Oui à la mode pour toutes – Lettre ouverte à la rédac chef de Biba

Oui à la mode pour toutes – Lettre ouverte à la rédac chef de Biba
« La mode ça va quand même mieux aux minces qu'aux grosses » : la rédac chef de Biba a bien dérapé sur Chérie 25. Voici la réponse d'une madmoiZelle.

Il y a quelques jours, mes oreilles ont entendu ce qu’elles n’auraient jamais voulu entendre : invitée dans l’édition spéciale « Fashion Week », sur la nouvelle chaîne Chérie 25, Delphine Apiou, la rédactrice en chef de Biba, donne son opinion sur « les grosses » et la mode.

À la question « Pourquoi les mannequins sont si maigres ? La majorité des femmes que l’ont voit dans la rue ont des formes. Pourquoi ? », Delphine Apiou s’empresse de répondre en s’appuyant sur les propos de Karl Lagerfeld :

« C’est une débat complètement schizophrénique dans cette société aujourd’hui. Il faut commencer par dire qu’il faut arrêter l’hypocrisie. La mode ça va quand même mieux aux minces qu’aux grosses, c’est un fait établi ! Lagerfeld le dit ! Les grosses, c’est difficile à habiller. La mode quand on est grosse c’est compliqué. Il faut choisir d’autres vêtements. Maintenant ce discours, « les rondes c’est bien, on veut voir des rondes »… On veut voir des grosses mais on ne veut pas être grosse. Donc c’est très compliqué de montrer les filles dans les magazines. On ne veut pas voir des filles grosses, ou alors en one shoot. Juste un petit coup pour leur dire « Oui, elles sont super bien dans leur peau, c’est génial ». Mais après, on a tous les régimes, on a toute la philosophie du corps svelte et mince. (…) Ce n’est pas vrai, quand on est ronde, on est pas bien dans sa peau. Quand on est gros, c’est comme quand on veut arrêter de fumer. Quand on est gros, on veut être plus mince ! »

(Étrangement, la vidéo de cette intervention a été supprimée…)

Je dis NON. Non à ces diktats qui sont censés guider nos vies. Qui sont ces hommes et ces femmes qui osent se permettre de ranger les gens dans des cases ? Si le milieu de la mode est ouvert sur certains points – on saluera d’ailleurs Chanel qui s’engage en faveur du mariage pour tous en faisant défiler deux mariées lors de la Fashion Week– il n’en reste pas moins l’un des plus réfractaires au sujet de l’évolution de l’image du corps.

Comment expliquer ça ? Le business de la mode a besoin d’entretenir cet idéal quasi-inaccessible qu’est celui de la minceur. En effet, très peu de femmes peuvent changer leur morphologie, atteindre un tel poids, sans que cela implique d’importantes conséquences d’un point de vue médical. On ne peut jouer avec sa santé à l’infini. La morphologie lambda des femmes n’est pas une taille 36 : en 2009, la taille moyenne des femmes en France était le 40.

Alors pourquoi ? L’industrie de la mode a vite compris qu’il est plus facile d’avoir de l’embonpoint que d’être mince. L’impossible faisant rêver, c’est naturellement que les idéaux de la mode ont convergés vers cette image là. Tout comme aux siècles précédents, où la majorité des gens étaient maigres, musclés et bronzés à force de labeur en extérieur, on préférait les corps pâles et gras. De nos jours, l’idéal corporel s’inverse. Les médias montrent ces grandes femmes minces comme symbole d’un parfait équilibre de vie : les gens en bonne santé sont minces et les gens minces sont aimés. C’est un triangle parfait renvoyant aux idéaux de la société : obtenir l’Amour et l’Admiration d’autrui. Un idéal qui n’est, en fait, qu’une illusion…

tara lynn Oui à la mode pour toutes   Lettre ouverte à la rédac chef de Biba

La mannequin plus-size Tara Lynn pour H&M

Madame Delphine Apiou, moi, jeune femme dans la « norme », je vous demande de vous arrêter un instant. Lâchez vos photos de magazines, vos mannequins podium. Sortez. Sortez, et regardez le monde. Regardez ces femmes et ces hommes dans la rue. Il n’y a rien qui soit laid ou honteux. Rien qui ne mérite pas d’être vu. Tout ce que vous voyez là, c’est la vraie vie.

Moi, jeune femme dans la « norme », qui vit parmi ces gens et avec ces gens – les chauves, les blonds, les gros, les grands, les petits – je sais ce qui nous rend si extraordinaires. Ce n’est pas notre uniformité, ce sont nos différences. Les humains ne seront jamais un monochrome de Malevitch ! Allez donc faire un tour chez ces bloggeuses formidables, ces femmes de la rue, qui vous prouveront que vous avez tort. Stéphanie Zwicky sera toujours plus resplendissante, rayonnante, qu’un mannequin qui tire la tronche.

