« Ma raison de vivre », une romance touchante — Concours

« Ma raison de vivre », de Rebecca Donovan, est une romance adolescente qui pourrait paraître banale, mais qui aborde de front des sujets difficiles.

« Ma raison de vivre », une romance touchante — Concours

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Ma raison de vivre (chez Pocket Jeunesse).
Conformément à notre Manifeste, on y raconte ce qu’on veut.

Rebecca Donovan publie chez Pocket Jeunesse Ma raison de vivre (volume 1), un roman qui a l’air d’une amourette adolescente mais qui prend le parti d’aborder des sujets assez durs.

Emma, l’héroïne, est au premier abord une lycéenne comme les autres, un peu effacée et pas très sociable, qui n’a pas vraiment confiance en elle. Elle a une bonne amie, Sara, populaire et issue d’une famille aisée, est douée en sport, a de bonnes notes et espère vraiment être acceptée dans de bonnes universités.

Emma, cependant, ne vit pas chez ses parents. Suite à la mort de son père et à l’alcoolisme de sa mère, qui a rendue cette dernière incapable de s’occuper d’elle, la jeune fille est allée vivre chez son oncle paternel, lequel habite avec sa femme et ses deux enfants. Et son épouse n’aime pas vraiment le fait que cette adolescente « s’incruste » dans son foyer : elle restreint ses sorties, la submerge de corvées et… lui tape régulièrement dessus. Emma est une enfant battue.

ma-raison-de-vivre

Du coup, quand elle se rend compte qu’un amour réciproque est en train de se développer entre elle et Evan, un nouveau venu fort à son goût, Emma panique. Parce qu’elle a honte de sa vie, de son quotidien, parce qu’on lui a appris à ne pas prononcer un mot plus haut que l’autre, à ne pas se sentir unique et valorisée, à ne pas prêter attention à ses envies ni à son bonheur. Et parce qu’elle ne veut pas mettre en danger le bien-être des enfants de son oncle, avec qui leur mère est douce et aimante, en dénonçant les violences qu’elle subit.

Plus que cet amour naissant entre deux adolescents, Ma raison de vivre est donc un plaidoyer pour les jeunes maltraité•e•s, pour briser le tabou, la loi du silence et restaurer l’estime de soi de ceux et celles qui grandissent dans un foyer violent. Et ça, peu importe l’âge qu’on a, c’est toujours salutaire à lire !

Concours — 20 exemplaires de Ma raison de vivre à gagner !

Pour participer à notre concours et gagner l’un des 20 exemplaires de Ma raison de vivre mis en jeu, il te suffit de remplir le formulaire ci-dessous. Bonne chance !

Le jeu concours est terminé ! Les gagnantes seront prévenues très prochainement !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tatie
    Tatie, Le 15 mars 2015 à 22h52

    Après avoir réfléchit une bonne semaine j'ai fini par l'acheter.
    J'étais un peu réticente à l'idée de l'acheter en grand format sachant qu'il y aurait d'autre tomes à prévoir...
    Mais vendredi au détour d'un rayon de la fnac j'ai commencé le premier chapitre et je l'ai acheté.
    Je ne regrette pas. J'ai passé mon dimanche après midi à le lire et wow, c'est assez dur, mais on est pris dans l'histoire, avec une seule envie qu'Emma sorte de cet enfer.
    J'ai hâte d'être septembre 2015 pour pouvoir lire la suite et savoir ce qu'il advient d'Emma!

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)