Zazie en concert (Zenith de Lille)

Certains jours peuvent nous paraître creux et plats. Pour moi, ce sont les dimanches. Le dimanche 11 septembre aurait pu être l’un de ceux-là si le concert de Zazie auquel j’ai assisté n’avait pas égayé ma soirée. Petit retour sur cette journée … 15 heures, arrivée avec une amie devant le Zénith de Lille, où […]

Certains jours peuvent nous paraître creux et plats. Pour moi, ce sont les dimanches. Le dimanche 11 septembre aurait pu être l’un de ceux-là si le concert de Zazie auquel j’ai assisté n’avait pas égayé ma soirée. Petit retour sur cette journée …

15 heures, arrivée avec une amie devant le Zénith de Lille, où sont déjà affalés par terre une cinquantaine de personnes. Bien placées dans la file, nous attendons en voyant peu à peu une foule de fan arriver. J’en profite pour apprendre quelques chansons à mon amie qui connaît à peine Zazie. Je prends aussi le temps d’admirer un type qui bosse pour la salle placer les bannières Europe 2 aux quatre coins de la file (faut bien s’occuper). Vers 18 heures, on nous fait entrer et nous nous dirigeons vers les gradins – faut pas pousser, après avoir passé quelques heures debout on allait pas aller dans la fosse ;) – Encore une heure et le concert commencera. Très vite, la fosse lance le mouvement avec des holà et les applaudissement fusent …

Peu après 19 heures, la lumière baisse, la voix de Zazie annonce en première partie Vincent Baguian et Clarika. Honneur à Vincent Baguian, qui entame 4 chansons aux textes particulièrement cyniques avant de passer le relais à Clarika, qui est décidément complètement hystérique. Une première partie réussie (un peu déçue tout de même que Clarika n’ait pas chanté  beau comme garçon) qui se termine par un cadeau pour Zazie : un duo sur Ca s’peut pas. Applaudissements, le public aussi bien dans la fosse que dans les gradins a l’air motivé. La lumière se rallume. La plupart des spectateurs ont les yeux rivée sur le haut de la salle, espèrant sans doute voir Zazie se préparer.

Extinction des feux pour la seconde fois, cette fois c’est bien ça. Le public s’embrase … la mélodie de J’aime, J’aime pas retentit, la silhouette de Zazie apparaît derrière le rideau blanc. Il tombe et Zazie se rapproche doucement du sol.

A peine les pieds (nus) sur scène, vêtue d’une petite robe blanche minimaliste, changement de ton avec Toc Toc Toc. Zazie a l’air en forme, le public est debout et chante/danse avec elle. Pour une première chanson, y’a pas à dire, elle déménage.

S’en suit Tout le monde, puis La Dolce Vita. Zazie s’adresse pour la première fois au public, elle se marre, vraiment à l’aise, et nous sort que ses musiciens sont en play-back parce que ce qui est important dans la musique, c’est la danse. Le public se marre, bien évidemment.
Homme sweet homme superbe, suivi de Excuse moi, sur lequel la belle ne se gêne pas pour danser n’importe comment. Moment de calme avec Lola majeure.

Un inédit plutôt pas mal, Faire la musique (même si sans connaître les paroles, c’était moins drôle) suivi de Oui. Zazie plaisante avec le public, pique des fous-rires, et décide de chanter Maniac. Le public est debout, à la limite de l’hystérie (franchement je pensais que ce serait plus calme, un concert de Zazie :p). Elle nous présente ses musiciens et tout le bordel en plaisantant bien entendu, avant d’entonner un Cyber explosif. Rue de la paix et Un point c’est toi ne reposent pas le public, décidément on bouge beaucoup à ce concert.

Zazie quitte la scène avec ses musiciens …. Le public la rappelle et l’on commence à entendre le début de J’arrive avant de la voir remonter sur scène, superbe interprétation. Adam et Yves enflamme à nouveau le public.

Le ton change radicalement avec Larsen en version acoustique, un moment assez intimiste très appréciable, surtout pour cette chanson. Zazie et les musiciens repartent de la scène et vient le moment du rappel où La belle et tous ceux qui l’accompagnent arrivent à la file en bottes jaunes, chantonnant un Zen avec le public. Retour hors de la scène.

Un type dans la fosse lance un On est pas fatigués !, tout le monde suit ^^ et Zazie revient sur scène en relançant un On est pas fatigués. Elle s’arrête et nous dit que le concert part en eau de boudin, qu’on est dimanche soir et qu’il faudrait penser à aller se coucher avant de rappeler ses musiciens pour un dernier Toc Toc toc « brut de pomme » … le temps qu’ils réacordent leurs instruments, Zazie chante avec nous A la claire fontaineet pour les couplets, on est pas dans la merde »), Une souris verte et Mon ptit quinquin – mdr. Un regard vers ses musiciens, c’est bon, tout est en ordre et Toc toc toc version n’importe quoi commence. Magique, époustouflant. Elle nous remercie une dernière fois et sort de scène.

Un superbe concert où l’on danse, chante et rit (beaucoup). Zazie est vraiment très proche de son public, je m’y attendais mais pas à ce point. Je pourrais aussi vous raconter que Zazie a sauté dans la public à un moment donné, chose qu’elle n’a pas fait dans les autres concerts de la tournée – vu la tête des garde du corps, c’était pas prévu huhu – ou encore la tête qu’elle a fait quand une personne dans la fosse lui a jeté un caleçon pendant une chanson. Mais le mieux reste encore d’y assister ;) Mon amie qui connaissait juste quelques chansons a adoré et moi je suis retombée sur mon siège complétement crevée mais heureuse.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire