Comment trouver un job d’été (même si je n’ai aucune expérience) ?

Par  |  | 7 Commentaires

Avoir un job d'été, ça peut être une façon assez facile de se faire de la thune. Mais encore faut-il en trouver un !

Comment trouver un job d’été (même si je n’ai aucune expérience) ?

Après t’avoir expliqué comment gagner de la thune sans trop forcer pendant tes 4 mois de vacances d’été, voici venu l’épisode 2, celui où la glande touche à sa fin pour rentrer dans le monde merveilleux et vaseux des jobs d’été. Parce que l’argent.

Le job d’été a pour but premier de te renflouer en monnaie sonnante et trébuchante, mais permet aussi quelques trucs cool au passage, comme de gonfler gentiment ton CV avant l’heure du jugement dernier.

Et aussi de te forger une première petite expérience en entreprise, sans beaucoup de risques : même si tu te plantes en beauté, il est peu probable que cette erreur te poursuive au-delà du laps de temps passé dans ce travail.

Sauf que les jobs d’été poussent rarement sur les arbres et qu’un minimum de recherche s’impose.

Comment chasser le job d’été sauvage ?

Tout est affaire de timing, car en soi, les jobs d’été ont la particularité d’être plutôt faciles à dénicher… à condition d’avoir les bonnes techniques.

Si tu peux idéalement commencer à chercher dès avril-mai, certains employeurs auront la bonne idée (non) de faire paraître leurs annonces au dernier moment. Du coup, il faut quand même que tu restes vigilant•e jusque pendant les vacances si tu ne veux rien rater.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… faire des enquêtes dans le métro

Oui mais où s’adresser ? Parce qu’il est clair que les jobs d’été ne se ramassent pas non plus dans les buissons de framboises (oui, je suis d’humeur champêtre #printemps). Là tu as 4 grandes options…

  • Tes parents 

Si tes daron•nes bossent dans un endroit qui prend des employé•es saisonnier•es, c’est clairement le meilleur plan pour trouver du boulot. Le piston peut clairement faire la différence. À toi de prouver ta valeur une fois en poste !

  • Les commerces locaux 

Supermarché ou épicerie, café, bar, restaurant, boulangerie…

Entre les personnes qui y déposent des annonces et leurs propres besoins en ressources humaines pour remplir les rangs pendant l’été, les commerces du coin constituent souvent une bonne piste.

Souvent, ils sont près de chez toi, donc ça sera aussi simple d’aller travailler !

  • La mairie de ta commune (ou de ton arrondissement)

C’est une mine de petits boulots d’été.

Les mairies engagent souvent de la main d’œuvre pour divers petits travaux (administration, animation d’évènements locaux, distribution de journaux…). En revanche, ne t’y prends pas à la dernière minute, ces jobs partent généralement assez vite.

  • Internet et les sites d’annonces

Tu t’en doutes, il existe une foultitude de sites qui répertorient les boulots saisonniers — comme Mon job d’été — et peuvent être de vrais facilitateurs afin de trouver un travail.

N’hésite pas à être exhautif•ve en navigant sur plusieurs d’entre eux pour garder les annonces qui te plaisent vraiment.

Le site de Pôle emploi permet également de chercher des job saisonniers, en sélectionnant ta région et en remplissant différents critères, par exemple en ce qui concerne l’expérience.

Seul bémol, beaucoup d’entre eux sont à pourvoir « dès que possible », il faut donc surveiller régulièrement les offres pour choper la bonne !

Valoriser ton expérience personnelle

Si c’est ton premier job, ton expérience professionnelle doit à peu près ressembler à une toile vierge, et il est normal que ça t’angoisse. Mais t’inquiète, ce n’est pas la fin du monde et, surtout, il faut bien commencer quelque part.

Certaines offres d’emplois spécifient que les débutant•es sont accepté•es, et pour un job d’été, la motivation va parfois être bien plus importante pour un recruteur.

N’hésite pas non plus à mettre en avant ton expérience personnelle. Par exemple, si tu as déjà dû garder les enfants de ta voisine pour dépanner, raconte les compétences que ça t’a apporté. Tu peux aussi détailler ton stage d’observation et ce que tu as appris…

Et ne te dévalorise pas (vraiment) (genre, pour de vrai) (c’est important) : ne pas avoir travaillé ne signifie pas que tu es bon•ne à rien, au contraire.

De ton côté, pour postuler, il n’y a pas 50 façons de faire : distribue et envoie ton CV tel un Père Noël bourré pendant le Réveillon, et ne sois pas trop exigeant•e vis-à-vis des offres que l’on te propose.

Évidemment, si tu reçois un retour positif pour décharger des palettes dans une grande surface et que tu as le gabarit d’une crevette anémique, ça risque d’être compliqué.

Par contre devoir se lever tôt le matin pour ton job d’été fait partie des contraintes dont tu peux plus facilement t’accommoder.


Allez courage, make it rain !

Comment avoir un job d’été quand on est mineur•e

Si tu as moins de 18 ans, tu peux quand même travailler. Une législation particulière s’applique pour les mineur•es, mais il est en réalité possible de bosser, ne serait-ce qu’un peu, à partir de 14 ans.

La loi est cependant beaucoup plus souple entre 16 et 18 ans, et malgré ça, il reste plus difficile de se faire embaucher lorsqu’on est mineur•e pour la simple raison que les employeurs préfèrent souvent ne pas se compliquer la vie en recrutant des majeur•es.

Avec ça, te voilà paré•e pour devenir riche trouver le job d’été de tes rêves !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… être testeuse de jeux vidéo


Chloé P.

Chloé s'occupe de la rubrique Devenir Adulte mais à côté elle aime les salopettes, son furet et l'anglais. Elle parle tout le temps depuis qu'elle a perdu son bouton off, à la naissance.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Artemis-diane
    Artemis-diane, Le 7 juin 2017 à 12h20

    C'est tout aussi difficile dans les grandes villes.
    Je sors de formation vendeuse, j'ai donc les compétences requises. J'ai postulé dans tout les magasins qui m'intéresse et pour l'instant je n'ai eu qu'un entretien pour zéro réponse. (refusé car j'ai jamais bossé en prêt à porter, j'ai que de l'xp en vente multimédia)
    Bref le retour au chômage est dur après 6 mois d'activité...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!