Comment est-ce que tes parents t’ont « bousillée » ? — La Question Reddit

Par  |  | 176 Commentaires

La semaine dernière, les redditers se sont interrogés sur leurs rapports à leurs parents et ça donne pas mal de réflexions intéressantes ! Petit résumé.

Comment est-ce que tes parents t’ont « bousillée » ? — La Question Reddit

Comme disait notre poteau Maxime Le Forestier (oui mes références ne datent pas d’hier), on choisit pas ses parents, on choisiiiiit pas sa famille, on choisit pas non pluuuus… je connais plus la suite 

Bref, les rapports familiaux ne sont pas toujours simples et dans de nombreux foyers les relations parent(s)/enfant(s) sont souvent houleuses. Les Redditors (les membres de Reddit) ont décidé d’aborder la parentalité en posant la question suivante :

1

Comment tes parents t’ont-ils bousillé•e ?

On a pu voir des réponses très touchantes ; d’autres semblaient presque universelles et certaines étaient tout simplement WTF. Retour sur les témoignes qui ont le plus marqué la communauté !

5

— En me comparant à tout le monde. Maintenant je le fais moi aussi et j’ai très peu confiance en moi !

— Lorsque je me suis rendu compte que ma mère faisait ça, je lui ai demandé comment elle se sentirait si je commençais à la comparer à d’autres mamans. Elle semble avoir réussi à se mettre à ma place quand je lui ai dit ça.

— Je l’ai dit à ma mère une fois, elle m’a répondu que si je le prenais aussi mal, je ferais mieux de me trouver d’autres parents.

Question-Reddit-triste

Bonne ambiance.

2

— Ma mère ne peut pas résister aux commérages et critique tout : les gens, les lieux… C’est un flux constant de négativité. Alors devinez qui, à 25 ans, doit faire un gros effort pour ne pas toujours tout critiquer ? C’est moi.

EDIT : On dirait que plein de gens ont eu des expériences similaires. Je n’en avais pas vraiment pris confiance jusqu’à ce que ma femme me le dise (après avoir passé un bon moment ensemble) et maintenant, moi non plus je ne peux pas m’empêcher de le remarquer.

On peut dire que ma mère est sympa, par exemple elle est très généreuse, mais si un jour elle t’offre un truc, elle va FORCÉMENT te raconter une saleté sur le vendeur, la boutique, ou un truc qui lui est arrivé en allant au magasin !

— Je comprends tout à fait ce que tu ressens. Ma mère critique constamment les femmes qu’elle pense plus jolies qu’elle. Ça me dégoûte vraiment, et j’ai récemment réalisé que je faisais la même chose à cause d’elle.

C’est seulement dernièrement que j’ai réussi à contrôler cette tendance pourrie et à complimenter les actrices, chanteuses, mannequins… au lieu de les critiquer. Il m’a fallu des années pour y arriver mais l’effort vaut vraiment la peine. C’est vrai : faire des compliments au lieu de critiquer les autres a réellement boosté ma confiance en moi !

Adieu jalousie, mesquinerie ! Bonjour, la capacité à apprécier les filles jolies.

3

— Ma mère est adepte du chantage émotionnel, elle joue à la martyr. Mon père, lui, est totalement stoïque.

— Les chiens font pas des chats

— Je comprends quel est mon problème maintenant

— J’connais un peu trop ça …

6---Reddit-parents

— Mes parents m’ont délibérément appris n’importe quoi au sujet des animaux de la ferme quand j’étais gamin. Ils ont échangé les poneys et les vaches, les poules et les cochons, les chèvres et les moutons, etc. J’étais perturbé quand en jouant à un jeu, je disais à ma mère « Mais maman ! La vache ne fait pas meuh ! ». Encore aujourd’hui, j’hésite entre les chèvres et les moutons !

— Pourquoi ils ont fait ça ? Tes parents étaient psychologues ou un truc du genre ?

— Regarde mon commentaire : ils faisaient ça juste pour s’amuser.

— Mon pauvre.

