Kate Nash défend les artistes « oubliés », et elle a bien raison !

Par  |  | 3 Commentaires

Kate Nash fait partie d'une liste d'artistes « qui n'existent que dans la tête des millenials britanniques » et explique pourquoi ce genre d'articles est plus nocif qu'autre chose.

Kate Nash défend les artistes « oubliés », et elle a bien raison !

Aujourd’hui, je me fais un petit revival de mes années de lycée et d’université en écoutant l’album Made of Bricks de Kate Nash — il fait partie de mes albums doudou.

Kate Nash a fait partie des artistes qui m’ont aidée à me dire que j’étais bien comme j’étais grâce à son titre Mouthwash dont le message était très positif. Elle y racontait sa vision d’elle-même, sans fard.

And this is my body
And no matter how you try and disable it
Yes I’ll still be here

Je ne vais pas disserter des heures, mais Kate Nash est une artiste que mon petit cœur chérit et à laquelle je suis très attachée. Aujourd’hui, elle me prouve encore une fois qu’elle est sacrément pertinente.

Kate Nash réagit à un article qu’elle juge « inutile »

Ce 24 octobre, elle a vivement réagi sur Twitter à un article écrit par Buzzfeed titré « 33 artistes qui n’existent que dans les mémoires des millenials britanniques ». Ce à quoi elle a répondu :

J’existe encore, au même titre que tous les autres artistes de cette liste !

« C’était la fille mignonne qui portait des robes vintages qu’on voulait toutes être. Peut-être que ces jours-ci, elle porte des pulls larges et des Dr. Martens, mais qui sait ? »

L’article de Buzzfeed est plutôt salé. Le commentaire sous la photo est assez moqueur et mal renseigné, Kate Nash ayant sorti l’EP Agenda en avril dernier et s’étant illustré dans le cast de l’excellente série GLOW.

La chanteuse a fait un long thread sur Twitter pour expliquer qu’il est temps d’arrêter ce genre d’articles qui se moquent ouvertement des artistes.

Avec toutes les discussions et les problèmes sur la santé mentale dans le milieu artistique, je ne pense pas que cette contribution de Buzzfeed ou tout autre média soit utile ou intéressante. Ça pourrait blesser des personnes instables.

De plus, j’ai un souci avec la manière dont l’industrie se débarrasse des artistes. C’est une carrière difficile à tenir, donc je pense que c’est vraiment une discussion importante à avoir. Pas juste pour se moquer des artistes qu’on a laissés tomber ou qui ne sont plus dans les charts.

La plupart des artistes que je connais galèrent et beaucoup ont dû abandonner et « portent des pulls larges et des Dr Martens » et c’est triste parce que putain, l’art, ça compte. Désolée, mais pour moi ce n’est pas une blague.

À tous les artistes indépendants qui portent « des pulls larges et des Dr. Martens », je vous admire. Cette industrie sordide ne rend pas les choses faciles.

À lire aussi : « Pourquoi j’ai été voir un psy ? », racontent Mymy, Maxime Musqua & Clara Kane

Kate Nash tacle les articles qui se moquent des artistes

Elle continue en expliquant pourquoi elle ne laisse pas passer cet énième article — car elle précise que des articles comme ça, elle en voit assez souvent.

La raison pour laquelle je ne peux pas laisser ça passer, c’est qu’aujourd’hui je suis dans une phase de ma vie où je suis heureuse (…) mais il y a eu de nombreux moments ces dix dernières années où je n’ai pas été bien. Mentalement. Financièrement. Émotionnellement. Physiquement.

Et pendant une période de merde, quelque chose comme ça aurait pu sérieusement me détruire. Et peut-être que quelqu’un d’autre dans cette liste est dans une mauvaise passe.

À lire aussi : J’ai appris à prendre soin de ma santé mentale, et à ne plus en avoir honte

Elle conclut en disant à quel point ça demande de l’énergie et de la volonté de travailler dans le milieu artistique quand ça ne fonctionne pas trop :

Il y a tout ce tabou autour de l’échec et des difficultés dont on ne parle jamais parce que c’est si embarrassant. Arrêtons les conneries !

Ce n’est pas grave de ne pas être toujours sous les projecteurs, ou que les choses aillent de travers. Pour TOUT LE MONDE dans TOUS LES JOBS.

Je ne prends pas ce sujet à la légère parce que j’ai moi-même été à deux doigts d’arrêter la musique avant. (…) Je serais heureuse de parler avec quiconque de mes échecs et de mes problèmes dans cette industrie, sans honte.

Je suis fière de mon travail et de la manière dont j’ai affronté les difficultés.

Et si tu es quelqu’un qui est prêt à baisser les bras, j’espère que tu trouveras du réconfort en sachant que tout le monde traverse des mauvaises passes. Ne renonce jamais, tu es plus fort que ce que tu penses.

Pourquoi cette tirade de Kate Nash m’interpelle ?

Ce long commentaire de Kate Nash m’a interpellée, au-delà de l’aspect psychologique qu’elle évoque. C’est indéniable, beaucoup d’artistes se sont ouverts sur leur santé mentale ces derniers temps : de Selena Gomez à Michelle Williams (Destiny’s Child) en passant Kid Cudi ou Jay-Z.

Je pense que c’est une préoccupation qui ne touche pas que les médias. On a tendance à oublier que les artistes et les personnes publiques peuvent nous lire quand on déverse notre bile gratuitement sur les réseaux sociaux.

On l’a vu avec les Mean Tweets ou simplement les nombreuses histoires de stars qui répondent aux commentaires haineux qu’elles reçoivent : ce sont des gens comme toi et moi.

Ce n’est pas parce qu’elles sont exposées, qu’elles doivent nécessairement se prendre des torrents d’insultes et de moqueries sur le coin de la gueule.

Et si on partageait plutôt de l’amour, du kif sur nos réseaux sociaux (et dans la vie, au-delà de nos écrans) ?

Pour conclure cet article, je pense que ce titre de Kate Nash est le plus approprié. Si on arrêtait de se comporter comme des dickheads ?

« Why you being a dickhead for? Stop being a dickhead. »

À lire aussi : Quand Chris Pratt répond aux indélicats qui critiquent son physique

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Louise Pétrouchka

Louise était presque chauve jusqu’à ses deux ans. C’est peut-être pour ça que Fab a accepté de l’embaucher. Sinon, elle s’occupe des podcasts et elle est beaucoup trop enthousiaste quand il s’agit de musique.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Pawline
    Pawline, Le 26 octobre 2017 à 11h14

    Cette attitude me donne une raison supplémentaire d'aimer Kate Nash d'amour! <3 j'adhère puissance 10 000 à ses propos. Et je promets d'arrêter de me moquer de Michèle Torr, de Claude Barzotti, de Nicole Croisille, de François Valéry et même de Régine (ça fait beaucoup de monde :cretin:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!