Lille, capitale des Flandres : 5 trucs à ne pas rater

Émilie Laystary a grandi à Lille et connaît la capitale des Flandres comme sa poche. Aujourd'hui, elle vous livre ses conseils pour ne rien manquer du meilleur de la ville.

Lille, capitale des Flandres : 5 trucs à ne pas rater

— Initialement publié le 12 juillet 2012

« Amour – Haine » : ces deux mots résument bien mon rapport à Lille. Comme beaucoup, la ville où je suis née est à la fois le lieu de mes premières virées adolescentes, mais aussi  un endroit que j’ai fini par ne plus pouvoir voir en peinture tant j’ai rêvé de m’en extirper.

Maintenant que j’ai voyagé, pris mon indépendance, et emménagé dans une autre ville synonyme de nouvelles aventures, revenir à Lille me fait toujours un petit pincement au cœur. Un frisson étrange, quelque part entre la nostalgie (j’y ai fait les 400 coups) et le sentiment de régression (j’associe ses rues à mes démons du passé).

Il n’empêche que, même si j’ai adoré vivre à Berlin et que j’aime beaucoup Paris aujourd’hui, Lille restera toujours ma ville d’origine. Si vous comptez y emménager ou y passer un week-end, vous verrez : la capitale des Flandres est à la fois grande (de par son rayonnement culturel) et petite (parce que cosy et conviviale). C’est une double appréciation de l’espace qui est très agréable, et que j’ai rarement retrouvée ailleurs.

Voici 5 trucs que je vous conseille de ne pas rater si vous êtes un novice de la ville. Oh, et bien sûr : le meilleur truc à Lille, c’est l’îlot de bonheur et de sucreries que forme la rédac de madmoiZelle ! Mais ça, vous le saviez déjà.

lille ruelle

1. Manger un welsh à Lille…

Tous les Lillois ont un avis sur ce plat. Tour à tour « écœurant » (selon mes copines adeptes de la salade verte) ou « délicieux » (selon les ayatollahs du gras et de la bonne humeur), le welsh est une combinaison d’ingrédients que Dieu, s’il existe, a forcément mis sur Terre pour s’assurer le bonheur des hommes. Je parle évidemment de la bière, du cheddar et des frites.

Plus précisément, le welsh se présente dans un ramequin. Faut imaginer que le plat a un esprit un peu mille-feuilles, avec une juxtaposition de pain grillé trempé dans de la bière, une tranche de cheddar par dessus, une tranche de jambon, de nouveau une tranche de pain grillé, puis encore du cheddar.

lille welsh

Concrètement, c’est un peu blasphématoire de manger ça sans une bonne pinte à côté. J’ai longtemps été une adepte du combo welsh-frites-Duvel, mais un conseil : si vous prévoyez de manger ça, ne comptez pas sur une balade à vélo au bord de la Deûle ou un marathon avec la belle-famille juste après. Un déjeuner de cuisine du Nord bien arrosé vous donnera surtout envie de vous allonger dans l’herbe, l’air hébété, ou de fumer plein de clopes sur le parvis d’une église. Ce que j’ai fait toute mon adolescence, donc.

Au fait, si l’option « pain qui a mariné dans de la bière » ne vous enchante guère, sachez que certains restaurants proposent des versions plus light du welsh (sans le jambon, ni la bière). Pareil pour l’œuf :  depuis quelques années et par souci d’économie à la marge, certaines cartes ne le proposent plus qu’en bonus (moyennant 1€ de plus sur la note). Personnellement, je trouve ça scandaleux : depuis ma jeune enfance, l’oeuf au plat sur le welsh a toujours été systématique, pas optionnel. Mais si votre cholestérol vous fait les gros yeux, je suppose que vous vous accommoderez facilement de cette nouvelle façon de faire.

— Le welsh de La Cloche est excellent, sinon il y a aussi tous les estaminets de la rue de Gand
— Si le welsh ça ne vous branche pas plus que ça, tentez le poulet aux maroilles de la brasserie Au Vieux de la Vieille ! Il est ma-gique.

