Interview de Kesmo (Booty Call Records)

Kesmo est un DJ qui fait partie du label Booty Call Records. En janvier dernier, il mixait à la soirée Shake Dat Ass. MadmoiZelle en a profité pour l’intercepter dans les exigus backstages du Nouveau Casino, pour lui poser quelques petites questions. L’échange sera bref et assez inconfortable (va donc interroger quelqu’un dans le brouhaha […]

Interview de Kesmo (Booty Call Records)

Kesmo est un DJ qui fait partie du label Booty Call Records. En janvier dernier, il mixait à la soirée Shake Dat Ass. MadmoiZelle en a profité pour l’intercepter dans les exigus backstages du Nouveau Casino, pour lui poser quelques petites questions. L’échange sera bref et assez inconfortable (va donc interroger quelqu’un dans le brouhaha d’une salle où tout le monde se saoule à la bière), mais Kesmo est un mec comme on les aime : du haut de la grande tige qui lui sert de corps, un sourire est toujours perché.

Immersion, le temps d’un petit chitchat, dans l’univers d’un DJ, que les plus chouilleuses d’entre-vous apprécieront.


MadmoiZelle : Salut Kesmo, ton vrai background c’est le hip-hop, puisque tu as commencé par le scratch. Parle nous-en.

Kesmo : J’ai d’abord commencé par le scratch. Puis, j’ai eu un groupe de rap et je suis rentré dans un collectif de DJs, « Official Dj’s ». En fait, j’ai commencé à être à fond sur le hip-hop dans les années 98/97.

Ouais. Tiens j’y pense, Marvy (ndlr : artiste du même label) dit avoir été de la scène graffiti vandale parisienne …

Ouais. Il a toujours été en connexion avec le milieu du hip-hop, en général.

Tu dis que c’est Boy in Da Corner de Dizzee Rascal, qui a marqué un tournant dans tes influences.

Oui, et j’ai commencé à écouter plus de sonorités électroniques, que j’aimais en fait depuis le début puisque le scratch m’avait déjà ouvert à ça.  Plus de grime, de Ghetto tech, de baltimore, de crunk, et tout ça. Et puis j’ai fait des mixtapes hip-hop de plus en plus dancefloor. Jusqu’à arriver à la où j’en suis aujourd’hui.

En fait, Bobmo, Surkin et tous ces mecs là, ça t’était hyper étranger avant de commencer à traîner dans les clubs ?

Oui et non.  Je veux dire qu’à ce moment là, ce ne sont pas ces sons qui me touchaient le plus. Je trouvais le bpm 130 encore trop mou à l’époque. Mais je m’y suis mis petit à petit et désormais, je mixe autant de 130, de 140 que de 160. En fait, à chaque fois, comme une évidence. Mes amours pour de nouveaux goûts musicaux ont toujours été des enchaînements logiques. Mais j’ai pas oublié le Hip-Hop pour autant. Ça reste ma base.

Eh mais t’as remixé Gainsbourg en tropical, Nougaro en baltimore, c’est quoi la prochaine étape?

Ahah, Joe Dassin en Hip-Hop, peut-être ?

Tu habites maintenant Lièges. C’est bien ? Pas trop de bouchons?

Ça défonce. Je kiffe la Belgique. J’ai habité longtemps à Paris, et puis je me suis retrouvé plus ou moins par hasard en Belgique; d’abord à Bruxelles, et puis à Lièges. J’aime la Belgique et la France mais cette petite escapade dans le plat pays ma fait du bien et elle n’est pas prête de s’arrêter. Les gens sont cool ,et surtout ils sont bien déchaînés en soirée. J’aime ça.

Kesmo, je me dois de poser la question pour les filles qui nous lisent : t’as une copine ?

Haha, non.

Abdou (un de ses potes d’enfance, visiblement) qui passe au même moment : il se serre plein de meufs !

Kesmo : Non.

Ouais. Bon, et c’est quoi ton plat préféré ?

Salade vinaigrette, ou plutôt Vinaigrette salade.

T’es un mec sain en fait. Et Kesmo, pourquoi ce blaze ?

C’est tout con. Pour « Smoke ». En verlan.

Ah ouais, pas si sain que ça alors. Tiens sur Facebook, j’ai vu qu’on t’a taggé à « Monsieur Grand », ça m’a fait rire.

Ouais je suis grand. Je suis souvent le plus grand.

Un grand mec monte les escaliers à ce moment là : Mec, on arrête pas de me confondre avec toi lààà!

Livre nous ta playlist du moment.

Wow c’est dur. Je pourrais parler deux heures. Bon, on va dire du Gucci Mane, Highbloo 50cl, Steve Riech « Come out », Congorock « Babylon », Dipset-Hell Rell Feat. Cam’ron- War, The Subs « Mitsubishi » etc.

Merci Kesmo. On se reprend une bière ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire