Ces choses qu’il est mal vu… d’aimer #2

Naya aime un tas de choses qui ne font pas forcément l'unanimité. Elle a décidé d'assumer ses goûts malgré le jugement de son entourage !

Ces choses qu’il est mal vu… d’aimer #2

Parfois, les gens vous jugent sur vos passions. Pour ma part, pendant très longtemps, j’ai eu le réflexe de cacher certaines de mes passions considérées comme honteuses par le plus grand nombre. Aujourd’hui je suis en totale roue libre et j’accepte parfaitement ces goûts, que ça dérange les autres ou pas !

À lire aussi : Ces choses qu’il est mal vu… d’aimer

Retour sur ces choses qu’il est souvent mal vu d’aimer, mais que j’assume complètement.

Beaucoup dormir

Le sommeil est vraiment très important pour moi, au point que je m’impose un calendrier du sommeil. Quand, pour certain•e•s, dormir n’est qu’une perte de temps ou un truc bêtement obligatoire (sinon on décède), moi j‘apprécie le sommeil, je le savoure comme un bon verre de vin. L’endroit le plus décoré de ma chambre est mon lit, comme ça je le désire fortement dès que mes yeux se posent dessus !

À lire aussi : Les drôles de façons de dormir des animaux, la vidéo qui donne sommeil de façon ludique

Le sommeil est un de mes rendez-vous quotidiens préféré. Mais étrangement, mon entourage n’a jamais compris pourquoi j’aimais autant dormir. Quand vous roupillez beaucoup, on vous prend pour quelqu’un de paresseux ou alors on assimile votre mode de vie à celui d’une grand-mère. Aimer avoir mes neuf heures de sommeil réparateur ne veut pas dire que je suis une personne triste ou quelqu’un de pantouflard !

dormir

Comme tout le monde j’aime la fiesta, les nuits blanches, travailler, courir (non je déconne), faire des blagues, rire et toutes les joies de l’existence. Je suis un être humain comme les autres… qui préfère être allongée que debout, voilà tout !

La malbouffe

En plus de beaucoup dormir, je mange sans arrêt… Je suis un espèce de chat humain. Mon entourage me surprend toujours avec une friandise entre les mains et au moment du déjeuner j’ai souvent une assiette remplie d’un truc bien gras !

lilo-stitch-mange

Je suis bien consciente que les gens se permettent de me faire des remarques parce qu’ils se soucient de ma santé (ou alors je suis assez naïve pour le traduire de cette manière).

À lire aussi : Une femme mange Starbucks tous les jours pour un défi

Pour moi, la bouffe c’est la vie. Je mange dans mes moments de doute comme de joie. La nourriture m’accompagne et me soulage, comme un gros câlin. Les gens autour de moi demandent sans arrêt :

« Comment fais-tu pour manger autant sans prendre de poids ? »

Je ne suis pas le genre de personne énervante qui répond : « lol j’y peux rien c’est mon métabolisme », promis. En réalité, je sais alterner entre malbouffe et aliments sains ! Je mange beaucoup (trop) de légumes et de fruits, par exemple. D’un autre côté, j’aime tellement le beurre sous toutes ses formes que mes habitudes alimentaires aurait pu poser problème : j’ai donc de la chance d’adorer les plats équilibrés et d’être une pub ambulante pour Manger Bouger !

Les leggings

Depuis que Cristina Cordula a interdit les leggings, la plupart des gens semblent les avoir brûlés et/ou enterrés au fond d’une forêt sombre et lointaine. Je suis en général, assez d’accord avec tout ce que cette présentatrice conseille et avec ce qu’elle considère comme étant un « fashion faux pas ».

À lire aussi : Pour ou contre le legging porté en pantalon ?

Toutefois, je refuse l’idée que le legging, vêtement dans lequel je me sens « libérée délivrée », soit une erreur vestimentaire !

legging-cristina-cordula

Je dois avoir au moins une dizaine de leggings dans ma penderie. Tous noirs, mais avec de petites différences (je vous ai dit que j’aimais les leggings ?). À chaque fois que j’en enfile un en-dessous d’un t-shirt large, accompagné d’une paire de boots, je me sens invincible. Il y a souvent quelqu’un pour me briser mes rêves en me rappelant que ce vêtement est has-been. Dans ces moment-là, j’ai toujours envie de lui répondre :

« Pascaline, t’oublies d’où tu viens, hier encore tu sortais avec un legging léopard ! »

Avec ce parfait mix entre un collant et un pantalon, tu peux bouger, courir, manger des beignets et te sentir quand même à l’aise, c’est ça qui est beau !

Et vous, quelles choses pratiquez-vous alors que c’est « mal vu » ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 48 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Agapanthe7
    Agapanthe7, Le 26 octobre 2015 à 16h54

    On doit donc aller jusqu'a controler sa pensee?
    Je doute que l'une d'entre nous n'a jamais eu une pensee negative sur un vetement porte.
    Ne pas le verbaliser c'est normal mais au dela je trouve hypocrite de demander une censure de la pensee.

Lire l'intégralité des 48 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)