La première collection Alexander McQueen, sans McQueen

Depuis la disparition du couturier en février dernier, c’est Sarah Burton, son ancienne assistante et bras droit, qui a hérité de la lourde tâche de reprendre les rênes de la maison McQueen. Si la dernière collection – Automne Hiver 2010 2011 – pouvait encore se targuer de présenter les toutes dernières créations made by Alexander […]

Depuis la disparition du couturier en février dernier, c’est Sarah Burton, son ancienne assistante et bras droit, qui a hérité de la lourde tâche de reprendre les rênes de la maison McQueen. Si la dernière collection – Automne Hiver 2010 2011 – pouvait encore se targuer de présenter les toutes dernières créations made by Alexander himself, celle que l’on a vu défiler avant-hier à Paris est la première à avoir été entièrement réalisée par la nouvelle directrice artistique. Autant dire que Sarah Burton était attendue au tournant.

Et à première vue, il semble qu’elle soit restée très proche de l’univers d’Alexander qui ne renierait pas les robes imprimés papillons kaléidoscopiques, ni les formes carapaces déployées et hyper-structurées autour du corps et encore moins ces masses vaporeuses en crêpe de soie et lavis dégradé.

On sent une certaine continuité par rapport au dernier travail du créateur sur l’automne hiver, dans la mesure où la feuille, la plume et les dorures rythment le défilé. On retrouve également des jeux de tissages et de brocart, omniprésents sur la précédente collection.

McQueen printemps été 2011 Sarah Burton

McQueen printemps été 2011 Sarah Burton

Que penses-tu toi de cette collection ? Tu penses que Sarah a su réinvestir la McQueen’s touch ou au contraire tu es déçue, et pourquoi ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • !Mamzelle Swing!
    !Mamzelle Swing!, Le 11 octobre 2010 à 15h43

    Haunts;1788728
    J'ai été un poil déçu, voir même assez déçu en faite.
    J'ai toujours été un fan inconditionnel de McQueen, tout ce qu'il faisait était phénoménal, toujours à se réinventer.

    Donc là, déjà elle reprend pleins d'éléments de tous ses défilés sans vraiment apporter un truc nouveau vous voyez. On a pas un renouveau énorme comme il aimait le faire chaque saison. Et en plus, le tout est pas hyper cohérent au sein d'une même collection: tenues style militaires avec robes pagan...
    Après, elle enlève ce qui était, je crois, la touche la plus admirable de McQueen: La perfection. Ce qui caractérisait McQueen c'était des tenues étudiées au millimètre près, des structures improbables tenues on ne sait pas comment mais parfaitement réalisées. Ici, j'ai trouvé les lignes un peu moins irréprochables, certaines robes ne tombaient pas droites et semblaient ne pas parfaitement aller aux modèles. Je dis pas qu'elles étaient mal réalisées mais on voit clairement la différence.

    De même avec les cheveux qui sont encore un gros point noir. L'idée de départ de faire un truc inspiré pagan et médiéval comme ça c'est génial mais ça allait pas à toutes les tenues. Surtout celles qui ont des détails au col ou aux épaules. Et pareil, avec Alexander c'était pas un cheveu qui dépasse de sa place d'origine, ici les coiffures étaient un peu moins irréprochables.
    Y avait aussi des imprimés un peu trop lourds j'ai trouvé.

    Enfin bref, ça fait même pas un an qu'il est mort et j'arrive toujours pas à m'en remettre. Il était clairement un artiste, un visionnaire et personne pourra jamais l'égaler. RIP
    J'ai relu 2 fois ton commentaire et regardé une 5eme fois le défilé avant de répondre.
    Je suis d'accord avec toi sur certains points,il est vrai qu'Alexander Mc Queen était connu pour ses créations,excentriques,remarquables,très artistiques et bourrées de détails,là je suis d'accord,tout ces éléments n'étaient pas forcément visibles.
    Mais en regardant les robes je n'ai vu aucunes erreurs de coupe,sachant que pour arriver à en voir,sur une photographie,d'un mannequin en mouvement,qui je pense marche vite(au rythme de la musique très souvent) il faut quand même avoir un oeil très affuté.Même le mien,qui a 4 années de couture derrière lui n'arriverais pas à voir autant de défauts^^,ce genre de détails il vaut mieux les étudier lorsque l'on à les robes en face des yeux.

    Selon moi cette collection était une sorte d'étape,de deuil et d'hommage.

    Etape pour la créatrice,qui en quelque sorte débarque,elle doit faire face à une critique qui va être difficile à convaincre et peu être dure,de part l'importance qu'à cette collection.Mais pour moi c'est une personne courageuse,parce qu'elle aurait pu dire "non je ne veux pas reprendre le flambeau",et quel flambeau!Ce n'est pas qu'une direction artistique qu'elle reprends c'est avant tout un univers artistique particulier,indescriptible je dirais complexe,très personnel,ce qui en fat un travail quasi impossible à reproduire,car pour la plupart de ses collections,il s'inspirait beaucoup,de ses peurs,ses angoisses,sa vie tout ce qui l'intriguait autour de lui,donc ce n'est pas forcément une question de coupe et d'expérience en matière de couture,c'est surtout la question de savoir est ce que je le connais assez pour créer une collection qui lui ressemble et qu'il aurait été capable de faire.

    Cette collection est aussi un deuil et la fois un hommage,je suis d'accord sur le fait qu'il a une sorte de déjà vu lorsque l'on regarde certains modèles,et que l'on atteint pas cette sorte de perfection qu'il nous donnait.Mais Sarah Burton,nous montre qu'elle est capable de nous reproduire son style,mais qu'elle ne le fera pas indéfiniment.
    Au fil des saison les collections ressembleront toujours à Alexander Mc Queen et à sa visions de la femme et de la Mode,mais avec cette petite touche qui nous fera comprendre qu'il y a une autre inspiration,une autre personne derrière ce travail,mais toujours avec la même âme et la même passion qu'il avait.​

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)