Best Funeral Ever : le nouveau show de TLC

Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 21 janvier 2013     

Une nouvelle émission de télé diffusée par la chaîne TLC propose de suivre le quotidien d’une joyeuse entreprise de pompes funèbres.

Quitte à mourir, autant faire les choses comme il faut et c’est bien pour cette raison que j’essaie régulièrement de discuter avec mes proches de la façon dont je vois mon enterrement. Bande-son, discours (je suis prête à les écrire pré-mortem), Macarena dansée sur mon cercueil, dispersion des cendres dans les cheveux de gens que je n’apprécie pas, j’ai tout prévu. Le problème, c’est que ça déprime tout le monde quand j’en parle, alors je me tais et tremble en silence à l’idée qu’on passe The Calling ou Nickelback pendant la sortie du cercueil. L’angoisse.

Pas de risque avec l’entreprise de pompes funèbres Golden Gate Funeral Home, qui propose d’organiser un homegoing, célébration au défunt issue de la tradition afro-américaine. Un truc joyeux, qui fait chanter, et danser, et s’amuser en famille mais pendant lequel on n’oublie pas de pleurer à en s’en dessécher le globe. Cette entreprise est l’actrice principale de Best Funeral Ever, la nouvelle télé-réalité proposée par la chaîne américaine TLC.

Best Funeral Ever, sorte de Sweet Sixteen posthume, on nous prouve qu’on peut, moyennant finances, faire de l’enterrement un moment disco et rafraîchissant. Un peu comme une boum, sauf qu’avec un cadavre au milieu. Une façon un peu racoleuse de rappeler que les funérailles ne doivent pas forcément être sacralisées, considérées comme quelque chose de solennel à prendre avec des pincettes. Voici un exemple des créations de Golden Gate Funeral Home : pour rendre hommage à un musicien qui avait composé la musique d’une pub pour des travers de porc, ils ont organisé un barbecue géant avec des cochons joyeux pour réchauffer l’ambiance.

Mais outre-Atlantique, l’émission fait débat. Au-delà des critiques sur la banalisation de la mort et de son commerce à l’encontre de Best Funeral Ever, Nsenga K Burton pointe du doigt une mauvaise image de la communauté afro-américaine. Extrait du site des Inrocks :

« Pour Nsenga K. Burton, membre du site d’actu afro-américaine The Root, ce programme « élève aujourd’hui la bouffonnerie noire à un niveau très élevé en même temps qu’elle rabaisse la culture noire à des niveaux jamais enregistrés ». Ainsi, pour la journaliste, dans Best Funeral Ever, les scènes répétées de « Tornado Roll » – ces moments où les gens se roulent de douleur et viennent se fracasser contre le cercueil du défunt – font passer les Afro-Américains pour des personnages tribaux. »

Et toi, qu’est-ce que tu en penses ?

Ça vous a plu ? Partagez !

5 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Sophie-Pierre Pernaut - Tous ses articles

Sophie-Pierre Pernaut (dite SPP, dite Sophie) écrit pour madmoiZelle depuis l'an 2011. Elle s'est donnée pour mission de vous informer, de vous divertir et d'éventuellement vous faire rigoler avec son humour somme toute assez crétin. Elle aime la tartiflette et les chèques en blanc.

Plus de Sophie-Pierre Pernaut sur le web :

Tous les articles Culture, Insolite, Médias et aussi Télé
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 2 dernières réactions à cet article sur le forum

Il n'y a pas beaucoup de réactions, viens participer sur le forum !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Darky-AngelDarky-Angel

    Le 21 janvier 2013 à 14:56

    C'est vrai que ça fait trés cliché de la communauté noire…
    Aprés sur le principe en lui mếme des homegoing, ben… pourquoi pas! Chacun vis les choses à sa façon.

    Par contre l'émission…

Il n'y a pas beaucoup de réactions, viens participer sur le forum !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !