Vous pouvez envoyer des nudes à Facebook, et c’est pas pour pécho Mark Zuckerberg

Par  |  | 13 Commentaires

Envoyer des nudes à Facebook, le plus grand des réseaux sociaux, c'est une drôle d'idée, non ? Et pourtant...

Vous pouvez envoyer des nudes à Facebook, et c’est pas pour pécho Mark Zuckerberg

Ce matin, une collègue m’a dit, amusée, que Facebook allait proposer à ses utilisateurs et utilisatrices d’envoyer des photos nues au réseau social afin d’éviter que d’autres personnes ne les partagent.

J’ai trouvé la nouvelle un peu étrange et donc probablement fausse…

Que nenni. Il ne s’agit pas d’une fake news, mais bel et bien d’une véritable initiative, co-menée par la division du gouvernement Australien dédiée à la sécurité en ligne, et le groupe Facebook !

Le but est de prévenir la diffusion d’images privées sans le consentement des personnes présentes dessus — d’empêcher, notamment, le revenge porn.

Comment ce système anti-partage de nudes sur Facebook marche ?

Ok, si vous avez encore du mal à comprendre comment ce projet fonctionne (j’étais comme vous quand j’ai commencé à lire sur le sujet), c’est relativement simple

Comme nous l’explique Buzzfeed US, ça ne fonctionne pour l’instant qu’en Australie, et les choses se présentent ainsi :

  • La personne qui a peur qu’une de ses photos soit diffusée à son insu doit remplir un formulaire sur le site du gouvernement australien pour la protection en ligne.
  • La division du gouvernement notifie Facebook de la demande.
  • La personne s’envoie ensuite à elle-même le cliché sur Messenger
  • Facebook identifie l’image via une série de marqueurs, puis invite la personne à supprimer ce message qu’elle s’est envoyée à elle-même
  • Si quelqu’un essaie de partager cette image à l’avenir sur Facebook, Messenger ou Instagram, Facebook la reconnaîtra via les marqueurs et bloquera la publication

Pour information, la technologie utilisée pour reconnaître la photo est automatique et convertit l’image en une sorte de d’empreinte digitale prenant la forme d’une suite de nombres.

En clair, il n’y aura pas un gros fichier répertoriant toutes les nudes envoyées à Facebook.

Jusque là, les utilisateurs et utilisatrices étaient appelées à signaler les images pour les bloquer et empêcher leur partage — donc à agir après publication d’une photo. Là, personne ne pourra la publier !

Envoyer des nudes à Facebook, j’y crois… moyen

Sur le principe, je trouve ça très bien qu’un aussi grand groupe tel que Facebook s’engage et prenne des mesures pour éviter de permettre aux gens de partager des photos sans le consentement des intéressé•es.

Mais… il y a un mais.

Bon, de toute évidence, cette mesure ne marche qu’en cas de revenge porn sur Facebook, Messenger ou Instagram (et pas Twitter, Snapchat, Whatsapp, Skype, MMS, mail…).

Pour aller plus loin, peut-être ai-je trop regardé Black Mirror, mais je ne peux que douter quand un géant d’Internet me propose de lui envoyer les photos que je ne veux ABSOLUMENT PAS voir partagées…

Je me doute bien qu’elles ne seront pas toutes stockées dans un gros dossier (c’est ce qui est affirmé), mais j’avoue avoir peur qu’il en reste une trace quelque part. !

Alors au milieu de tout ça, la seule chose que je me dis, c’est que je vais continuer à faire ce je fais déjà : ne pas prendre de photos de moi nue. Jamais.

À lire aussi : Je poste des photos de moi nue sur Instagram, et ça me fait beaucoup de bien !

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est la rédactrice sexe & société de madmoiZelle.com. Elle aime prévoir plein de choses et puis procrastiner et puis finalement les réaliser, en retard. Bref, c’est une meuf normale, enfin, c’est ce qu’elle suppose…


Tous ses articles

Commentaires
Forum (13) Facebook ()
  • Daenyx
    Daenyx, Le 13 novembre 2017 à 0h33

    Anouk n'a pas dit "Si vous voulez pas voir vos nudes être leak, N'EN PRENEZ PAS.", elle a dit que pour sa part, dans sa vie personnelle, elle préfère continuer de ne pas en prendre. Faut arrêter de se sentir triggered et de détourner les phrases.Vous me faites utiliser le mot "triggered" que je déteste, qui me fait trop penser à tout ces trolls d'internet qui trashtalk 24/7 tout les sujets de sociétés sérieux, mais là j'en trouve pas d'autre. Y'a 0 victim blaming ou slut shaming dans cette article. Elle n'a pas balancé ça comme une vérité absolue à suivre.
    Comme si j'avais dit "Les chocapic, c'est très bon, et ça fait plaisir ! Mais c'est des risques de manger trop sucré. La marque spécial K nous propose une formule spécial pour garder la ligne, mais ça reste que du marketing et j'y crois pas trop. Certains continueront les chocapic, d'autres testeront ces céréales le matin. Pour ma part, j'en resterai à ma salade de fruit et jus d'orange pressé." et que tout le monde venait dans les commentaires me dire "COMMENT CA ?! ON A PLUS LE DROIT DE MANGER CE QU'ON VEUT LE MATIN ?! CEREAL-SHAMING !!"

    En ce qui concerne l'initiative, elle est louable sur le papier, mais moi non plus j'y crois pas des masses. Je suis assez parano et j'aurais également peur que la photo soit intercepté, retrouver. Puis comme dit plus haut, faut pas avoir fait bac+8 ingénierie pour détourner l'empreinte, modifier légèrement la photo et la poster quand même. Puis maintenant que c'est sur buzzfeed etc, les victimes potentielles sont au courant, mais les ex adepte du revenge porn aussi.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!