Ces morts « mystérieuses » de célébrités qui ont marqué les esprits

A l'occasion des 50 ans de la mort de Marilyn Monroe, revenons ensemble sur 4 autres décès de célébrités qui ont marqué, marquent et marqueront les esprits.

Le 5 août 1962, Marilyn Monroe meurt à son domicile alors qu’elle n’est âgée que de 36 ans. C’est Ralph Greenson, son psychiatre, qui retrouve son corps inanimé, nu, allongé sur son lit, un téléphone tenu fermement dans sa main. Le médecin de l’icône statue qu’elle est décédée des suites d’un empoisonnement aux barbituriques et conclut à un « suicide probable ». Mais certains relèvent des circonstances troublantes dans sa mort :

  • un ami qu’elle avait eu au téléphone quelques heures avant sa disparition avait trouvé son comportement étrange,
  • quatre heures se seraient écoulées avant que son psychiatre, son médecin et sa gouvernant ne préviennent les forces de l’ordre,
  • la gouvernante aurait nettoyé la chambre avant que la police n’arrive sur les lieux,
  • aucun verre n’aurait été retrouvé à côté du lit de la star : comment aurait-elle avalé tous ces barbituriques…

Sa mort reste pour beaucoup un mystère et certains vont même jusqu’à évoquer un complot imaginé pour l’empêcher de faire des révélations suite à sa liaison avec le président Kennedy.

Avec sa mort qui l’a littéralement fauchée en pleine gloire, l’actrice de passer du statut de plus grande star du cinéma américain à véritable mythe d’Hollywood.

À l’occasion des 50 ans de son décès qui ont eu lieu hier, revenons ensemble sur d’autres célébrités décédées dans de bien étranges circonstances ou dans des circonstances dont on a créé l’étrangeté pour entretenir la légende.

Rudolph Valentino

Rudolph Valentino est un de ces acteurs des années 20 qui ont réussi à s’exporter à Hollywood. Surnommé The Great Lover, il est toujours en 1926 – année de son décès – considéré comme l’un des plus grands sex symbols de l’époque.

L’évolution de sa septicémie est suivie à la radio par ses fans qui constatent alors en direct la dégradation de son état de santé jusqu’à sa mort à l’âge de 31 ans. Comme pour souligner l’influence de l’acteur, la légende voudrait que des femmes se soient suicidées pour rejoindre leur fantasme perdu. Et des rumeurs ont également circulé comme une traînée de poudre, laissant croire qu’il n’aurait pas succombé des suites d’une septicémie mais qu’il aurait été empoisonné ou blessé par un quelconque époux jaloux de l’emprise de l’acteur sur sa femme.

Histoire de corroborer cette hypothèse, on dit qu’une femme vêtue de noir serait venue déposer à chaque anniversaire de sa mort un bouquet de fleurs sur sa tombe pendant de très nombreuses années sans jamais dévoiler son identité.

Jeff Buckley

Si Jeff Buckley est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs musiciens des années 90, il aura malheureusement fallu attendre sa mort pour voir sa notoriété éclater.

Fils de Tim Buckley, un autre musicien de talent, Jeff est surtout connu pour son unique album studio, Grace, et pour sa reprise d’Hallelujah de Leonard Cohen qui a su plaire aux « masses » comme aux « élites » et que certains vont même jusqu’à trouver meilleure que l’originale. Son travail et ses chansons ont influencé de nombreuses formations musicales, à commencer par Travis, Muse ou Coldplay.

En février 1997, Jeff Buckley et ses musiciens enregistrent en studio à Memphis. Au bout de quelques temps, sa formation repart à New York et lui décide de rester dans le but de s’isoler et de créer de nouveaux morceaux. En mai, il envoie une maquette à son groupe en lui demandant de le rejoindre, extrêmement confiant par rapport à la qualité des chansons qu’il vient d’écrire. Une semaine plus tard il part faire un tour sur les bords d’un affluent du Mississippi avec un ami en attendant leur arrivée. Au bout d’un moment, il émet le souhait d’aller faire trempette tout habillé dans les eaux boueuses, marécageuses et ma foi fort peu accueillante de la Wolf River. (Une décision que j’ai du mal à comprendre tant il m’est personnellement difficile de me laver quand le bac à douche a été nettoyé il y a plus de 3 jours, mais passons.)