… puis déguster un Merveilleux de Chez Fred toujours à Lille

Avant d’aller Chez Fred, ma pâtisserie préférée c’était l’éclair au chocolat et je pensais que les merveilleux incarnaient le truc sucré le plus lourd à digérer au monde. C’était avant de goûter ça :

merveilleux chez fred lille

Les Merveilleux de Fred sont les meilleurs merveilleux que vous trouverez sur notre planète. Le chocolat est délicieux, la crème chantilly est onctueuse et la meringue, légèrement croustillante et fondante à la fois.

Je vous interdis de quitter Lille sans y faire un détour. Mon conseil ? Vous commander un Merveilleux, puis le déguster dans la cour intérieure de la Vieille Bourse, endroit historique un peu caché et petite enclave de silence en plein milieu de Lille à ne pas manquer. (La Vieille Bourse est un des monuments les plus prestigieux de la ville. Sa cour intérieure accueille tous les jours des bouquinistes, fleuristes et joueurs d’échecs. Si vous êtes du genre amateurs de vieux livres, sachez que j’y ai trouvé une version du Manifeste du Parti Communiste datant du début du XXe siècle pour 3 euros. Et il y a encore des dizaines et des dizaines de bacs en plastique remplis de ce genre de pépites !)

— Merveilleux de Fred, 67 rue de la Monnaie, Lille. Site Web par ici.

2. Aller faire de bonnes affaires à l’Usine de Roubaix donc presque à Lille

Bon, d’accord – Roubaix, ce n’est plus exactement Lille. N’empêche que ça ne vous prendra qu’une vingtaine de minutes en métro pour y accéder, et si vous comptez refaire votre garde-robe, c’est évidemment là qu’il faut aller.

L’Usine de Roubaix est une ancienne filature, aujourd’hui partagée en 85 corners vous proposant des marques dégriffées. La dernière fois que j’y suis allée (hors période de soldes), j’en suis ressortie avec 3 ensembles Princesse tam.tam pour moins de 20 euros, une robe Sandro à 20 euros, des débardeurs Petit Bateau à 5 euros l’unité…

l’usine roubaix

— Usine de Roubaix, 228 avenue Alfred Motte, Roubaix, Site web par ici

Si vous préférez rester dans Lille même : vous verrez, comme toutes les métropoles, Lille a son petit centre-ville plein de magasins de prêt-à-porter que vous connaissez déjà (ça se passe rue de Béthune ou au centre commercial Euralille). Pour les petites boutiques de créateurs et les pièces plus originales, rendez-vous dans le Vieux Lille, rue de la Clé par exemple. Mes endroits préférés dans cette rue : le vendeur de vinyles, la papeterie L’Atelier de la Sorcière Verte et Mood pour les sneakers.

Y a aussi une boutique Oxfam au 19 ter rue de l’Hôpital Militaire. Mais à part elle, sachez que les friperies de Lille (rue Royal, par exemple) sont rarement des bons plans. Il fut un temps où elles étaient peu chères, mais depuis la « mode du vintage », les prix ont considérablement augmenté. Aujourd’hui, pour acheter de la seconde main et faire de bonnes affaires, le mieux est de se renseigner sur les vide-greniers de quartiers. De loin le meilleur plan pour chiner des pièces inédites à prix très bas (le but des vieilles dames habitant ces quartiers étant clairement de se débarrasser coûte que coûte de leurs vieilles penderies) (l’an passé, une de mes copines y a trouvé un vieux manteau Chanel très drôle, coloré et bien coupé à… 7 euros). À noter que sur ce genre de vide-greniers, vous serez en concurrence avec les friperies de Paris qui viennent maintenant s’y approvisionner.

