L(ivre)s d’amour !

L’amour noir : Aimer tue (Marcela Lacub) Stock Le célèbre psychanalyste Jean-Luc Jamet raconte huit cas cliniques, huit histoires d’amour qui finissent très très mal… Ce roman particulièrement drôle se présente comme un faux ouvrage de psychologie. La thèse : aimer tue. La solution : soumettre le domaine amoureux aux mêmes lois que la vie […]

L(ivre)s d’amour !

L’amour noir : Aimer tue (Marcela Lacub)
Stock

Le célèbre psychanalyste Jean-Luc Jamet raconte huit cas cliniques, huit histoires d’amour qui finissent très très mal… Ce roman particulièrement drôle se présente comme un faux ouvrage de psychologie.
La thèse : aimer tue.
La solution : soumettre le domaine amoureux aux mêmes lois que la vie civile.
Derrière le propos tordu de l’auteur se cache la critique d’une société qui légifère tous azimuts.
Un livre glaçant mais vraiment amusant !


L’amour gay : Mala Noche (Walt Curtis)
Hachette Littératures

Dans ce roman-journal intime, le narrateur raconte son obsession pour l’insaisissable Johnny, 18 ans, émigré mexicain. Mais Johnny est reconduit à la frontière. Le narrateur ne peut qu’attendre qu’il revienne rôder et colorer son quotidien.
Ce court roman ne se veut ni provocateur, ni revendicateur. Il raconte crûment et simplement (naïvement ?) l’amour d’un homme pour un autre et leur histoire qui oscille entre joie et amertume.
Le film éponyme, tiré du livre de Walt Curtis, a révélé Gus Van Sant aux Etats-Unis.


L’amour fataliste : L’amour dure trois ans (Frédéric Beigbeder)
Le Livre de Poche

Le triste héros de ce livre s’appelle Marc Marronnier, un personnage récurrent des romans de Beigbeder. Cette fois-ci, Marc divorce d’Anne et établit une théorie selon laquelle l’amour ne dure pas plus de trois ans. C’est dans cet état d’esprit qu’il vit sa nouvelle relation avec Alice, en croyant fermement que leur histoire se terminera dans trois ans.
L’amour dure trois ans
est en réalité l’histoire d’un pleurnicheur des beaux quartiers qui rend tout le monde malheureux autour de lui, ce qui peut agacer ! Tu accrocheras peut-être avec cette vision de l’amour très amère, et sûrement avec le sens de la formule de Beigbeder.

L’amour marginal : 37°2 le matin (Philippe Djian)
J’ai lu

Un type tranquillement désabusé rencontre Betty, une éternelle insatisfaite. Elle découvre qu’il écrit et veut tout mettre en oeuvre pour que son talent soit reconnu. Une obsession et un amour qui vont mener le couple à la folie.
Et ça tourne en road-trip littéraire : les deux amants partent sur la route, en quête d’un bonheur toujours plus fort.
Attention les filles, livre culte et rock’n’roll !


L’amour sadique : Moi et toi (Yann Queffélec)

Le Livre de Poche

Du « Je t’aime, moi non plus » pour ce roman de Queffélec.
Michel et Julia, en couple depuis vingt ans, s’aiment d’un amour chaotique. En vacances à la mer, ils attendent leur fille Madeline qui doit les rejoindre. Mais celle-ci tarde à arriver. Michel et Julia se retrouvent en tête-à-tête forcé. C’est la dernière chance de ce couple rongé par la rancune, l’amertume et le mépris de soi.
La tension entre les deux êtres est palpable à la lecture.
L’histoire est classique mais l’écriture unique.

L’amour tragique : Cyrano de Bergerac (Edmond Rostand)
Librio

Un classique qu’il était impossible de ne pas mettre dans cette sélection de grandes histoires d’amour.
Cyrano, poète salement arrangé par son grand nez, et Christian, un beau gosse pas très fûté, aiment la même femme, la jolie Roxanne.
« Je serai ton esprit, tu seras ma beauté, dit Cyrano à son rival. Tu marcheras, j’irai dans l’ombre à ton côté. » Démarre alors un jeu étrange et douloureux.
Une façon incroyablement poétique de dire que « y’a pas que le physique qui compte » !


L’amour payant : Cliente (Josiane Balasko)
Le Livre de Poche

On reconnaît la patte de Josiane dans ce roman à trois voix autour de la prostitution masculine. Tour à tour, Marco (escort boy occasionnel), Fanny (l‘épouse) et Judith (la cliente) te raconte cette histoire de couple à trois qui ne fait que des malheureux.
Fanny et Marco sont à la déche. Ce dernier choisit de se prostituer, et laisse Fanny dans l’ignorance. Jusqu’à ce que…
L’histoire n’est pas franchement captivante. Mais le ton est vrai : ni trop léger, ni trop grave.

L’amour désabusé : Plateforme (Michel Houellebecq)
J’ai lu

A la lecture de plateforme on se dit d’abord que Michel est un type carrément douteux. Quadra revenu de tout, il nous bouscule : puisque l’argent et le sexe sont les seuls moteurs de nos sociétés libérales, allons claquer notre fric chez les prostituées thaïlandaises, nous dit-il.
Et puis à mesure que la lecture avance, on prend conscience que Plateforme est une histoire d’amour, pardon… d’Amour. Celle qu’il vit avec Valérie d’abord, une passion vraie qui tranche avec le cynisme ambiant. L’histoire d’amour se retrouve aussi dans sa quête d’humanité chez ses contemporains et chez lui-même, dans un monde où tout fout le camp…
Plateforme n’est pas un livre divertissant. Il provoque le malaise, et c’est ce qui fait sa qualité.

L’amour volé : Rien de grave (Justine Lévy)
Le Livre de Poche

Rappel des faits : Justine Lévy, fille de Bernard-Henri, vit une histoire d’amour passionnée avec Raphaël. Carla Bruni et ses longues gambettes se pointent et Raphaël se tire avec (oui, le Raphaël de la chanson !)
Largement inspiré de ce potin people, Rien de grave est le récit d’un chagrin d’amour et de la mélancolie qui le suit souvent de près. Justine Lévy (Louise dans le roman) partage ses sensations grâce à un flot de mots continu qui donne à son monologue le ton de la confidence.
L’écriture est originale. L’histoire, elle, est universelle.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lesti
    Lesti, Le 2 février 2008 à 22h17

    Mylouze
    dites, le Raphael de justine Lévy, c pas plutot le philosophe Raphael Enthoven, et donc ranavoir avec le chanteur ?

    heu sinon j'ai une amie qui a lu "l'amour dure 3 ans"
    apparement il est achement bien
    Raphaël, c'est une chanson de Carla Bruni...

    Sinon j'aurais rajouter "l'Amant" de Marguerite Duras... Ou l'Amour déguisé, caché... Enfin une des plus belles histoires d'amour que j'ai lu...

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)