Cessez de vous cantonner dans nos idées préconçues. Heureusement, vos propos désuets ne représentent pas la totalité des gens qui font la mode. Jean-Paul Gaultier, l’un des plus grands créateurs, n’a-t-il pas fait défiler toutes les femmes ? Étaient-elles laides ? Semblaient-elles mal dans leur peau ? Non, elles étaient juste des femmes.

Comment ne pas être outré qu’en 2013 certaines personnes, aussi influentes que vous, puissent oser avoir une opinion si surannée ? Votre poste au sein du magazine Biba fait de vous un modèle auprès de beaucoup de vos lectrices. Malheureusement vous ne renvoyez que l’image d’une femme fermée et intolérante.

Et j’ai honte d’être une femme qui aime la mode comme vous, lorsque j’entends vos propos. Vous ne montrez du monde de la mode qu’un aspect bien terne et étriqué, alors qu’il est bien plus que ça. La mode n’est pas faite pour UNE femme, elle est conçue pour toutes les femmes. Il n’y a aucune beauté prédéfinie. La haute couture n’est pas créée pour un corps, mais pour émerveiller, faire naître des émotions. Elle n’est pas là uniquement pour sublimer celui ou celle qui la porte, mais pour être une forme d’art. Elle n’est pas faite pour un idéal inaccessible, ni réservée à une élite. Elle est un dialogue avec l’esprit.

En espérant que ma voix, représentant beaucoup d’autres, se fera entendre assez fort pour que vos « Spécial mode pour les grosses » puissent un jour devenir des « Spécial mode » tout court.

Signé Zoé, taille 38.

Tous les articles Actu en France , Dans l'air du temps , Débats et des Modes , Et si... Et si... , Humeurs & Humours , Magazine Mode , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Beth Ditto , Débat et des Modes , Lettre ouverte , Presse féminine
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 153 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • SullivanBabe
    SullivanBabe, Le jeudi 7 février 2013 à 00h15

    barcelona;3913300
    sullivanbabe;3913212
    Moi qui suis à la fois grande et ronde j'ai du mal à trouver des fringues jolies et quand je vois de superbes marques, les taillent qui s'arrêtent au 40 ou au 42, bah moi jpeux pas et j'en ai marre. Jsuis super contente que des marques comme Mango récemment , ou H&M lancent des lignes 'Grandes Tailles' parce que les sarrouels multicolores de Marianne James pour Taillissime voilà quoi ! On constate que même si la mode reste un milieu très fermé, le prêt à porter s'ouvre de plus en plus à toutes les femmes et non plus aux seuls mannequins anorexiques qui font du 32 en pantalon (oui j'ai déjà vu un pantalon 32 en dehors d'un magasin pour gamin....).
    - Tous les mannequins ne sont pas anorexiques.
    - Toutes les femmes faisant du 32 ne sont pas anorexiques.
    - Et même si elles l'étaient, anorexique, elles auraient bien le droit de s'habiller.

    Le problème, c'est pas la présence de 32 dans les magasins, c'est l'absence de tailles supérieures au 42.
    Merci d'avoir relevé mon erreur j'ai tapé un poil trop vite, je vois bien la différence entre mince et anorexique. C'est justement l'omniprésence de petites tailles que je critique. Je ne critique pas les filles qui font ces tailles mais l'industrie.

  • Vara Migraineuse
    Vara Migraineuse, Le jeudi 18 avril 2013 à 20h16

    Je n'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires, désolée si je répète quelque chose qui a déjà été dit !

    Ce qui me choque le plus, dans les magazines ou à la télé, outre le fait qu'il y ait une majorité de minces (voire très minces), c'est aussi ceci : depuis quelques temps, les magazines, les marques, se sont décidés à faire apparaître des femmes avec des formes dans leurs pubs, celles qu'ils nomment les "rondes". Et la plupart sont vraiment rondes (pour moi, ce terme n'est pas négatif) elles font du 46, 48... Ce qui fait que l'on se retrouve avec les deux extrêmes : entre le 36 et le 46, il y a quand même tout un éventail, qui n'est malheureusement pas représenté, ou trop peu !

  • Noctys
    Noctys, Le dimanche 21 avril 2013 à 21h20

    L'est marrante, cette rédactrice en chef. Je fais un 34-36, ça dépend des marques, mais je suis aussi montée à un bon 44 quand j'ai arrêté de fumer. Donc, je connais un peu les deux côtés de la barrière (un peu, j'ai dit, oh! Pas la peine de s'exciter).
    Il est plus facile d'habiller un bâton de sucette qu'une couque suisse? Ben alors, c'est qu'ils sont nuls, ces stylistes :moqueur:: si on sait coudre et concevoir, on doit pouvoir habiller la femme qu'on a en face de soi et la rendre belle, quel que soit son format. C'est le B.A BA du stylisme.
    Et quant à l'opinion de Langerfeld... qui s'en préoccupe, franchement? Vous avez vu leurs mannequins? On dirait des rescapées des camps d'extermination et on ose nous prétendre que ces jeunes filles en habit de peau sur ossature apparente sont les canons de la beauté??? Et ces vêtements de défilés, qui oserait les porter... sans avoir l'air ridicule? Et pas parce qu'on est "trop grosse" mais tout simplement parce qu'ils sont "trop moches"? Ou terriblement pas pratiques?

