Conseils pour se (re)mettre à la natation

Depuis deux ans, LeReilly fait de la nage amateur. Voici ses bons conseils pour ceux et celles d’entre vous qui voudraient retourner à l’eau ! Publié initialement le 26 juillet 2012 C’est l’été, il fait chaud, et de toutes les bonnes idées pour se remettre au sport vous êtes dit que la piscine, au fond, […]

Conseils pour se (re)mettre à la natation

Depuis deux ans, LeReilly fait de la nage amateur. Voici ses bons conseils pour ceux et celles d’entre vous qui voudraient retourner à l’eau !

Publié initialement le 26 juillet 2012

C’est l’été, il fait chaud, et de toutes les bonnes idées pour se remettre au sport vous êtes dit que la piscine, au fond, c’est la meilleure idée. On sue mais dans l’eau, on se gorge de soleil et on peut voir de beaux éphèbes tous muscles dehors (ou de belles meufs en bikini). Je confirme, c’est merveilleux. Et ça marche, puisqu’en deux ans j’ai perdu trois tailles de pantalon et une de chemise. Cependant, il ne faudrait pas oublier quelques petites règles et astuces pour nager dans les meilleures conditions.

Quelques petits rappels sur le sport et la natation :

  • Pour perdre du poids il faut faire battre son cœur, donc ne pas trop traîner, mais on y reviendra.
  • Pour dessiner ses muscles il faut forcer, on y reviendra aussi.
  • La natation est une activité douce pour le corps, en particulier les articulations, qui sont maintenues par la pression de l’eau. Idéal pour ceux pour qui les sports d’impact sont interdits.
  • Quoi qu’il arrive vous ne serez pas Miss Hulk, l’excuse « oh je risque d’avoir des trapèzes énormes et de ne plus être jolie » n’est que ça : une excuse.
  • Surtout, rappel galactique : ON NE CHOISIT PAS D’OÙ ON MINCIT. La gestion des graisses est déterminée par votre génétique, et faire des abdos ne puise pas dans le gras du ventre. L’effort puise dans le gras en tant que concept total et abstrait, c’est votre ADN qui a déjà décidé ce qu’il prend et où il le prend.

Avant de se jeter dans la première piscine municipale venue, équipez-vous. Le maillot une pièce est l’idéal pour éviter pas mal de petits accidents (du genre finir les boobs à l’air, par exemple), et donc être plus efficace. Toutes les lunettes de piscine se valent, la différence se jouera sur le confort, le champ de vision et la présence ou non de protection anti-UV (pratique surtout pour nager le dos crawlé quand la piscine a le toit ouvert). Enfin, question bonnet, je me permets de conseiller ceux (un peu plus chers) possédant un revêtement en tissu à l’intérieur, pour ne pas s’arracher les cheveux à chaque manipulation.

À la flotte maintenant !

Sexy beast.

Quand vous débutez, le seul objectif qui compte est d’y aller régulièrement (minimum une fois par semaine) et de tenir le coup sur la durée une fois dans l’eau. Partez du principe que le corps ne commence à bien prendre en compte les effets du sport qu’au bout de 30/35min. Essayez de faire au moins cela, en brasse, à votre rythme, on est là pour s’habituer à l’eau, aux mouvements. Mais quoi qu’il arrive, comptez la distance parcourue et le temps passé dans l’eau. C’est primordial puisque ces données vont être une de vos principales motivations. Je m’explique.

Avec Internet et vos smartphones, vous pourrez rentrer vos séances de piscine sur des sites tels que Nageurs.com ou des applications comme RunKeeper ou Fitocracy. Vous obtiendrez alors un journal de bord, que vous remplirez de vos données et statistiques. Parce qu’en attendant de fondre, en attendant de voir les résultats dans le miroir, les chiffres sont la preuve de vos efforts. Surtout, en voyant vos séances passées, vous aurez envie de faire mieux, de vous dépasser. Les meilleurs outils vous y encourageront : par exemple RunKeeper envoie un email de félicitations à chaque nouveau record.

Une fois la brasse et le retour à l’eau maîtrisés, il va falloir se pousser toujours plus haut, même à pas de louve. Essayez par exemple de rester plus longtemps dans l’eau, montez à 45min, voire une 1h et plus. Ensuite, tentez de parcourir plus de distance sur une même période de temps. L’un ou l’autre vous tire vers le haut, et grapiller 100m par ci, 5 min par là est toujours une victoire. Le but étant d’arriver à nager en brasse sans plus jamais s’arrêter. Cela devrait prendre une grosse demi-douzaine de séances. C’est le signe qu’il faut passer aux choses sérieuses, c’est-à-dire incorporer le crawl à vos routines.

Le crawl est la nage ayant le meilleur rapport calories/prix. Une fois que vous êtes certaines de bien la pratiquer (n’hésitez pas à vous entraîner, ou à prendre un cours individuel), tentez de faire une longueur en crawl de temps en temps, puis une autre, et ainsi de suite. Le but étant de remplacer au maximum la brasse, quitte à prendre des pauses tous les 50/100m. Enfin, et c’est là, à mon sens, l’étape ultime de la nage amateur, il faut viser : être capable de nager le crawl sans pauses. Une fois arrivées là, vous êtes au top. Et je n’ai plus rien à vous dire d’autre si ce n’est d’aller taquiner les entraînements ciblés, les techniques d’intervalles et autres joyeusetés de haut niveau.

Un dernier mot sur ce qui est accessoires. Je vous en supplie, bannissez la planche en mousse. Cela ne sert qu’à deux choses : se concentrer sur un mouvement (les jambes) pour apprendre à le faire mieux, ou muscler une partie du corps en particulier. À aucun moment ce n’est un travail de cardio, à aucun moment cela ne fait perdre le moindre gramme. Dans le même ordre d’idées, les palmes longues n’ont rien à faire en piscine. Cela permet d’aller très loin, très vite, sans effort : ce sont des palmes de plongée, qui ne font rien travailler et surtout pas le cœur. À proscrire pour toujours. Préférez les palmes très courtes, qui elles font travailler tous le bas du corps en même temps que votre cœur. Il existe aussi des accessoires pour le haut du corps comme les plaquettes, qui musclent bras, épaules et dos. Je m’en sers et ne peux plus m’en passer !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 57 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Grand Mère Feuillage
    Grand Mère Feuillage, Le 18 septembre 2015 à 9h57

    @Faye je rebondis sur ton post un peu vieux mais attention racontage de vie aussi

    Spoiler: ma vie :)

    Bref je ne sais pas nager la tête sous l'eau alors que je suis capable de me mettre en apnée et d'aller chercher un objet, et j'ai aussi peur de me trouver trop loin du bord, les lignes centrales ce n'est pas pour moi.

Lire l'intégralité des 57 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)