Je suis introvertie, mais pas malheureuse, promis !

Parce que Naya est introvertie, elle doit sans arrêt se justifier auprès de ceux qui sont persuadés qu'elle est malheureuse. Elle tenait à dire qu'elle n'était pas triste, pas méchante et encore moins inintéressante.

Je suis introvertie, mais pas malheureuse, promis !

« Oui, ça va ! »

C’est l’une des phrases que j’ai le plus dite dans ma vie.

On me demande sans arrêt si tout va bien, si je ne suis pas triste, mais toujours d’une manière bienveillante. Il parait que j’ai l’air malheureuse sans arrêt. Je ne le suis pas ! C’est vraiment une bonne chose que les gens s’en inquiètent, mais à force de me demander si je vais bien, d’insister à dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas, certaines personnes vont finir par m’en persuader…

À lire aussi : Je suis introvertie, et alors ?

Ils s’interrogent sur le fait que je traîne seule, que j’ai l’air souvent pensive et dans mon monde. Je me suis souvent pris des remarques sur le fait que je ne riais pas assez, que je ne parlais pas assez, que je n’étais pas assez avec les autres …

cristina yang

Je suis en train de rire, ça ne se voit juste pas de l’extérieur

J’ai voulu écrire pour dire à tous ceux qui pensent que mon caractère est une chose qui va s’arranger, et que je vais « finir par m’en sortir avec un travail sur moi même » que non, je suis heureuse comme je suis, que je suis épanouie, et que je n’ai ni le besoin de changer, ni besoin de votre compassion. 

Être introvertie n’est pas une maladie !

Depuis que je suis petite, je suis très silencieuse et calme. J’aime observer les gens, et rire de loin aux blagues qui se font. J’aime être seule, c’est un vrai plaisir pour moi de rester chez moi et d’écouter de la musique. Je me laisse approcher quand l’envie m’en prend, quand mon entourage me manque. J’ai besoin de ça, de rester sans les autres, souvent, pendant de longues périodes. J’aime aussi sortir seule pour faire un tas de trucs.

À lire aussi : Ces choses qu’il est mal vu… d’aimer

Mon entourage a toujours vu ce trait de caractère comme un handicap, une chose qui allait s’arranger avec le temps. J’ai envie de leur dire non, rien ne « s’arrangera » parce que tout va bien pour moi. On me parle parfois de personnes comme moi qui ont finalement su dépasser leurs limites pour enfin vivre en société « normalement ». Imaginez mon désarroi face à ceux qui me disent que ma manière de kiffer la vie est la mauvaise ! Comment leur expliquer que mon bien-être se traduit d’une manière tout à fait différente de la leur ?

yay

Être introverti est différent d’être timide, il y a des personnes introverties qui ne sont pas du tout timides. Moi je suis les deux. Ma timidité, je lutte contre elle, et je m’en suis presque totalement débarrassé aujourd’hui. Mais je serai introvertie toute ma vie, parce que j’aime l’être et que je ne vais jamais me forcer à être tout le temps proche des autres, à rire et à parler plus souvent juste pour rentrer dans une norme établie par la société.

À lire aussi : Comment j’ai vaincu ma timidité en trois étapes

Je suis introvertie mais je ne suis pas méchante

Contrairement à ceux qui me pensent malheureuse, il y en a qui sont persuadés que je suis méchante. Quand ils apprennent à me connaitre, j’ai souvent le droit à ce genre de réfléxion :

 « Eh mais tu es cool en fait, t’avais tellement l’air méchante au début ! »

J’ai toujours été très amusée par ce genre de commentaires, parce qu’au contraire, je crois être un individu bien trop gentil (le genre de personne à ramener des chats chez moi pour les nourrir, à pleurer quand des lectrices de madmoiZelle me reconnaissent dans la rue et me disent merci, à remercier ma coiffeuse même quand elle foire ma coupe de cheveux, à vouloir donner mon code de carte de crédit à un mec qui dit être pauvre sur Internet).

shut up

On me dit souvent que j’ai un regard qui tue, une expression qui dit « ne m’embête pas ou je vais te casser la mâchoire ». En réalité, je pense avoir développé ce langage corporel inconsciemment, pour me protéger, justement parce que je suis trop gentille et hypersensible. Je ne suis pas froide, j’en ai seulement l’air. D’ailleurs, mon regard de Terminator laisse souvent place à un sourire quand on s’approche de moi. En réalité, je crois que je suis un chat !

