Kiskeya te parle de vergetures et de nudité dans Cher Corps

Dans Cher Corps, Kiskeya t'explique comment elle a appris à aimer ce qui la complexait. Tout ça avec énergie et bonne humeur.

kiskeya cher corps

Kiskeya raconte devant la caméra de Léa Bordier et avec humour, son parcours qui l’a amenée à s’approprier son corps et à le mettre en valeur pour mieux l’aimer.

Vergetures, cheveux, poids, poil : Kiskeya les aime

Kiskeya explique du haut de ses 20 ans,  qu’elle a toujours eu un rapport bienveillant à son corps, malgré les remarques de son entourage. Ça n’a pas été facile car elle n’était pas à l’abri des remarques cinglantes sur son apparence.

Cependant la jeune fille avait un problème avec ses cheveux africains crépus qui ne ressemblaient pas à ceux de ses copines blanches.

Très tôt Kiskeya a décidé de ne plus essayer de se conformer aux canons de beauté pour créer son propre style, son identité originale.

Cette prise de conscience et ce lâcher prise lui ont permis de s’accepter et notamment d’accepter ses cheveux.

Elle raconte avec humour des situations cocasses, pas mal de raté en termes de soins capillaires, mais la jeune fille a laissé son afro fleurir, viser la lune mais toujours le point levé. Oui j’ai cité Amel Bent, même pas honte.

Elle évoque avec émotion, les paroles de sa demi-soeur et son regard émerveillé qui lui ont permis de surmonter un autre complexe: ses vergetures, car elle le dit :

« C’est bizarre comme un regard d’enfant peut guérir l’âme en fait, ça peut guérir. »

Et aujourd’hui Kiskeya s’est appropriée ce corps qu’elle met en scène en tant que modèle nue artistique.

Elle qui avait une vision erronée de son corps, trouve une certaine puissance dans la nudité de ce corps parfaitement imparfait.

Donc elle pose nue, vergetures et poils compris, ou elle ne pose pas !

Pour conclure Kiskeya ne tarit pas d’éloges sur le cercle vertueux de la bienveillance.

J’ai adoré ce témoignage dans lequel je me suis reconnue en partie, notamment sur la question des cheveux, et j’admire la force qu’elle a eu très jeune de déconstruire les injonctions et de faire ce qu’elle veut, tout simplement.

Mais le plus beau, c’est la bonne humeur communicative et l’attitude positive de cette jeune femme à laquelle j’ai envie de faire plein de compliments.

À lire aussi : « Si t’es en colère tout le temps, tu peux pas être bienveillant avec les autres »

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Commentaires
  • GingerBraid
    GingerBraid, Le 10 avril 2018 à 20h32

    Quelqu un avait commenté la vidéo en disant qu il/elle aimerait trop devenir comme Kiskeya en grandissant...mais que Kiskeya était plus jeune XD c est exactement mon sentiment en regardant cette vidéo, j aimerais vraiment avoir cette confiance et cette douceur puissante...quand on est si bien avec soi même, on apporte aussi bcp de bien aux autres :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!