Pomme sort son premier album « À peu près », pour un moment musical envoûtant et impertinent

Par  |  | 1 Commentaire

Ça y est ! Le tout premier album de Pomme, À peu près, est sorti ! Et il est plus qu'à la hauteur des espérances de Lucie, qui vous en propose une critique.

Pomme sort son premier album « À peu près », pour un moment musical envoûtant et impertinent

Il y a des journées qui sont plus enthousiasmantes que d’autres. Parmi les facteurs qui permettent d’en déterminer objectivement leur bonne qualité, il y a, par exemple, la sortie d’un album de Pomme.

Le vendredi 6 octobre 2017 est donc une bonne journée !

Pomme, le (pas si) nouveau visage de la chanson française

Pomme, la vingtaine d’années au compteur, originaire de Lyon, a fait son petit bonhomme de chemin depuis 2015 où elle dévoilait son titre J’suis pas dupe. Celui-ci était suivi en 2016 par son premier EP En cavale.

Sur madmoiZelle, vous avez pu croiser son visage pour une session acoustique en janvier 2016, et Clémence vous expliquait son coup de cœur pour la fraîcheur de l’artiste.

Son grain de voix décroché si particulier et ses ritournelles obsédantes lui avaient rapidement permis d’acquérir une communauté de mélomanes fidèles et enthousiastes sur sa musique.

Un album de Pomme, tout beau, tout rempli de plein de chansons, était donc très attendu. La patience collective est enfin récompensée aujourd’hui avec la sortie d’À peu près, son premier disque.

À peu près, le premier album folk et rêveur de Pomme

Lancer la lecture de l’album À peu près de Pomme, c’est accepter de se laisser envelopper par une mélancolie folk et délicieuse le temps de treize titres.

L’artiste aborde des thèmes qui se prêtent à cet état d’esprit, à commencer par l’amour, source officielle d’inspiration des belles chansons, dont Pomme s’empare avec magnétisme.

Ses textes poétiques où s’entrelacent les métaphores en font des chansons profondes voire spirituelles : je pense ici à Ce garçon est une ville, au vaporeux À peu près, au quasi ésotérique Adieu mon homme ou au mutin La gare.

Chaque chanson est comme une brève de vie saisie au vol, et immortalisée dans le temps grâce à la musique.

Si la composition des musiques propose surtout des envolées d’harmonies qui nous laissent en suspens, avec des chœurs captivants et des cordes lyriques, des titres plus joviaux viennent rythmer judicieusement cet album.

C’est l’exemple de la chanson De là-haut, titre piquant sur la mort, du cocasse Pauline, sur la concurrence sentimentale, ou du grisant et polisson Même robe qu’hier :

D’autres titres enfin viennent flirter avec la chanson française que l’on pourrait qualifier de plus patrimoniale, mais tout en étant complètement modernisé, à l’exemple de Ceux qui rêvent.

L’album À peu près envoûte, fragmenté par des histoires de vie qui flirtent autant avec la nostalgie qu’avec l’impertinence, et qui font de cette quarantaine de minutes dans la bulle de Pomme un moment suspendu tout en poésie et en délicatesse.

Procure-toi l’album À peu près de Pomme sur Amazon ou la Fnac !

À lire aussi : Ode à la folk, la musique qui accompagne tous mes automnes

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
Forum (1) Facebook ()
  • Lullabulle
    Lullabulle, Le 6 octobre 2017 à 13h14

    J'attendais tellement impatiemment la sortie de son album! Je viens de l'écouter sur deezer. Résultat: je vais courir l'acheter cet après-midi!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!