Un bonnet cerveau – Idée cadeau pourrie #7

Envie de faire un cadeau à une personne qui trouve le tricot ringard (ce n'est PAS ringard, vraiment PAS) ? Le bonnet cerveau est là pour toi.

Un bonnet cerveau – Idée cadeau pourrie #7

Nos lectrices sont pleines de ressources quand il s’agit de dégoter des idées cadeaux bizarres. Celle-ci nous a été proposée par Clémentine sur la page Facebook de madmoiZelle.

Ce bonnet cerveau est l’œuvre d’Alana Noritake, jeune étudiante en médecine et adepte du tricot qui cherche à se faire un peu d’argent (« a poor, starving medical student who’s in hopeless debt »). Nous allons voir ensemble, pourquoi ce cadeau est double-pourri :

1/ Cadeau à usage unique : ce bonnet cerveau peut faire partie d’un accoutrement d’Halloween parfait, mais Halloween c’est qu’une fois par an et encore faut-il être déguisé de la même façon tous les ans.

2/ Il n’est pourtant pas près d’être porté par celui à qui tu vas l’offrir : en fait, Alana ne te propose pas d’acheter un bonnet cerveau, mais bien d’acheter juste le patron pour le réaliser ! 5$ le patron à télécharger en PDF ici + quelques pelotes de laine d’un beau rose = un cadeau parfait pour une personne qui ne sait pas tricoter ou qui pense que seul un pull moche qui gratte peut être créé par deux aiguilles à tricoter ! Cadeau double-pourri donc.

Se retrouver avec une feuille pleine d’instructions incompréhensibles au pied du sapin, c’est pas ça la magie de Noël ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Oh
    Oh, Le 12 décembre 2011 à 11h22

    Franchement, le parfait cadeau 60e degré pour ma petite soeur, mais si en plus faut le tricoter °_° Autant tout fait, j'aurais pu l'acheter, autant là, foutage de gueule.................
    La créatrice (qui a pourtant des idées bien weirdos) est vraiment pas une bonne commerciale! Qui va vouloir l'acheter dans ce cas?

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)