Doubt T1, par Yoshiki Tonogai

[J.A.C.K.] le confirmera, les japonais sont plutôt du genre très doués quand il s’agit de te faire flipper. Et celà, autant au cinéma, que dans certains mangas. Il y a bien sûr Junji Ito, maître incontesté du manga d’horreur (personnellement, au bout de quelques pages je tiens plus), mais d’autres comme Tajima et Otsuka (auteurs […]

Doubt T1, par Yoshiki Tonogai

[J.A.C.K.] le confirmera, les japonais sont plutôt du genre très doués quand il s’agit de te faire flipper. Et celà, autant au cinéma, que dans certains mangas. Il y a bien sûr Junji Ito, maître incontesté du manga d’horreur (personnellement, au bout de quelques pages je tiens plus), mais d’autres comme Tajima et Otsuka (auteurs de MPD Psycho, excellent mais bien bien gore) ou Testuya Tsutsui (auteur de Manhole, un manga sur le bio-terrorisme qui te cloue à ton siège et dresse chacun de tes cheveux sur ta tête) ont réussi à créer un manga d’horreur très cinématographique, avec un scénario impeccable et un graphisme à couper le souffle. Bien que vaguement plus soft (j’ai dit vaguement, on reste dans le ‘pour public averti’), Doubt est de cette trempe. Décrit par l’éditeur comme ‘à mi chemin entre Saw et Dix Petits Nègres’, on ne peut qu’acquiescer. Voici le premier tome d’une série en 4 volumes (les séries courtes, c’est le bien) qui s’avère très très prometteuse…

Six petits lapins…

Rabbit Doubt, c’est le nom d’un nouveau jeu sur téléphone portable qui cartonne chez les jeunes japonais. Inspiré d’un conte, le but du jeu est de retrouver le loup qui se cache parmi les lapins. Cinq joueurs ont décidé de se rencontrer dans la vraie vie. Mais au lieu d’une simple après-midi entre adolescents, ils vont se réveiller dans un grand bâtiment désaffecté (et ils ne seront pas cinq, mais six) …Et pour survivre, il vont devoir jouer le jeu. Lequel ? Celui d’une partie de Rabbit Doubt réelle, et plutôt du genre sanguinolante…Mais qui est le loup ?

Huis clos japonais

Les couvertures annoncent directement la couleur, chacune montrant nos six héros arborant une tête de lapin destroy. Pour tout t’avouer, j’étais conquise au moment où j’ai croisé le regard d’une de ses têtes de lapins, et la lecture de ce premier tome ne m’a pas déçue…Après une première partie légère et classique, où on découvre nos ados dans leur vie de tous les jours, à l’endroit de rendez-vous, on passe vite à une atmosphère moite, étouffante et carrément angoissante. Parce qu’on comprend bien vite que l’un de nos héros est le loup qui a organisé tout ça… Oui, mais lequel ? Difficile de ne pas se prendre au jeu. On suit l’histoire tout en essayant de voir le sens caché des phrases et du comportement de chacun. On est vite tiraillé entre la peine quand il arrive malheur à l’un d’entre eux et une sorte de paranoïa qui fait vite voir des manipulations partout… Frisson et suspens au rendez-vous donc, dans un manga très bien dessiné… et franchement, elles sont pas trop classes ces têtes de lapins ? :)

En cadeau, les premières pages du manga !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 13 juin 2010 à 3h28

    Je up parce que je les ai lu aujourd'hui et qu'ils valent le detour (en plus, ça faisait facilement un an que je n'avais pas lu de manga alors reprendre avec ceux-là, ça fait du bien).

    Par contre, sur la fin, euh...

    Spoiler

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)