3. Faire la fête… dans les Maisons Folie, au Tri Postal, à la gare St Sauveur

En 2004, Lille a été capitale européenne de la culture. Cette nomination a permis à la mairie de débloquer de gros budgets municipaux pour investir dans les infrastructures culturelles de la ville.

maisons folie

En marge des musées du coin (que vous n’aurez aucun mal à trouver, puisqu’ils sont indiqués partout dans les guides et sur le site de la Mairie de Lille) (genre le Palais des Beaux Arts, l’Hospice Comtesse, etc.), ne manquez pas de vous renseignez sur les événements organisés…

  • Dans les Maison Folie de Wazemmes et de Moulins (ce sont des maisons de quartier à la programmation souvent très intéressante et éclectique, entre les expos, les ateliers, les concerts et les vernissages bien arrosés).
  • Au Tri Postal (un lieu inédit qui se partage expo et concerts, ancien centre de tri postal et spot qui accueille chaque année le NAME festival, grosse fierté électronique de la ville)
  • La gare St Sauveur : à deux pas du parc Jean-Baptiste Lebas, depuis 2009 la gare St Sauveur accueille les fêtards en mal d’apéro où commencer la soirée. c’est un lieu hybride qui a autant l’air d’un jardin d’enfants — le dimanche après-midi — que d’une garden party — les soirs d’été où un set de techno y est programmé.

4. Manger un gros poulet rôti sur le marché de Wazemmes

Tous les dimanche, le marché de Wazemmes est un véritable rendez-vous de maroquinerie pas chère, fruits et légumes frais, vêtements dégriffés, bibelots de seconde main, vendeurs de menthe mobile et stands de poulet rôtis.

lille marché wazemmes

Aujourd’hui assiégé par les touristes anglais (ça parle la langue de Shakespeare entre chaque rangée d’étals), le marché de Wazemmes, loin d’avoir perdu son charme, est toujours l’endroit à Lille le plus noir de monde le week-end.

Mon petit conseil ? Commandez-vous un bon poulet rôti, et allez boire quelques pintes en terrasse. Les bars qui font le tour de la place ont l’habitude : ils vous laisseront manger sans rechigner. Quand vous mordrez dans une bonne cuisse bien dégoulinante de sauce et que vous admirez au loin le grouillement de la foule, pensez à moi.

5. Aller boire plein de bières et tituber sur les pavés du Vieux-Lille

Bon, je ne vous ferai pas le coup de « c’était mieux avant », mais c’est vrai qu’un paquet de nos bars préférés ont fermé depuis. Ce sont peut-être les bas prix pratiqués qui expliquent leurs fermetures administratives. M’enfin, il reste quelques excellentes adresses bon plan où aller se lustrer le gosier.

La Capsule en fait partie. Nommé 23e meilleur bar à bière au monde (apparemment, c’est une excellente place), La Capsule (rue des 3 Molettes) est cet endroit par lequel il vous faudra absolument transiter si, comme moi, vous pensez que bien connaître une ville passe forcément par goûter les cuvées de houblon locales. Avec son très grand choix de bières et son gérant toujours prompt à vous renseigner, vous passerez forcément une excellente soirée.

lille la capsule

Si vous cherchez un joli endroit où vous poser, ne manquez pas la terrasse de L’Imaginaire. De l’extérieur, ce bistrot situé à l’entrée de la rue de la Monnaie ne paye pas de mine. Mais traversez les 2 salles et vous vous retrouverez au fond du bar, nez à nez avec l’église de la Treille. Une petite terrasse à l’ombre de mignons arbustes défraîchis vous attend. C’est absolument adorable, et c’est encore mieux en fin de journée, quand il fait beau et qu’on a déjà passé l’après-midi à battre le pavé.

Côté Grand-Place, il y a aussi La Voûte. Plutôt exigu (il est construit tout en hauteur), ce café à l’ambiance un peu rustique offre une vue assez inédite de la place. Essayez de vous poser au premier étage, près de la fenêtre – vous verrez.

En un peu plus de 5 trucs, il y a de quoi faire à Lille !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Taina.
    Taina., Le 6 décembre 2012 à 9h17

    D'accord, je retiens alors, merci! ;)

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)