  • Vaquita
    Vaquita, Le dimanche 5 mai 2013 à 15h13

    Voir qu'une femme tant impliquée dans la mode, une mode qui se veut de plus en plus novatrice et libératrice à chaque saison, ose parler de la majorité des femmes, en les appelant "grosse" (je présume qu'elle n'utilise des mots plus doux tels que "ronde, potelée, etc." que dans quelques articles "one shoot" pour faire vendre le magazine) au lieu de "normales", n'est-ce pas le symbole d'une réelle régression?

    Encore pire: ces femmes critiquées (et dont ma taille 42 et moi faisons partie) ne sont-elles pas elle-même le moteur de la mode? Imaginons un instant que l'industrie de la mode ne vendrait qu'aux très minces (en soi, comme elle se veut maintenant), ne ferait-elle pas faillite? La majorité des femmes mises de côté, qui irait voir les défilés, qui achèterait des fringues,...? Si il ne faut compter que sur les filles modèle mannequin pour faire fonctionner cette industrie aussi fructueusement qu'elle fonctionne maintenant, ces grands créateurs, magazines,et autres ne survivraient pas longtemps.
    Merci donc, à l'avenir, d'éviter de blesser la plus grosse partie de votre clientèle (sans mauvais jeu de mots), qui a fait votre succès jusqu'à présent. Et peut-être serait-il temps de créer des vêtements adaptés à la vraie morphologie de vos clientes, au lieu de les forcer, elles à adapter leur corps (et ainsi donc leur mode de vie) à vos morceaux de tissus. Depuis quand le client n'est-il plus roi?!

    Signé: une "grosse", ancienne lectrice de Biba.

  • Fanfrechoch
    Fanfrechoch, Le dimanche 28 juillet 2013 à 01h50

    Quand j'étais adolescente, je n'avais aucun goût, mais j'étais extrêmement mince, et la grande majorité de ce que je mettais m'allait comme un gant, en me donnant le style loose que j'affectionnais particulièrement. Et que j'affectionne toujours, mais aujourd'hui, avec mon 42, ce n'est juste plus pour moi. Des tee shirt loose, etc, me font prendre 10 kilos direct, et c'est juste maintenant anti-sexy sur moi. J'ai juste l'air d'une patate habillée.
    En revanche aujourd'hui, j'ai aussi des formes, et je m'habille volontiers en robe ceintrée, en mode pin-up. Ce qui n'aurait clairement rien rendu avec ma morphologie d'avant.

    Ce que j'essaie de dire, c'est qu'à force de clamer l'égalité de traitement entre toutes les morphologies, à un moment donné, un vêtement n'aura pas le même rendu sur un 34 et un 46, et ca on y peut rien ma ptite dame. Cela dit, à un moment donnée, soyez consciente que vous aussi si vous faites une bonne taille, vous avez des atouts. Vous avez des formes. Et je peux vous dire que les hommes en raffolent. Et d'autres pas cela dit, c'est comme tout. Mais chaque morphologie a ses avantages que vous pouvez mettre en valeur. Les révolutions commencent toujours par soi-même.

    Donc, dans ce sens, je comprends les propos de Lagerfeld et consorts. Ce qui est dommageable en revanche, c'est d'avoir une offre réduite. Mais cela dit avec mon 42, je n'ai jamais eu de souci pour trouver des vétements à ma taille. Peut etre dans l'uniqlo et encore.

    Et puis de toute façon pour moi la mode, c'est comme un bon burger commandé macho. La photo en présentation n'est jamais la même que dans sa propre assiette. Après, il n'en est pas moins bon, il faut juste savoir l'accommoder à sa sauce..:)

  • Freehug
    Freehug, Le lundi 14 octobre 2013 à 02h46

    Bah il n'y a qu'à regarder les photos de Tara Lynn montrées dans l'article pour voir le problème. Elle est mannequin plus-size alors qu'elle est à peine enveloppée, et sur la photo de droite, elle est même mince ( sans déconner son tour de taille doit faire 70-75cm maxi, le mien en fait 64 et je taille du 38 ).
    Soit elle fait une taille normale, et du coup ce serait bien qu'à un moment on change le mot pour "normal-size". Parce que merde, là les filles minces ou normales peuvent se dire "mon dieu si elle est grosse moi aussi!". Soit les photos sont retouchées pour l'amincir, et je suis désolée mais ça pue du cul, ça pue tellement du cul que ça me force à être grossière.

