Comment mettre en place (et tenir !) un budget

Par  |  | 27 Commentaires

Dans cet article on va prendre soin de tes économies et tenter de guérir la rougeole chronique de ton compte en banque. Pour ça, pas besoin de logiciel compliqué : une feuille, un crayon, des enveloppes et c'est parti !

Comment mettre en place (et tenir !) un budget

— Article initialement publié le 18 mars 2016

Je suis le genre de personnes qui éprouve une satisfaction intense lors de l’achat de boîtes de rangement, ne vit que pour les astuces « organisation » de Pinterest, et prévoit ses menus sur le mois. Mais j’ai franchi le stade supérieur en termes de lubies le jour où je me suis attaquée au domaine classé ultra-sensible de mes dépenses.

Mon défi Deux semaines : zéro dépense m’avait fait réaliser que la façon dont je gérais mon rapport à l’argent n’était pas la bonne. Une part importante de ma thune partait en petits payements à la carte bleue, toi-même tu sais : un Croq’Mc Do par-ci, un magazine par-là… sans compter tous ces restos qui saignaient mes économies alors que franchement, j’avais même pas envie de les voir, les gens avec qui j’y allais.

Lassée de voir mes fins de mois commencer le 10, j’ai pris le taureau par les cornes et suis arrivée à un système qui, chez moi en tout cas, marche comme sur des roulettes. Et comme je suis près de mes sous mais pas radine, je te file l’astuce.

creer-budget

Bientôt, jeune Padawan, bientôt !

Choisir le bon moment

Pour commencer, mieux vaut débuter ton petit défi budget à un moment où ça va pas trop mal côté finances. Par exemple, juste après avoir touché un chèque de Noël ou d’anniversaire.

Ce système n’est en effet pas adapté aux gros découverts ou aux situations d’endettement. Le but c’est de gagner en sérénité au quotidien, donc si tu as l’impression de perdre pied, il vaut peut-être mieux en parler à ton banquier avant et mettre les choses à plat. Tu peux même lui parler de ce système et de tes futures bonnes résolutions pour lui montrer que tu as décidé de te remettre sur le droit chemin !

À lire aussi : Les jeunes, de plus en plus précaires, reviennent chez leurs parents

Une fois que tu as l’impression d’avoir un minimum la maîtrise de la situation, au moins le 1er du mois, on peut commencer ! À noter que ce système marche aussi en vacances si tu as pris l’habitude de le pratiquer un peu avant.

Le matériel

Une feuille et un crayon. Et c’est tout ! Tout le but de l’exercice consiste à rendre tes dépenses et ton rapport à l’argent plus concrets, c’est pourquoi je déconseille l’usage de l’ordinateur.

Un tableau excel c’est bien joli, de même que les applis budget sur smartphone, et si ça marche pour toi c’est vraiment génial, mais je trouve que faire tes calculs sur un petit carnet dédié à cet effet, c’est beaucoup plus responsabilisant. Et puis on a jamais assez de petits carnets.

big-trucs-astuces-smartphones

Tu dois aussi te munir d’enveloppes, tu vas vite comprendre pourquoi !

Par où je commence ?

On commence par ce qui est agréable, ce qui va rentrer dans ta poche ce mois-ci ! Il suffit de détailler chacune de tes sources de revenus : les bourses, le salaire, les APL…

À lire aussi : Je veux comprendre… l’écart de salaire entre hommes et femmes

L’exhaustivité est très importante pour être au plus près de ta situation financière réelle. D’ailleurs, chaque mois il faudra refaire le tour de tes revenus et les mettre à jour !

big-fiche-paie-explications

Ok, on sait désormais combien tu gagneras ce mois-ci. À titre d’exemple, mes revenus s’élèvent à 1 336€ par mois.

À lire aussi : Stagiaires, vos indemnités évoluent !

Ensuite, il va falloir commencer à détailler tes dépenses. Je te propose trois catégories.

Tes dépenses mensuelles par prélèvement automatique

Celles-là, pas moyen d’y échapper !

En général, cette partie est constituée de ton loyer, de tes différentes factures et du remboursement de tes crédits. Je t’invite à les détailler chaque mois, ce qui va notamment te permettre de garder un œil sur tes prélèvements automatiques.

big-conseils-economies

Tous les trois à six mois, je fais ce que j’appelle la « tournée des potes » : ça veut dire que je prends le temps de contacter EDF, mon opérateur téléphonique, la salle de sport, et je fais le point avec les conseillers sur mes abonnements. Le plus souvent, je gagne un petit quelque chose, surtout lorsque j’arrive en fin de contrat !

Pour être sûre de maximiser mes chances, je n’hésite pas à faire le tour de la concurrence avant de téléphoner, même pour le gaz ou l’électricité.

creer-budget-2

Détendez-vous, et expliquez-moi un peu ce que vous appelez « frais d’itinérance », vous voulez bien ?

C’est aussi le moment de choisir un montant, même minime, que tu mettras de côté sur un livret : l’épargne ça commence comme ça, et un jour tu finis par t’acheter un bateau ! (Ok, un petit bateau… Un bateau LEGO ?)

Je me permets de te déconseiller de mettre l’argent que tu souhaites économiser « sous le matelas », même si j’entends parfaitement les arguments anti-système bancaire.

