Par  |  | 1 Commentaire

La peur de paraître superficielle limite souvent ce que les filles s'autorisent dans leur apparence. Manu fait le test de devenir fake... selon les gens fermés d'esprit !

Hey, coucou ! Bienvenue dans cette nouvelle vidéo !

Cette semaine j’ai décidé de me transformer en fille superficielle en m’accordant des petits arrangements esthétiques considérés réservés aux filles « girly ».

Le mot « girly » étant le plus souvent prononcé avec condescendance…

Devenir une meuf superficielle

Il m’est arrivé de m’interdire des petits arrangements capillaires, certains vernis ou certaines expériences esthétiques par peur que les gens me considèrent superficielle.

Mais maintenant c’est fini.

Je pense que c’est cool d’avoir envie de changer de tête pour une occasion ou d’avoir envie d’une jolie manucure chromée de temps et temps. Oui, c’est possible d’aller retoucher ses racines chez le coiffeur ET de cultiver ses qualités humaines !

Il est tout à fait envisageable de se coller des faux-cils avant d’aller soutenir sa thèse sur la place des écrits apocryphes dans l’imagerie chrétienne. Eh oui.

Ça ne fait de personne quelqu’un de fake ou de superficiel. Et puis si ça ne tient qu’à ça, alors soyez aussi fake que vous voulez !

Finalement ce qu’il y a de plus superficiel c’est de présumer de l’intelligence des gens d’après leurs affinités avec la capilloculture ou l’onglerie…

Ne serait-ce pas un mécanisme de sexisme insidieux qui mettrait en opposition les filles « girly » et les filles « sérieuses » alors que toutes ces filles vivent simplement leur vie ?

Je sais pas, je demande.

À ces personnes qui m’ont rendue superficielle

Je tiens d’ailleurs à remercier toutes les personnes qui m’ont permis d’être fake.

Nina et Sarah ont crée leur première société NailPatchMe il y a quelques années puis dans la foulée elles ont monté un premier corner d’onglerie NailXperience dans le grand magasin Citadium à Paris, et un second institut dans le 16e arrondissement.

Merci à Lucilla qui m’a pimpé les ongles ce jour-là !

Falonne, ma coiffeuse favorite, m’a ouvert sa porte et posé une longue chevelure soyeuse comme elle sait si bien le faire. C’est d’ailleurs la perruque dont je parle avec Bilal Hassani dans ma vidéo de la semaine dernière.

Johanna, la créatrice des instituts Cils en Seine à Paris (que madmoiZelle t’avait déjà présenté), m’a gentiment accueillie et laissée entre les mains expertes de Virginie.

Est-ce que tu t’es déjà limitée dans tes envies esthétiques par peur du jugement des autres ? Si non, comment fais-tu pour t’en foutre ?

À lire aussi : J’ai testé pour vous… le CAP esthétique

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Dulsao
    Dulsao, Le 8 novembre 2018 à 23h12

    Ooooh ce sujet là ! Ha ha j'y arrive toujours pas ça... ^^' pourtant j'en lis et j'en vois des vidéos ou des articles qui en parlent... Mais impossible de passer par-dessus il y a toujours la peur ou la petite voix derrière, bien que j'ai bien progressé et que j'ose certaines choses qui pour d'autres semblent trop osées, sur d'autres qui paraissent "normales" je bloque toujours, le vernis par exemple alors que les cheveux ou avoir un maquillage des yeux hyper coloré passe. Par contre face à des personnes proches je n'ose quasiment pas du tout, des inconnus ou ma promo de fac j'ose de plus en plus en m'en moquant, mais des personnes plus proches je bloque. Paradoxal ce sont celles qui me connaissent... Enfin, bref, c'est super d'en parler spécifiquement ! C'est plutôt rare étrangement de trouver des trucs spécifiquement sur ce problème....

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!