— J’ai remarqué que beaucoup de parents font ce genre de chose parce qu’ils pensent que c’est mignon et marrant de faire de petites erreurs, sans penser aux problèmes que ça peut causer. Les enfants font déjà assez d’erreurs, même lorsque leurs parents font des efforts… pas besoin d’en rajouter.

À lire aussi : Quelles choses exceptionnelles vos parents ont-ils accomplies ? — Appel à témoins

Et vous ? Quand est-ce que vos parents ont foiré ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Miquette

Miquette est l'orchestreuZ de madmoiZelle : ce job lui permet à la fois de concilier son âme de dictateur (toute corruption en bouffe est acceptée) et son addiction aux réseaux sociaux. Elle aime les rockeurs-morts-dans-leur-vomi, les burgers au bacon et les tractopelles.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • MowPens
    MowPens, Le 14 février 2017 à 17h25

    Je ne pense pas que mes parents m'aient "bousillé" vraiment. Mais ma mère a clairement façonné ma vie de travers.

    Mes parents ont divorcés quand j'avais une dizaine d'années. Bon, en soit c'était pas gravissime, j'étais même soulagée de ne plus les entendre se disputer quand j'étais au lit le soir.

    Mais ma mère a mit beaucoup de temps a se reconstruire. Faut dire que mon père lui en foutait plein la gueule, il était vraiment méchant, alors que curieusement, c'est lui qui est parti. On n'a jamais compris, ni moi, ni ma mère, encore moins mon petit frère qui avait 6 ans à l'époque.

    A l'époque, j'entamait le collège avec une année d'avance. J'avais sauté une classe.
    Je ne me suis jamais intégrée dans mes classes. J'ai jamais eu de vrais amis. Je me suis toujours retrouvée a l'écart, à part.
    Vous voyez, le "cercle" qui se forme quand un groupe d'ado ou de gosse discute dans la cour de l'école? Moi j'avais beau être inclus dedans, c'était systématique, mais au bout de 5 minutes, quelqu'un se décalait, et m'expulsait du cercle.
    Je me retrouvais alors a l'arrière plan, derrière tout le monde, a ne pas pouvoir en placer une. J'ai toujours été coupée quand je parlais. Des fois, je m'interrompait dans une phrase, parce que personne ne m'écoutait. Et personne ne remarquait rien.
    J'ai jamais trop compris pourquoi on me mettait a l'écart comme ça.
    Bref, tout ça pour dire que j'étais pas la coqueluche du collège. Je suis même devenue la cible, en classe de 3e.

    Si bien que je me mutilait le bras gauche, et je racontait a qui voulait l'entendre que je voulais me suicider.

    Ma mère... C'est un grand sujet, dans cette période là, parce qu'elle ne m'a JAMAIS soutenue. Elle ne m'a jamais consolée, jamais encouragée.
    Quand une prof s'est inquiété de l'état de mon bras, elle a transmis au directeur de l'école la lame que j'utilisait pour me couper, et des mots que j'avais échangé avec un mec de ma classe, dans lesquels je disait que j'évitais les fenêtres des étages parce que j'avais envie de m'en jeter. Je ne savais pas qu'il les avait donné a un prof.
    Ma mère a été convoquée.

    Je pensais qu'en rentrant, elle allait me consoler, me demander ce qui n'allait pas.
    En fait j'ai eu droit a une nouvelle engueulade. D'après elle je faisait juste mon intéressante, donc elle m'a juste ordonné d'arrêter de me couper. En vrai j'ai mit 3 ans après ça a arrêter totalement.

    Au lycée j'étais en internat. J'étais plutôt la cible aussi. Je faisait parti des "rebuts" du lycée. Ceux dont personne ne veut. Les gens "bizarres" .
    En fait, pour chaque choix que j'ai fait dans ma vie, ma mère ne m'a jamais aidée. Elle ne m'a jamais donné de conseil, jamais aiguillée.
    Par contre une fois que c'était fait, j'étais une conne, j'étais stupide, et j'aurais pas du faire ça...

    On a une relation tellement chelou, ma mère et moi que c'est très difficile d'en parler. Parce que d'un côté, on est assez proche pour parler de plein de trucs. Et de l'autre, elle me juge et me critique dès que je ne fais pas les choses comme elle les ferait.