Outre le fait qu’il n’est pas assuré en cas de cambriolage, il perd de sa valeur avec le temps, et aussi minime soit-il, le taux du livret A te permet notamment de contrer cet effet. Imagine, tu ne voudrais pas avoir des économies en anciens francs ? Eh bah c’est un peu pareil !

Ok, retour à notre exemple. J’avais donc 1 336€, je retire les 969€ par mois de mes factures et loyers : ça me laisse 367€ !

Les dépenses diverses au mois

Ces dépenses ne sont pas des prélèvements automatiques, mais des dépenses que tu n’effectues qu’une fois ou presque dans le mois. C’est les croquettes et la litière du chat, ton budget lessive, le cours de peinture que te donne le voisin du 1er… La boîte de chocolat que tu offres toujours au voisin du 1er en espérant qu’un jour il se rendra compte que… Bref !

big-podcast-argent-mymy

Là encore, je détaille consciencieusement ces dépenses, en faisant le point chaque mois. Par exemple, si j’ai prévu d’aller chez mes parents dans le mois, j’ajuste le budget lessive en conséquence !

On en était à 367€, et pour ma part c’est 80€ que je retire ici, me ramenant à la somme mirifique de 287€.

Les dépenses à la semaine

Toi-même, adepte du découvert, tu sais qu’un mois comporte rarement quatre semaines. Cette demi-semaine en plus est peut-être celle qui te fait le plus souffrir : il est temps de mettre fin à sa dictature. Tu prends donc la somme qu’il te reste et sans pitié tu la divises par… cinq ! Comme autant de semaines.

Ici j’obtiens 56€ par semaine, que j’arrondis à 50. Ça me donne tout simplement mon budget courses et sorties de la semaine ! Si, comme moi, tu es un peu jusqu’au-boutiste, tu peux diviser cette somme en deux et avoir un budget courses et un budget loisirs séparés.

On avait 1 336€ au départ, et toutes dépenses déduites il nous reste 37€ de marge : on est dans les clous !

big-cout-etre-femme

La magie des enveloppes

Et là commence le vrai challenge : la carte bleue, c’est tabou, on en viendra tou•tes à bout !

Parce que maintenant que tu sais exactement de combien tu vas avoir besoin, tu peux… tout retirer en liquide ! Au début, je t’avoue, retirer de telles sommes ça fait un peu peur… mais j’y gagne tellement en sérénité sur tout le reste du mois que ça vaut bien ce petit moment d’adrénaline.

Dans mon cas, je retire donc en liquide mes dépenses à la semaine et celles du mois, c’est-à-dire 250 + 80 = 330€. Je répartis tout cet argent dans des enveloppes avec écrit dessus la somme qu’elles contiennent et ce à quoi cette somme est destinée.

Je range tous mes sous dans une pochette dédiée et au quotidien je n’emporte sur moi que ce dont j’ai besoin, c’est-à-dire les 50€ de la semaine ! Tu pourras même écrire sur enveloppe tes dépenses au fur et à mesure, ou y glisser tes tickets de caisse, mais même moi je pousse rarement jusque-là.

cree-budgget-3

La carte bleue, elle, la vilaine, file au placard !

Alors certes, quand au bar je sors ma petite enveloppe Loisir — Semaine 2 — 25€, mes potes se moquent un peu de moi, et à la caisse avec mon Courses — Semaine 4 — 25€, j’ai pas l’air très fut’ fut’… mais durant tout le mois je sais exactement de combien je dispose, mon angoisse de la fin du mois commence bien plus tard, et au pire, je sais que j’ai de quoi payer la bouffe et la bière-qui-fait-plaisir, c’est déjà un sacré confort en plus !

Voilà une méthode pour rester dans les clous, mais il en existe beaucoup d’autres : viens partager tes astuces de fourmi sur le forum !

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mircea Austen


Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Judith Layton
    Judith Layton, Le 3 mai 2017 à 18h06

    Même si je n'ai jamais connu de problème de découvert (lucky me) mais j'essaye de tenir un budget depuis que je suis en échange universitaire, puisque je dépend à la fois de ma très maigre bourse erasmus et de ce que j'ai pu retirer de mon prêt bancaire...

    En cherchant un peu j'ai trouvé un appli toute simple ("Gestionnaire de dépenses" sous Android pour ceux.elles que ça intéresse) qui permet de rentrer les dépenses au fur et à mesure qu'on les effectue. J'ai paramétré une notification tous les soirs pour me rappeler de faire mon bilan quotidien si jamais j'ai oublié sur le moment, et on peut définir un budget mensuel. L'appli indique alors où on en est au jour le jour. Ca permet de bien visualiser si on est dans les clous ou pas, de se rendre compte qu'il y a des jours où vraiment on aurait pu éviter certaines dépenses, et que ça peut filer très vite. Mais à la fin du mois quand il reste 20 euros, autant dire que c'est la fête :d

    Le fait de ne pas pouvoir utiliser la CB -puisque les Néerlandais ont la merveilleuse habitude de refuser les Visa étrangères et les cartes de crédit de manière générale- aide bien aussi. La plupart de mes transactions se font en liquide, et voir les billets et pièces disparaitre limite rapidement les dépenses. The CB is a trap!!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!