Le mec de la tombe d’à côté, Katarina Mazetti

Katarina Mazetti. Vous allez me dire, mais qui ça peut bien être ? Avant de lire ce livre, je ne la connaissais pas du tout, et étant de nature curieuse, j’ai décidé de me lancer dans l’inconnu, sans savoir à quoi m’attendre, sans conseils, sans critiques, juste parce qu’en me promenant dans cette allée un […]

Katarina Mazetti. Vous allez me dire, mais qui ça peut bien être ? Avant de lire ce livre, je ne la connaissais pas du tout, et étant de nature curieuse, j’ai décidé de me lancer dans l’inconnu, sans savoir à quoi m’attendre, sans conseils, sans critiques, juste parce qu’en me promenant dans cette allée un jour, j’ai trouvé la couverture mignonne et originale. C’est comme ça que je marche, je ne me fie pas toujours aux critiques, à ce que mes amis m’ont dit, ou au succès d’un livre pour le lire, je me fie beaucoup à la couverture. Et cette couverture là, représentait une jeune fille en robe à carreaux bleu, un peu printanière, qui tenait un joli cœur rouge dans sa main, son cœur à elle.

Ce livre, c’est bien entendu Le mec de la tombe d’à coté. Rien que le titre, déjà, nous transporte dans une histoire un peu loufoque et glauque par moment, tellement pas commune mais tellement drôle.

le mec de la tombe d'à côté

C’est l’histoire de deux êtres, venant de milieux complètement opposés, de caractères totalement incompatibles, qui tombent amoureux. Désirée, une bibliothécaire mangeuse de livres et de cultures, citadines dans l’âme, tendance et vivant dans un appartement en centre ville, se rend tous les jours au cimetière sur la tombe de son amoureux qui l’a laissée tomber en passant de l’autre coté du monde. Et chaque jour, elle croise le même type, un gaillard habillé en paysan, sentant le foin et la sueur à plein nez, Benny, qui se rend, lui, sur la tombe de sa défunte mère pour qui il a tout abandonner jusqu’à ces études. Désirée n’aime pas trop Benny, et sa pierre tombale un peu trop décorée et folichonne à son goût, et Benny n’aime pas Désirée et son air hautain, sa stèle toute morne, qu’elle ne décore jamais ni de fleurs ni de photos. Puis, un jour, la curiosité prend le dessus, et chacun d’eux commence à se poser des questions sur l’autre, quand soudain, un sourire d’enfant qui vient d’avoir une glace se dessine sur leur deux visages, et c’est là que commence leur aventure. Un amour de gosses, plein de naïveté et de moments de gêne, de couleurs, de ridicule, mais aussi de la virilité, de la passion fougueuse et destructrice. Benny vit dans une ferme pleine de vaches et de point de croix faits par sa mère, de tapisseries à fleurs et de viande à gogo, de boue et de paille, de bottes en caoutchouc et de campagne perdue. Désirée, elle, vit dans un appartement tout blanc, rempli de livres, de films, en plein centre, plein de vie et tendance. Ces deux là ne sont pas fait pour s’aimer et pourtant, ils tombent fou amoureux l’un de l’autre. L’originalité de ce livre, sont la répartition des chapitres. En effet, le premier chapitre se passe dans les pensées de Désirée, on voit le monde à travers son avis, son opinion, sa vision. Le second chapitre, lui, se passe dans la tête de Benny. Et l’on peut dire qu’ils ne sont pas tous seuls dans leur tête, ces deux-là, de pensées bizarres à des réflexions contradictoires, on ne sait plus où donner de la tête, et les personnages non plus.

Ce livre est un concentré d’humour, de tragédie, de cynisme et de pensées dérangées. Il nous donne le sourire, il nous rend fou, il nous donne envie d’aller au cimetière y rencontrer un beau mâle, et il arrive aussi à nous faire prendre en pitié les personnages. En particulier Benny, le paysan au grand cœur, qui nous fait un peu penser à Pascal, de l’amour est dans le pré.

> Référence : Le mec de la tombe d’à côté, Katarina Mazetti

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ririe
    Ririe, Le 10 octobre 2010 à 15h49

    C'est assez amusant de voir que je ne suis pas la seule à acheter un livre souvent parce que la couverture m'attire. Et si je n''en trouve pas un qui me plait, alors à ce moment je me fie aux conseils de mes amis qui apprécient en général les mêmes livres que moi.

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)