J’ai testé pour vous… un cours de cuisine veggie et bio

Dîner sans viande et avec les légumes les plus savoureux du monde, c'est possible. La preuve par 3 avec Dounia.

J’ai testé pour vous… un cours de cuisine veggie et bio

— À lire aussi sur madmoiZelle : « J’ai testé pour vous un cours de cuisine à midi » et « J’ai testé pour vous un cours de cuisine gourmet« 

Quand elle arrive dans l’atelier de cuisine, après vous avoir demandé d’enfiler un tablier et de se laver les mains au savon, Dounia est catégorique :

  • oui, une cuisine sans viande peut être savoureuse
  • non, les légumes d’hiver type topinambours et potimarrons ne sont pas plus durs que les autres à cuisiner (il faut juste oser le changement et ne pas tomber dans les systématiques « tomates – aubergines – courgettes »)
  • oui, le bio c’est bon

C’est forts de ces 3 adages que nous (13 participants en tout) allions apprendre à préparer le menu suivant :

Délices aux légumes d’hiver

  • Velouté de topinambours
  • Terrine de champignons au curry
  • Blinis sucrés au potimarron & citron

Ça tombe bien : moi qui ai toujours peur de mal éplucher mes topinambours, qui me fais une montagne de la terrine maison, et qui n’ai pas le souvenir d’avoir jamais goûté de potimarron, j’allais résolument me coucher moins bête. Report du cours, avec quelques trucs et astuces inside, sans vous spoiler toute la recette.

Il est 20h passées et le cours commence avec une séance intensive d’épluchage : topinambours, champignons, potimarrons, tout y passe.

Au passage : sachez que les topinambours s’épluchent comme on épluche les pommes de terre. Exemple : avec un économe, puis avec un petit couteau pour enlever les zones noires.

Également appelé « artichaud de Jérusalem », le topinambour se consomme toujours cuit : tiède en salade ou rissolé comme des cubes de pommes de terre, les possibilités sont nombreuses.

Ça, ce sont les potimarrons que l’on va transformer en blinis.

On effeuille le persil.

J’apprends dans la foulée qu’il vaut mieux éviter de ciseler trop finement le persil, au risque de lui faire perdre en goût.

Pendant ce temps-là, on laisse cuire sur le feu nos champignons, mélangés à du curry, du bouillon, un peu d’eau et 300 grammes de morceaux de pain coupés en morceaux moyens. Cette préparation nous servira à préparer la terrine.

Pendant ce temps-là, le four préchauffe toujours. On dispose ensuite la terrine à cuire dans des ramequins en verre, que l’on laisse au four à 150 degrés pendant 45 minutes.

Ci-dessous, notre mélange de potimarrons, dans lequel on incorpore les oeufs montés en neige. Attention à ne pas « mélanger », mais bien à « incorporer » : autrement dit, on ne remue pas les 2 préparations ensemble, mais on les fait se pénétrer par un mouvement d’aplatissement des blancs d’oeufs dans le potimarron, lentement et progressivement, par un geste sec.

À 21h30 passées, on passe à table pour l’entrée. Voici le velouté de topinambours, que l’on déguste accompagné de vin blanc d’Alsace.

Très onctueux, il rappelle le goût des asperges, mais en plus fin et délicat. Parsemé d’un trait d’huile d’olive et de persil, il fait une très bonne entrée, à la fois raffinée et consistante.

Ici, nos blinis de potimarrons. Ils s’accompagnent de sucre dans lequel on a zesté du citron (en utilisant un « zesteur » de ce type – Dounia nous explique que le couteau à zester est également très pratique pour les amoureux de parmesan qui veulent manger leur fromage en fines lamelles).

Cours de cuisine veggie et bio avec Dounia, 65 euros les 2 heures (apprentissage puis dîner) à l’Atelier des Sens (découvrir les 3 adresses de cours en cliquant ici)

Une bonne idée cadeau pour les amoureux de la cuisine de votre entourage et/ou les végétariens désireux de renouveler leurs possibilités de recette.

Points positifs

– Nombre limité de participants : l’ambiance est très bon enfant et vous pouvez poser toutes les questions que vous voulez au chef.
– Vous dégustez le plat préparé juste après, avec vin en accompagnement de repas et café à la fin.
– Vous retrouvez la recette dans votre panier en ligne, juste après le cours – inutile de prendre des notes pendant.
– Vous apprenez à vous familiariser avec de nouvelles recettes, parfois de nouveaux ingrédients.
– Vous chopez des trucs et astuces de la vie quotidienne (comment tenir son couteau, quelle est la meilleure façon de ciseler une échalote, etc)
– Seul ou en groupe, vous passerez un agréable moment et repartirez avec le tablier de votre cours.

— Merci à Tony Trichanh pour ces superbes clichés !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chompi
    Chompi, Le 22 décembre 2011 à 12h45

    Super idée, je retiens pour mon prochain séjour à Paris !

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)