Kristen Stewart fait la gueule pour le parfum Balenciaga

Après Sur la Route et Blanche-Neige, voilà Kristen Stewart dans un nouveau rôle pour Balenciaga : celui de l'étrange égérie.

La nouvelle était tombée en janvier : Kristen Stewart, l’actrice frigo bankable d’Hollywood allait devenir la nouvelle égérie de Balenciaga. Le monde était donc préparé au choc visuel qui vient de lui tomber dessus : Kristen qui fait le poireau la belle plante pour le nouveau parfum Florabotanica de Balenciaga. La photo est signée Steven Meisel.

J'ai beau être matinale, j'ai mal.

Au programme du spectacle : sur un fond de fleurs exotiques mi-Livre de la Jungle mi-rideau de grand-mère, Kristen tape la pose à côté d’un flacon de parfum XXL, en mode lascar de banlieue, mains dans les poches et jambes écartées, toute de Balenciaga vêtue. Premier constat : l’actrice est d’une symétrie et d’une immobilité qui respirent le naturel. Avec un tel potentiel, je donne moins d’un mois à Kristen pour devenir un mème aussi glorieux que celui de notre national président. Quand Nicolas Ghesquière, le directeur artistique de Balenciaga déclare : « Quand j’ai pensé à ce parfum, j’ai pensé que Kristen serait la beauté parfaite pour le représenter », j’ai envie de lui dire d’arrêter de fumer les fleurs de la pub.

Second problème : l’expression de Kristen. Les yeux vagues, le nez tendu, la bouche mi-intriguée mi-dédaigneuse, l’actrice n’a pas l’air heureuse. Trois hypothèses à cette expression pour le moins surprenante.

  • En fait de fleurs des champs, Florabotanica sent le sapin. Kristen est en apnée sous quatre couches de CO2.
  • Kristen revient d’un voyage en Tunisie et elle a la tourista. Elle s’accroche donc aux muscles de son coccyx avec le désespoir du panda sur son bambou.
  • Kristen a mangé un yaourt moisi avant de faire la photo, les bactéries sont actives à l’intérieur, et ça se voit à l’extérieur.

Le meilleur dans l’histoire restant le commentaire que fait l’actrice au magazine WWD, qui a eu le cran de l’interviewer pour l’occasion (je sais pas vous mais ça me ferait flipper d’interroger une nana qui te regarde comme un cloporte quand tu lui parles) :

« Ce parfum est très vivant. En tant que jeune femme qui le porte, je trouve qu’il nous projette à un autre niveau. « 

MAIS OUI BIEN SÛR. C’est le parfum, qui est vivant, pas Kristen. Tout s’explique. Le teint d’endive, la moue de saumon congelé, et la pose de jambes-qui-prennent-racine. Les méchants vilains pas beaux qui ne vivent pas chez Disney et les groupies enamourées de Robeeeert Pattison ont souvent reproché à Kristen Stewart d’être coincée du colon et mono-expressive. Malheureusement, ce n’est pas cette pub florissante qui va les faire changer d’avis, bien au contraire. Devant la moue crispée de Kristen, j’ai très envie de lui conseiller un autre type de plantes.

C'est beau, c'est bio, c'est cadeau.

En 2010, Elise se demandait si Kristen Stewart avait un avenir au cinéma. En 2012, Kristen a probablement une carrière à poursuivre dans le mannequinat maxillo-facial.
Et toi, t’en penses quoi ? Prête à te laisser conter fleurette par les beaux yeux de chacal empaillé de Kristen ou pas du tout ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 60 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mambomeplease
    Mambomeplease, Le 5 novembre 2012 à 19h23

    J'ai comme l'impression que Kristen n'a pas appris la leçon "fondamentale", la base de son genre, qui est forcément féminin.

    Un joli sourire, un noeud-noeud dans les cheveux (brillants et bien lisses), une pose à forte connotation sexuelle ou de gamine (genre "chuis trop mignonne/douce/docile/lisse hihi !").

    Bref...

    Ce post ainsi que de nombreux commentaires m'ont franchement écoeurée et me mettent mal à l'aise...

    :stare:

Lire l'intégralité des 60 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)