Sarouel, pantalon « harem » and co

Pour l'été 2009, les pantalons prennent le large, ambiance harem. Visite guidée de la tendance sarouel.

Sarouel, pantalon « harem » and co

Décidément, Vaness’ a du flair. Non contente d’arborer au bras l’un des it-bags les plus convoités de l’été, elle nous guide pas à pas vers l’excellence modesque en portant ce qui sera l’un des vêtements INCONTOURNABLES de la saison : le sarouel. Et oui, ce qui fût sujet à moqueries se rachète une dignité et devient hype. Ce n’était pas prévu mais c’est ainsi : la fashion n’a pas de parole. Nous voilà donc invitées à réviser notre avis sur ce vêtement et plus généralement sur les pantalons « harem », coupes bouffantes façon Jasmine et Aladdin, sarouels longs (ou un peu moins), pantalons carott et jodhpur… De l’ampleur et fourches hautes qui seront indispensables cette saison. Ou non.


De g. d. : Asos, Pablo, Paul & Joe, Sandro, Asos, Paul & Joe Sister.

Cliché quand tu nous tiens. Je me suis senti obligée de mettre de la musique orientale pour écrire cet article (note à moi même : le karaoké sur Alabina, oublie la prochaine fois) mais finalement c’est bien la dernière chose dont ont besoin les pantalons « harem » et autres sarouels : les clichés et les a priori.

Bah oui, puisqu’on les imagine moins au rayon mode que déguisement et qu’a priori c’est moche, c’est flasque, c’est pas classe et surtout, ça fait une silhouette de Passe-Partout (ceci sans vouloir offenser les gens de petite taille à qui j’adresse mes sincères et respectueuses salutations. 4 clefs déjà ?). No offence.

Bon mais ne nous voilons pas la face : une telle coupe n’est pas ce qu’on a inventé de mieux et si contrairement au slim, elle a le mérite de camoufler un peu, elle n’en demeure pas moins traitre. En clair, sur une fille grande, mince et au port de reine (moi quoi*), pas de problème. Sur les autres, nous émettrons quelques réserves… Enfin à moins que l’effet mini jambes archées + gros cul bas puisse plaire. Mouahah


Mango

*Et en plus elle est drôle !

Le grand scoop de l’été est donc là : si on veut bien leur donner une chance et qu’on a le goût du risque, le pantalon harem et son ami le sarouel seront des vêtements ultra actuels et à la pointe du style. Rien que ça. Mais encore faudra-t-il savoir les porter…


Cherchez l’intru (attention, il y a un piège, plusieurs réponses possible)

Option n°1, le pantalon dit « harem » : Vu sur les podiums, un peu moins dans les collections de prêt-à-consommer, il est très ample, monté sur une ceinture large et resserré autour des chevilles sur une hauteur allant de 1 à 20 cm – comme dans Aladin, oui. On le porte avec des sandales et un marcel décontracté, la cheville haute plutôt que retombant sur le pied (mode vs baba) et par exemple, dans un mélange de coton/soie, pour un effet pur, chic, fluide et léger.

Option n°2, le sarouel : Les choses se corsent… S’il lui ressemble, le sarouel paraît beaucoup moins « facile » que le pantalon harem, en cause la hauteur de sa fourche qui nous fait une silhouette pour le moins… déroutante. Il a pourtant un effet relativement allongeant (du buste oui) et porté avec des talons hauts (gladiator, escarpins ou boots peep toe), c’est l’un des looks phare de l’été. On le choisi en jersey ou coton, faisant de jolis drapés et porté avec du court en haut, pour éviter de déséquilibrer la silhouette. Le sarouel sera sophistiqué ou ne sera pas (en clair, évitons les converses à talon, les sweats zippés motif étoiles fluos, les t-shirt « don’t touch » et l’abondance de bijoux inappropriés : chaîne de taille, bague de pied, bracelet à la cheville et ras de cou) au profit de tops en soie blousant, coupes glamour et petite veste militaire ou perfecto.

Option n°3, l’hybride parfait, sarouel-carrot-jodhpur : Si le pantalon forme carotte (ou carrot pour les intimes) aura eu du mal à se faire une place dans nos dressings cet hiver, pour l’été il a peut-être une chance de se rattraper en brouillant les pistes notamment à travers des modèles ambiguës, à mi chemin entre plusieurs styles. Neo-longueur, retroussage, poches béantes sur les hanches, fourche légèrement tombante, taille haute avec ceinture à nouer… Des modèles qui offrent souvent plus de tenue et qui se porteront aussi bien en journée pour aller travailler (chemisier, besace et salomés) qu’en soirée pour briller (top miroitant, pochette et sandales ligotées).

Option Bonus, le combi-sarouel : Voilà un vêtement qui peut faire peur et pour cause, à la fois combi et sarouel ça fait beaucoup à digérer d’un coup. La tendance est pourtant là, et ce vêtement finalement assez confortable  et pratique guidera bien les novices (le haut attenant, souvent de type bustier, nous épargne le choix du top et les doutes ou erreurs qui vont avec – si, si ça arrive…).

Où trouver un pantalon harem ou un sarouel ? chez H&M, Zara, Mango, La Redoute, les 3 Suisses, Etam, Asos… Visite notre galerie et découvre de nombreux modèles !

sarouels

Alors convaincue ? Te laisseras-tu tenter par la tendance harem ? Ou préfères-tu t’exhiler dans un camp nudiste cet été ? Tous egaux : même face au sarouel ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lunafey
    Lunafey, Le 14 juin 2012 à 1h01

    Non non non. Ça, c'est des couches. Un vrai sarouel, c'est ça, ça, ou encore ça.

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)