Le démaquillage zéro déchet en 2 solutions simples

Marina en a eu assez d'utiliser un milliard de cotons pour se démaquiller. Voici donc 2 méthodes pour produire (un peu) moins de déchets !

Le démaquillage zéro déchet en 2 solutions simples

Ma quête de la routine visage idéale m’a menée à me demander quel était le meilleur moyen de se démaquiller. Le problème est que le combo lait démaquillant/coton ne me satisfaisait plus.

Coûteux, pas si efficace que ça (surtout au niveau des cils, bonjour les yeux de panda) et… pas très sympa pour Mère Nature.

Un peu trop sympa avec la nature là.

J’ai donc décidé de partir à la recherche de nouvelles méthodes plus efficaces et plus douces avec la nature !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… la serviette hygiénique lavable

Les cotons démaquillants réutilisables

Il existe de nombreuses alternatives en matière de cotons réutilisables.

Ils permettent de se passer complètement de cotons classiques… sous couvert d’en avoir suffisamment pour faire le roulement !  Je me maquille à peu près 6 jours sur 7 et parfois je n’ai pas le temps de laver les cotons, donc je finis en rupture de stock.

C’est une simple question d’habitude, et l’investissement vaut le coût si tu te maquilles régulièrement.

beaute-au-naturel

Les serviettes démaquillantes réutilisables

Il existe une autre option : la serviette démaquillante qui ne nécessite pas de produit. Je vous avoue avoir été longtemps sceptique, avant de tester la chose. Et la ce fut le coup de foudre.

La version d’Elite (celle que je teste actuellement donc), le Easy Démaq, est vraiment efficace. Je l’utilise avec de l’eau tiède voire chaude, et je commence par le teint pour finir avec les yeux.

C’est doux, ça ne m’irrite pas la peau et ça laisse le visage ultra propre pour l’étape suivante qu’est le nettoyage. Je suis assez bluffée de voir que les fibres qui constituent la serviette parviennent à retirer tout mon maquillage, sans frotter !

Inconvénient similaire aux cotons réutilisable : il faut la laver. Ce que je fais, c’est que je la nettoie à l’eau et au savon puis je l’essore : il ne plus qu’à la laisser sécher pour le réutiliser le soir suivant.

Sélection de cotons et de serviettes démaquillantes réutilisables

cotons-demaquillants-reutilisables

Le démaquillage à l’huile

Voilà méthode toute bête mais qui ne produit aucun déchet — autre que l’emballage du produit dans lequel est stockée ton huile démaquillante.

Selon ta préférence tu peux choisir une huile démaquillante toute faite ou en acheter une adaptée à ton type de peau.

  • Peaux grasses : huile de jojoba, huile de noisette
  • Peaux mixtes : huile de pépin de raisin, huile d’argan, huile de jojoba
  • Peaux sèches : huile d’avocat
  • Peaux sensibles : huile d’amande douce, huile de noisette

La sensorialité des huiles démaquillantes du commerce est redoutable ! Elles s’émulsionnent avec de l’eau et se rincent facilement, ce qui n’est pas toujours le cas avec une huile végétale.

Pour rester dans cette dynamique de produire moins de déchets, il est tout à fait possible d’humidifier un coton réutilisable, de mettre un peu d’huile végétale dessus et de se démaquiller comme d’habitude.

huiles-demaquillantes

Voilà comment j’ai réussi petit à petit à me débarrasser de cette habitude bien ancrée qu’était celle d’utiliser systématiquement des cotons jetables.

J’alterne ces 2 méthodes selon mes envies, selon ce que j’ai sous la main, mais surtout selon l’état de ma peau, et je m’en porte pas plus mal !

Et toi, tu te verrais adopter l’une de ces méthodes de démaquillage ?

À lire aussi : Cent couches de maquillage, le nouveau challenge YouTube bien WTF

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 33 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Abs24
    Abs24, Le 25 novembre 2016 à 16h23

    Team huile !
    J'en utilise une coréenne de chez Innisfree (les cosmétiques coréens = amour) que je mets simplement sur mes mains pour l'étaler sur mon visage, puis je la rince sous la douche, ou avec un gant de toilette si je ne file pas me laver de suite. C'est bien plus écolo que mes cotons, ça ne fait pas mal (j'ai l'impression de m'étaler de la soie sur le visage, en comparaison avec mon combo démaquillant + coton d'avant) et je pense que ma peau kiffe beaucoup plus parce que je n'ai pas à frotter. Je ne retournerai jamais aux démaquillants classiques, jamaaaaais~

Lire l'intégralité des 33 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)