Pourquoi le roman « L’aube sera grandiose » m’a bouleversée

Par  |  | 8 Commentaires

L'aube sera grandiose est le dernier roman d'Anne-Laure Bondoux mais surtout le dernier gros coup de cœur littéraire de Lucie. Elle vous explique pourquoi !

Pourquoi le roman « L’aube sera grandiose » m’a bouleversée

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Gallimard Jeunesse.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

L’aube sera grandiose est la nouvelle œuvre d’Anne-Laure Bondoux, une auteure que vous avez peut-être croisée au hasard de vos lectures avec ses romans très reconnus par la critique comme les Larmes de l’assassin ou Tant que nous sommes vivants.

Cette nouveauté était attendue depuis 2014, et ce qui est sûr, c’est que l’attente valait vraiment la peine.

Refermer L’aube sera grandiose se fait avec nostalgie, mais aussi avec la certitude profonde que ce roman marquera le reste de sa propre vie.

Voici ce qui fait que ce roman a le potentiel de vous bouleverser à votre tour.

L’aube sera grandiose, l’histoire d’une échappée nocturne mère-fille

Titania entraîne de force sa fille de seize ans, Nine, vers une cabane isolée au bord d’un lac, sans lui expliquer les raisons de sa précipitation.

Cet habitat de fortune est bien loin de la fête du lycée à laquelle la jeune fille espérait tant assister avec ses ami•es. Alors forcément, cela la contrarie.

Mais Titania a des révélations importantes à faire à sa fille, même si celle-ci n’est pas très disposée à coopérer.

Avec patience et par la force de son récit, Titania va doucement lever le voile sur les secrets de famille qui les amènent toutes deux, ce soir, au cœur de ce refuge confidentiel.

À lire aussi : Quel secret caches-tu à ta famille ? — La question Reddit

Il va falloir remonter le fil de la vie tumultueuse de Titania, bien avant Nine, jusqu’à son enfance, et même la vie de sa propre mère.

L’intimité d’un voyage jusqu’au bout de la nuit

On sentirait presque les effluves de café qui flottent dans la chaleur précaire de la cabane dans laquelle Titania et Nine apprennent à se parler.

L’aube sera grandiose prend l’allure d’une longue discussion, qui coule d’une soirée jusqu’au petit matin. On s’évade au fil des flash-back, en pleine immersion dans les seventies, avant de revenir voir le jour se lever dans le présent de la narration.

Le procédé narratif est finalement très cinématographique, avec ces aller-retours entre le passé et le présent. Et les péripéties racontées sont, autant par leur rythme que par leur révélations palpitantes, dignes du cinéma…

Ou des bons livres, en fait !

L’aube sera grandiose tient en haleine par son suspense, mais sait aussi faire preuve de légèreté et d’humour. Plus qu’un divertissement, ce roman est une histoire de vie forte et passionnante, avec ses jolis moments et ses événements tragiques.

La relation mère-fille hors du commun

Ce roman touche par le lien si particulier qui unit Titania et Nine. Anne-Laure Bondoux semble être allée puiser à la source des émotions humaines pour les ressortir dans son œuvre, avec une pureté et une authenticité saisissantes.

Leur conversation, leurs réactions, leurs décisions sont au plus proche de la réalité.

C’est un fait : Anne-Laure Bondoux a cerné le fonctionnement émotionnel interne de l’être humain avec une finesse rare, ce qui rend les personnages d’une crédibilité déconcertante.

En fait, les personnages nous accompagnent ; on a même l’impression d’être assis•e sur un coin de chaise dans la cabane, et d’assister à leur conversation, un chocolat chaud nous réchauffant les mains.

Cette proximité et cette identification avec les personnages rendent d’autant plus forte l’histoire mère-fille au centre de ce roman, dépeinte dans toute sa beauté et sa complexité, au moment charnière d’une relation qui oscille entre incompréhension (voire ingratitude) et reconnaissance.

La question de la transmission, entre mémoire et poids des secrets

À mesure que l’on retrace la vie de Titania, on décèle les secrets qui ont pavé son enfance, les siens comme ceux de ses proches.

À la lecture, on se prend au jeu des énigmes, l’envie de tout savoir est très forte : le suspense est savamment dosé et les révélations à la hauteur des attentes.

Mais au delà de la simple satisfaction de notre curiosité, le roman va plus loin, et pose la question de transmission.

Quel avenir offrir à ses enfants ? Que faut-il leur cacher, leur révéler ? Les décisions bonnes pour soi sont-elles bonnes pour les autres aussi ?

À lire aussi : Comment se libérer de ses parents en 8 leçons

À quel âge peut-on se confronter aux secrets ? Et finalement, n’est-ce pas une manière de devenir adulte ?

L’aube sera grandiose est un roman qui se lit vite, et pourtant, vous aurez l’impression de vivre un quantité d’événements incroyable, et peut-être même d’avoir grandi.

 

Jeu-concours terminé le 5 octobre 2017. Les gagnant•es ont été tiré•es au sort parmi les participations. Règlement complet disponible à cette adresse.

À lire aussi : Lady Helen, la série littéraire historique et surnaturelle, à découvrir prestement

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
Forum (8) Facebook ()
  • LuluRj
    LuluRj, Le 20 octobre 2017 à 9h33

    Bonjour les Madmoizelles!
    Hier soir, j'ai eu une petite surprise dans ma boîte aux lettres: un livre! Je lis le résumé, cela me dit quelque chose... Mais pas un mot, pas un indice sur l'expéditeur du colis!... Un admirateur secret? Une blague? Une erreur?... Après une rapide recherche internet ("L'aube sera grandiose concours", il faut rester terre à terre malgré tout...) je retrouve l'article de Madmoizelle! Oh joie! J'aurais donc gagné? Je n'ai pas reçu de mail qui me l'annonçait, donc merci de ce joli cadeau (et merci de m'avoir permis de me prendre pendant quelque minutes pour Alice détective...). Je commence ma lecture... Bises à toutes (et tous, les garçons on sait aussi que vous lisez Madmoizelle...)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!