Budapest : 5 trucs à ne pas manquer

Émilie Laystary a passé quelques jours à Budapest. Voici ce qu'elle vous conseille de ne pas rater, si vous prévoyez un petit séjour du côté de la Perle du Danube.

Budapest : 5 trucs à ne pas manquer

Je reviens de Budapest, et j’ai des choses à te dire qui ne se disent pas sur une messagerie ou avec des SMS. OUI. DES CONSEILS POUR VISITER LA VILLE ! Je ne m’épancherai pas sur les « endroits touristiques » à voir (jolies places, belles cathédrales, ponts…). Ça, les guides le font déjà très bien. En revanche, je vais vous parler de trucs qu’il vous faut absolument FAIRE (plus que VOIR).

Voici donc 5 choses qui m’ont marquées durant le séjour. Si vous avez l’occasion de venir à Budapest, surtout le court temps d’un week-end, ne les ratez pas !

1. Aller dans les ruin bars

C’est une des grandes spécialités de la vie nocturne à Budapest. Les ruin bars sont ces endroits qui s’installent dans les cours intérieures, au sein de maisons abandonnées, ou sur des parkings désaffectés. À l’extérieur de ces havres de la fête, presque aucun signe ne trahit leur existence. Mais une fois à l’intérieur, musique alternative et gobelets en plastique remplis de bières prennent possession du lieu, mi-détruit mi-rénové. Ajoutez à cela que la pinte coûte à peine 500 florint (soit 1 euro et des brouettes) et que la plupart de ces endroits ouvrent très tôt (pour permettre aux clients de faire une partie de ping-pong, aller voir une expo ou regarder un film), et vous obtiendrez la conclusion que les ruin bars sont incontournables pour qui veut découvrir le Budapest étudiant et éclectique.

Lever les yeux au ciel dans un ruin bar et se croire dans un film de Wong Kar-wai

— Je vous recommande : Fogashaz, VII., Akácfa u. 51.

2. Refaire sa garde-robe dans les magasins de seconde main

Les magasins de seconde main sont ces boutiques qui ne payent pas de mine, remplies de fringues, des plus moches aux plus belles perles… Autrement dit, ces endroits sont un savant mix entre une friperie bien léchée de Montmartre et… la caverne d’Ali Baba. À la différence de la friperie, le charity shop est surtout fréquenté par des gens venus chercher des vêtements peu chers (pas des blogueuses mode férues de vintage, quoi). Ceci explique en partie leur très bas prix.

La dernière fois, j’en suis ressortie avec ce haut à collerette. Pour 50 centimes d’euro, oui.

— Les charity shops se trouvent un peu partout dans la ville, souvent là où on les attend le moins (au détour d’une petite rue, derrière les quartiers qui bougent, etc). Ouvrez l’oeil.

3. Admirer la ville depuis le Mont Gellert

Budapest est divisé entre ses 2 rives  : Buda et Pest. Et gravir le Mont Gellert est le meilleur moyen d’avoir une vue globale de l’agencement des deux coins.

Le Mont Gellert est une colline haute de 140 mètres. Elle surplombe le Danube et permet de se rendre compte de la topographie de la ville. Buda est escarpé, quand Pest est plan. Pest est étudiant quand Buda est résidentiel.

Il y a plusieurs façons de monter (par les escaliers ou par les pentes). Dans tous les cas, la balade vaut le détour : à chaque étape, la vue surplombant Budapest est un peu plus surprenante. C’est très agréable, et une fois en haut, vous pourrez vous poser sur les marches de la citadelle.

Même une fois la nuit tombée, il n’a pas l’air spécialement risqué de monter la colline (on y croise des joggeurs à tout heure). De façon générale d’ailleurs, Budapest n’est pas une ville « qui craint ». Vous risquerez au maximum des regards appuyés, mais personne ne viendra jamais vous embêter.

4. Manger des langos…

Imaginez un gros pancake fait d’une pâte qui ressemble à un churros. Imaginez de la crème par dessus. Puis du fromage. Voilà. Vous obtenez un langos. Soit ce dont tout le monde rêve quand il est 4h du matin et qu’il s’agit d’éponger un peu l’alcool ingurgité toute la soirée.

Le langos a 2 avantages : être goûtu et être très bon marché (moins d’1 euro la pièce). Et un désavantage : il est MÉGA gras (mon mauvais cholestérol m’a fait les gros yeux quand j’en ai mangé un). Finalement, il n’y a que les ouvriers à midi et les étudiants bourrés dans la nuit pour s’en commander.

Ailleurs dans la ville, vous trouverez parfois des petits endroits avec une longue file d’attente devant. Ne vous fiez pas à la façade défraîchie du lieu, et approchez-vous : il s’agit souvent de très bonnes pizzérias à 200 Forints (moins d’1 euro) la part.

… et des isler

Budapest est résolument une ville de salons de thé. Pour 4 euros à peine, vous trouverez très facilement un endroit où vous poser, une boisson chaude et une pâtisserie.

Pensez à goûter le isler, un double cookie, de la confiture et une couche de chocolat croquant. UN MORCEAU DE PARADIS SUR TERRE.

5. Barboter dans les bains

La culture du bain fait partie intégrante de la vie des Hongrois. Et Budapest ne déroge évidemment pas à la règle, puisque la ville est parsemée ci et là de bains thermaux. Soit autant de lieux où se détendre seul ou papoter entre amis.

Historiquement, ce sont les Romains qui ont découvert des sources thermales et médicinales à Budapest. Il y en aurait au total, 117. Les Turcs se sont chargés du reste, en construisant de superbes bassins dont on peut encore admirer la décoration.

— Ici, les bains Széchenyi. Probablement les plus impressionnants.

Vous trouverez également des bassins intérieurs. La température de l’eau s’échelonne entre seize et quarante degrés.

— Si vous voulez aller à Budapest en avion : ne manquez pas les offres de Easy Jet (j’y ai acheté mon aller-retour pour 40 euros) et Wizz Air.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 24 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nervously
    Nervously, Le 31 octobre 2012 à 1h41

    Ahhhhhhhh, je retourne enfin à Budapest après avoir fait un an d'Erasmus là bas en 2010, je suis heuuuuureuse.

    (Désolée c'est un peu HS)

Lire l'intégralité des 24 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)