Un bateau passe, Jeff se retrouve submergé par les eaux, et son corps inanimé ne sera retrouvé que six jours plus tard. Depuis, les hommages n’en finissent plus de pleuvoir pour saluer son talent.

Elliott Smith

Le 21 octobre 2003, le meilleur auteur-compositeur-interprète du monde aux yeux de mes esgourdes décède lui aussi dans de bien étranges circonstances à l’âge de 34 ans. Quelques années plus tôt, en 1998, il signait avec le label Dreamworks SKG. Cette date correspond à peu près à une sale période pour Elliott qui souffrait d’une grosse dépression et s’était même un jour jeté d’une falaise après s’être drogué (il déclarera cependant quelques années plus tard qu’il n’avait pas sauté dans l’optique de se tuer).

Plus tard, à l’issue de sa tournée de promotion pour l’album Figure 8 sorti en 2000, il devient accro à l’héroïne, parle suicide de temps en temps et est parfois sujet à des crises de paranoïa. Mais les choses s’arrangent plutôt bien pour lui dès l’automne 2002 : sa santé s’améliore et un passage par une cure de désintoxication l’aide à arrêter la drogue. Il va mieux, il expérimente de nouveaux styles musicaux et il semble bien parti pour continuer à enflammer les critiques musicaux qui l’encensent régulièrement.

Pourtant, le 21 octobre 2003, Elliott Smith meurt des suites de deux coups de couteau portés à sa poitrine pendant une dispute avec sa petite amie. La thèse du suicide est privilégiée (il était dépressif, avait déjà parlé de suicide, l’angle des coups portés est crédible, il a laissé un message où il demande pardon à Dieu sur un post-it…), mais le rapport de l’autopsie laisse le doute et donne libre court à l’imagination de ceux qui voudraient croire à un assassinat.

David Carradine

En juin 2009, David Carradine est retrouvé mort, pendu dans la garde-robe de sa chambre d’hôtel à Bangkok avec une corde autour d’une cou, une autre autour du péni’ et les deux reliées à la penderie. Après que la thèse du suicide a été évoquée, l’expert-légiste conclut à une mort par asphyxie des suites d’un jeu « autoérotique » qui serait allé trop loin. Le fameux jeu du foulard, cet étouffement par strangulation qui produirait l’effet d’une certaine jouissance, aurait donc eu raison de sa vie.

Cette thèse, la famille du héros de Kung-fu et de l’antihéros de Kill Bill la réfute : pour eux, David Carradine aurait été victime de prostituées particulièrement agressives qui en voulaient à ses écus. Mark Gerados, l’avocat d’une partie de la famille de l’acteur, met à l’époque la responsabilité de sa mort sur une sorte de secte de pro du kung-fu. La famille de l’acteur n’a pour l’instant pas obtenu gain de cause.

Tous ces gens cités ont beau avoir évolué dans des milieux et époques différents, ils n’en ont pas moins un gros point commun : leur talent évident allié à leur décès dans de plus ou moins troubles circonstances les ont fait rentrer pour de vrai et pour toujours dans la légende.

Et vous, quelles morts de célébrités vous ont le plus marquées ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Zinzoline
    Zinzoline, Le 8 août 2012 à 15h34

    Carmelita;3451340
    Ah oui ? j'ai toujours entendu parler de cette histoire de chute. Mais peut-être justement parce que ça ajoute à la légende ? Merci pour le renseignement dans ce cas...
    C'est tout à fait possible. :happy: (Et puis ça incite surtout à plus de curiosité qu'une mort due - même à long terme - à une MST....)

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)