    J'ajouterai que les mannequins des magazines sont affreusement retouchées, et que sur les photos de défilés, on voit bien leurs os saillants, leur peau blême (même les rares noires), leurs veines bleuâtres, leur peau rougie. Attention je n'ai JAMAIS dit que la maigreur/la peau très blanche étaient laides ou inacceptables: je dis que l'ensemble montre que ces filles sont en mauvaise santé, et ce probablement parce qu'elles s'affament. Il faut savoir qu'elles commencent leur carrière ados, quand elles sont naturellement très maigres, c'est pour ça qu'on les choisit. Après en grandissant/vieillissant, elles prennent quelques kilos, et  passent de très maigres à maigres... donc pour rester dans la course, elles enchaînent les régimes draconiens. Sans parler de la drogue et de l'alcool qui coulent à flots... Je n'invente rien, regardez Picture Me.

    Le monde de la mode a un gros problème avec l'image des femmes.

  • Thimine
    Thimine, Le vendredi 25 octobre 2013 à 01h48

    Hors sujet par rapport à l'article mais toutes celles qui disent leur poids... Ça veut pas forcément dire grand chose. Y'a une réelle différence entre la T40 pour 1m50 et la T40 pour 1m80 :/
    Je fais T38 pour 1m72 donc je suis grande et maigre (voir même plutôt sac d'os) mais pour autant je ne rentre pas dans les T36 qui sont considérées comme étant les tailles mannequins...

  • Zumbala
    Zumbala, Le vendredi 25 octobre 2013 à 09h51

    [moi je trouve que même quand on est dans leur moyenne on a vraiment du mal a shabiller. Qui na jamais été frustrée parceque les pantalons sont mal taillés ? Ce ne sont pas les filles qui sont un problème mais les designers !

  • Elisabellissima
    Elisabellissima, Le jeudi 31 octobre 2013 à 15h07

    @fanfrechoch: j'agree tout a fait! Faut arreter de dire qu'on est toutes pareilles. Je vis actuellement en Angleterre ou la mode est aux leggins. Eh bien un leggins, ou un slim c'est joli sur une fille menue, et c'est moche (oui, je le dis) sur une ronde. Apres une robe peut etre mieux portee par une fille a formes.. il n'y a pas de regles. L'article, indigne, je comprends. Je suis pour ma part une fille ince de base qui est montee jusqu'au 40 quand je suis partie vivre aux US, mais qui a reperdu a force de sport et de carottes bouillies, je bosse pour garder mon 36. J'en chie meme. Parce que je veux pouvoir mettre mon slim et mes escarpins tout fins. Alors est ce que c'est la faute de la societe? Est ce que c'est la faute de ma mere? Ou est ce que juste
    c'est la faute a personne?
    La redactrice en chef de BIBA a raison: nous sommes dans une societe completement schizophrene. Regardez les hommes: combien de mes amis hommes vont clamer aimer les formes et dans les faits, des formes c'est une nana qui nest juste pas maigrissime. La societe a un probleme, parce que etre maigre ca veut dire qu'on peut se nourrir correctement, qu'on peut aller courir, qu'on fait attention a soi. Plus qu'une question d'esthetique c'est une question de statut social. Mais faut arreter de s'insurger. La mode actuelle ne va pas aux grosses, c'est un putain de fait! Et il y a des rondes qui sont belles, et des maigres qui sont belles.. c'est ainsi. Les filles n'ont pas de probleme, ce sont les stylistes, parce que leur mode ne colle pas au plus grand nombre.

  • Elisabellissima
    Elisabellissima, Le jeudi 31 octobre 2013 à 16h28

    lizbeth_b;3897397
    C'est tout à fait ça, c'est un problème d'hypocrisie ambiante. On essaye de nous faire croire que les rondes sont de plus en plus acceptées, pour autant y'a toujours une différenciation qui est faite à la base... On est pas des femmes, on est des "minces", des "rondes", des "grandes", des "je-ne-sais-quoi-encore"...

    J'aurais aimé vivre au XVIIIe siècle, tiens. J'aurais été la plus belle de toutes ;)
    J'aime beaucoup comment tu ecris... et je crois que dans tous tes commentaires tu as raison. On veut etre parfaites, on y arrive pas, on est malheureuse, quel que soit notre poids... mais au XXIeme siecle, la maigreur est mieux toleree, helas...mais pas trop, sinon ca fait malade et anorexique, et faut pas que ca se voit. On preferera une fille qui se fait vomir, mais qui est mince, et pour laquelle on ne verra pas la maladie. L'anorexique n'a pas bonne presse non plus.. cette epoque est tellement dure pour nous les femmes...

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !