiques perdus & autres habitudes à (re)prendre

En vrai, j’ai longtemps eu les cheveux longs. Je suis passée au court à mes 19 ans, et j’ai refait un tour par le long deux ans plus tard.

#LaRédacEn2005 à 14 ans, @smthg_new a beaucoup de cheveux et visiblement une passion pour le rose saumon.

A photo posted by madmoiZelle.com (@madmoizelledotcom) on

Là, ça fait 4 ans que j’avais une coupe garçonne, et même si j’ai longtemps vécu avec ma petite sœur et sa crinière qui me rappelait la capacité des cheveux longs à se mettre PARTOUT dans un appart, il y a de petites choses que j’avais oubliées.

Ce week-end, pour la première fois, j’ai pu me rattacher les cheveux. Bon, ça faisait une micro queue-de-cheval un peu nulle, mais c’était super bizarre de refaire ce geste si machinal, après avoir posé l’éternelle question :

« Quelqu’un aurait un élastique ? »

big-tuto-coiffure-video-chignon-tresse

On en est pas là.

Pareil quand j’ai déballé mes cartons, tout rangé dans le placard de ma salle de bains et réalisé que… j’avais pas de brosse, pas de peigne, pas d’élastiques, bref, rien d’adapté à des cheveux longs. Car si la barbe à papa bleutée qui me sert de crinière frôle ma mâchoire, je n’avais pas pensé à m’équiper en conséquence !

Et ça va être plein d’habitudes à reprendre aussi, comme repousser mes cheveux quand je me penche sur mon clavier, les regarder flotter dans mon bain, pester en les retrouvant jusque sous le lit…

…et entre mes fesses. On va pas se mentir. #LeaveMaRaieAlone

Et vous, vous avez passé les étapes relou de la repousse ? Vous l’avez vécu comment ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Asveig
    Asveig, Le 9 juin 2016 à 14h51

    Comme je comprend...en fait moi j'ai commis la connerie de raser (mais vraiment raser hein, à blanc, j'fais pas à moitié) les deux côtés de la tête. Si sur le coup je me sens grave comme une putain de guerrière viking, en mode Lagherta :supermad:

    là que je veux laisser repousser...comment dire...nope. C'est laid, ça fait des épis à travers les cheveux longs, je peux plus attacher mes cheveux, la galère. J'ai hâte qu'ils repoussent. La prochaine fois que j'ai une idée à la con comme ça, j'espère qu'on va m'arrêter à temps :slap:
    J'ai hésité un paquet de fois à me faire une pixie (j'ai jamais eu les cheveux vraiment courts, et j'ai passé les 3/4 de ma vie avec les cheveux au niveau des fesses), mais la repousse m'a fait reculer... mais je trouve ça tellement classe :puppyeyes:

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)