    Pendant des années j'ai pas eu le courage de mettre des robes, parce que chaque fois que j'en portais une elle me sortait "Tu vas sortir comme ça??" avec un regard de mépris. Donc au final, ben non, je me changeait et je sortais en jean/basket/t-shirt, comme elle. Le pire, c'est qu'en voyant que j'allais me changer, elle me disait "non mais tu peux, hein, c'est toi qui le porte, je m'en fiche" ....... Ok....

    Pendant tout mon lycée j'ai progressivement prit du poids.
    Et les remarques fusaient. TOUT les JOURS.... "T'es quand même bien ronde, hein" "mais regarde ton ventre, on dirait que t'es enceinte de 6 mois!" "Faudrait te bouger, un peu, parce que quand même, hein..." (avec les mains sur les hanches pour montrer les formes que ça fait.)
    Quand je lui ai finalement glissé que peut être, je me sentais bien comme ça, elle m'a répondu "pfff, ça c'est pas vrai, les grosses qui s'assument, ça existe pas. Si on leur donne une baguette magique pour maigrir, elles la prennent toutes!"
    Bon... Entre temps, j'ai maigri, puis regrossi, et je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau que quand je pesais le poids le plus élevé. Mon homme actuel m'a bien aidé a me décomplexer aussi ^^

    J'ai voulu couper les ponts avec elle quand j'ai été en arrêt pour dépression.
    Je vivais avec mon chéri depuis un peu plus d'un an. J'étais en arrêt depuis une semaine. Et elle m'a demandé comment ça va par SMS.
    Alors je lui ai expliqué, que ça n'allait pas fort, que je suis en arrêt pour dépression depuis une semaine et que j'essaye de me reposer.
    Elle m'a dit de passer prendre un café. J'y suis allée en pensant me détendre, sauf qu'elle avait prévu que je l'aide a installer sa toute nouvelle box internet. Ok, on l'a installée ensemble. On a fait couler un café ensuite, et là, le drame.. J'ai eu le malheur de lui dire que j'avais payé ma consultation plus cher que les 23€ habituels, et c'était reparti.

    Elle m'a traité d'idiote, m'a dit que j'étais stupide et conne et que je savait pas gérer mon argent, etc.. Elle a crié pendant 15 minutes. Puis je me suis rappelée que je ne vivais plus sous son toit, et que je n'avait aucune raison de subir encore ça.
    Donc j'ai prit mes affaires, et je lui ai dit "ok, j'suis une conne, ben je vais rentrer chez moi comme une conne alors, Ciao" et je lui ai claqué la porte au nez.

    Elle a essayé de m'envoyer des sms par la suite pour s'excuser. Mais j'étais déjà en train de lui écrire une lettre pour lui dire que je ne veux plus la voir. Elle m'avait traité de conne pour la dernière fois. Et maintenant, je savais que je ne pourrais jamais compter sur elle.
    Quand elle l'a lue, elle m'a envoyer un sms qui disait "me mettre tout tes malheurs sur mon dos, c'est encore une réaction puérile, mais soit, fais comme tu veux."

    Encore une manière de me dire "tu as fait le mauvais choix"
    J'ai découvert 3 semaines plus tard que j'étais enceinte. Elle a été la dernière au courant, je l'ai annoncé sur facebook avant de lui dire a elle. Elle l'a su par un de mes oncles. Elle était vexée. D'ailleurs ça l'a fait grandement chier au début, parce qu'elle m'avait toujours dit qu'elle ne voulais pas être grand mère.

    Bon, depuis que je suis enceinte, elle est bien plus posée. Elle ne critique que mon ménage chez moi, et pour ça, elle a bien raison. Je suis loin d'être une femme d'intérieur.
    Elle est bien plus présente pour moi que quand j'étais ado. C'est bête parce que c'était à ce moment là que j'aurais aimée avoir sa présence.
    Bon... Je verrais bien comment tout ça évolue au final.

    Ps: ce message est bien trop long... Merci a ceux/celles qui liront tout ça jusqu'au bout et pardon d'avance pour le manque de cohérence de l'ensemble. C'est assez compliqué a expliquer, ma relation avec ma mère, en fait ^^'