Pourquoi la virginité est un concept idiot et dangereux

Symbole de la pureté de la FÂME, la virginité est un concept à la con qui ignore des pans entiers de la sexualité et file des complexes à tout le monde. Donc merci d'arrêter.

Pourquoi la virginité est un concept idiot et dangereux
À VOIR ! Ce samedi 24 novembre 2018, Arte diffuse Contes de la virginité, un documentaire sur les évangélistes américains qui prônent l’abstinence. Bon c’est à 2h35, donc visez le replay si jamais ça vous fait tard❤️

Article publié le 11 octobre 2018 —

Salut les pucelles !

Aujourd’hui, je débunke la plus grosse arnaque de l’histoire du uc : la virginité !

D’où vient le concept de virginité ?

Un jour, quelqu’un qui voulait faire chier les femmes (appelons-le Michel) décida que le sexe les rendait sales.

C’était déjà lui qui avait décidé que ça rendait les hommes virils et matures.

Michel en parla à son pote Domi. C’était l’apéro, ils s’emmerdaient et ensemble ils inventèrent un mot pour décrire cet état d’innocence et de pureté dans lequel se trouve la FÂME sacrée n’ayant jamais baisé : la virginité.

Bon ok, ça ne s’est peut-être pas passé EXACTEMENT comme ça.

Peut-être que Domi était en fait le pouvoir religieux, et que le mariage était l’enjeu principal de la définition de ce concept.

Malheureusement pour Michel et Domi, de nombreuses études ont prouvé depuis que le sexe n’est pas sale, que les femmes ne sont pas moins respectables quand elles ont une vie sexuelle et qu’on peut s’enculer hors-mariage, god blessed.

Le symbole de l’hymen, cette belle arnaque

Ce sont majoritairement les femmes, et beaucoup plus rarement les hommes, qui sont cataloguées comme « vierges ».

Cela s’explique peut-être par le fait que la première pénétration est censée changer que dalle chez les hommes, tandis que pour les femmes, elle signifie déchirure de l’hymen, douleurs et flots de sang.

EN THÉORIE. Car la réalité n’a rien à voir.

L’hymen est bien souvent présenté comme un mur de tissu genre porte blindée qui bouche l’entrée du vagin et que le péni doit venir défoncer tel un bélier Viking.

C’est en fait une membrane souple, très élastique comme beaucoup de ses amies les membranes, et qui forme à l’entrée du vagin quelque chose qui ressemble plus à une couronne qu’une paroi uniforme.

Logique car sinon, les règles ne pourraient pas s’écouler tant qu’on a pas eu la visite du zizi de quelqu’un…

Toute pénétration, qu’il s’agisse d’un tampon ou d’un doigt (mais aussi des activités comme l’équitation), peut distendre cette membrane et créer des ouvertures.

L’hymen n’a donc pas lieu de se rompre. Ce n’est pas non plus lui qui fait parfois saigner les femmes lors de la première pénétration, mais plutôt les tissus très irrigués du vagin, pas habitués à ce genre de secousses.

L’hymen ne va ensuite nulle part, il reste dans le coin, en attendant de se désagréger petit à petit.

Non seulement ériger la rupture de l’hymen en symbole de la perte de la virginité  est donc absolument inexact, mais cela nie en plus la variété des autres pratiques sexuelles.

La virginité, un concept bien étroit

Bien campé sur ces appuis sexistes, le concept de virginité a des conséquences toutes pourries sur nos représentations du sexe.

C’est une idée restrictive qui ne voit la première fois QUE comme le pénétration d’un zizi dans un vagin.

Quid des personnes homosexuelles, donc ? Selon cette définition, elles resteraient vierges toutes leurs vies. On est d’accord que ça n’a aucun sens ? Merci.

Parler de la « première fois » seulement pour la pénétration vaginale disqualifie toutes les autres pratiques sexuelles, sous-entend qu’elles sont moins importantes, qu’elles ne sont pas vraiment du sexe, parce que la bite dans la chatte ya que ça de vrai gros.

Le cunni et la fellation, c’est du sexe. La sodomie, c’est du sexe. Même se frotter tout habillés, c’est du sexe.

Et si tout ça c’est du sexe… alors la virginité c’est quoi ?

Qu’est-ce qu’on perd quand on perd sa virginité ?

À la différence des mecs, chez lesquels un petit tour dans un vagin est valorisé positivement comme un passage à l’âge adulte, les femmes sont encore trop souvent considérées comme moins pures une fois qu’elles ont fait l’amour.

En « perdant » leur virginité, elles perdraient leur innocence, leur vertu, ce qui nourrit l’idée que la valeur d’une femme est basée sur sa sexualité. 

Cela rend les femmes honteuses de simplement avoir envie de sexe, et encore plus de passer à l’acte, au risque de devenir la salope du lycée.

Tandis que les filles qui sont « toujours » vierges se feront coller une étiquette de prudes, de coincées…

Bah oui désolée, mais ya que deux cases, et aucune n’est plus valorisante que l’autre.

En réalité, à part quelques calories, faire du sexe pour la première fois ne te fera rien perdre du tout. En fait, ça te donnera surtout une expérience EN PLUS.

Le lendemain, tu seras exactement pareille que la veille, sauf possibles courbatures, et tu te demanderas pourquoi tout le monde devient zinzin autour du dépucelage. C’est normal.

La virginité ne désigne rien de réel.

C’est un concept, et chacun est libre de le définir pour soi-même, y compris si c’est pour ne pas y adhérer du tout.

À lire aussi : Est-ce que la première fois, ça fait mal ?

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Zik
    Zik, Le 27 novembre 2018 à 19h38

    Samsayonara
    :yawn: Rah, j'en perds mon latin, oskour ! En plus, je la répète 3 fois ma bêtise :red:
    C’est pour cela que je me suis permis de t’aider... je te voyais galérer :rire:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!