À lire aussi : La « bitchy resting face », cette capacité à faire la gueule… sans le vouloir

Je ne suis pas muette et j’ai des choses à dire

J’ai beaucoup de caractère. On m’a souvent dit que j’avais une répartie d’enfer. En effet, je n’ai jamais eu peur de dire ce que je pense. Je me suis parfois lancée dans des projets un peu fous qui ont suscité l’étonnement de ma famille et de mes amis. J’aime dépasser mes limites et sortir de ma zone de confort. Certaines personnes de mon entourage ne comprennent pas vraiment que quelqu’un d’aussi calme que moi puisse se lancer dans des projets aussi originaux et osés.

Ces personnes pensent souvent qu’être introvertie revient à ne pas avoir de personnalité, à être vide, à n’avoir rien d’intéressant à dire. Alors, lorsque je me mets à argumenter d’une manière passionnée dans un débat, que je commence à parler sans m’arrêter sur un sujet intéressant, certaines personnes s’en étonnent. J’aime voir les regards ébahis de ceux qui se rendent compte que oui, je parle, et oui, je dis parfois des choses cools. J’aime encore plus la réaction de ceux qui comprennent, que si je ne parle pas sans arrêt, c’est que je n’en ai pas envie, tout simplement !

À lire aussi : Prendre la parole en public, ça s’apprend — Conseils & astuces

À tous ceux qui me jugent un peu trop vite, sachez que votre manière de vivre n’est pas la mienne. Vous pouvez me répéter que je suis bizarre, soit, si c’est le mot que vous utilisez pour appeler les personnes différentes de vous, je l’accepte.

being weird

À tous ceux qui s’inquiètent pour moi, ne vous en faites pas, je vais bien. Merci de vouloir mon bonheur. Sachez que le mieux que vous puissiez faire pour me rendre heureuse, c’est de m’accepter comme je suis !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pepitozcrokett
    Pepitozcrokett, Le 23 juillet 2015 à 14h39

    Anera
    @Pepitozcrokett Je pense que si la société n'impose pas forcément ce modèle d'extraversion, elle le favorise largement. Combien de fois on m'a dit qu'il fallait que je vois des gens souvent (et pour tes interlocuteurs, voir des gens, c'est tous les jours et à toute heure de la journée), que je m'exprime ("Tu le vois mon regard noir ? C'est ma manière de m'exprimer") et que je participe, que je parle plus. Et si je ne le fais pas, on me pose des questions, on s'inquiète. Alors que ça fait des années que je suis comme ça, depuis le début, mais non, il y a forcément quelque chose qui ne va pas.

    Pour détailler un peu, mes cours de communication ne m'ont pas fait que du bien. (qu'est-ce que je foutais là ? :lol:) Et ce ne sont pas les seuls, la participation orale était mise à l'honneur, quel que soit le cursus que j'ai suivi. Pareil pour les soirées avec des amis ou des connaissances. Et pendant mes stages, si on aimait bien que je pose beaucoup de questions, que je m'intéresse, il fallait aussi que je "m'impose". Qu'est-ce que ça veut dire ? Parler pour ne rien dire ? Dire le premier truc qui me passe par la tête ? Ce n'est absolument pas mon genre et même si je conçois qu'on peut faire des efforts (j'en ai fait), vient un moment où on coince. Et ce décalage de ma personnalité, on me l'a toujours fait ressentir, on me l'a toujours signifié comme étant anormal. Être introverti n'est pas considéré comme étant "sain" pour la majorité des gens.

    Après, je suis d'accord avec l'injonction au sourire tout le temps, même s'il y a des chances que ça touche plus les introvertis.

    Tous à fait et ce qu'on dit toutes les deux ne se contredit pas. Les êtres atrabilaires font rarement des cabrioles au milieu de la salle de réunion. L'introverti, cet être sombre...

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)